AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  " demigods wanna have fun -" "NOT ON MY WATCH." - kenna, keith.Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Gleeson Hedge
+ messages : 112
+ face and credits : orny adams, eriam.
12 février 2017 - Franchement, les demi-dieux me font bien rire. Ils veulent prendre des vacances comme ça, et ils s'attendent à ce que JE les laisse partir tous seules? Moi, Gleeson Hedge, le meilleur protecteur de tous les satyres? Ils se foutent ma batte dans l'oeil ces p'tits morveux. J'toise Kenna, les bras croisés, parce que j'viens de la rattraper alors qu'elle était sur le point de se tirer de la colo. J'vois qu'elle a une petite valise, et qu'elle semble décidée à prendre quelques vacances - du coup, bah c'est tout naturellement que j'lui propose (enfin, que j'lui impose) ma compagnie sur le trajet. Elle a pas le choix: c'est ça où je l'attache au mur d'escalade pour lui muscler les bras. Elle en a b'soin.
Du coup j'la suis. Et comme j'sens qu'elle va me faire son petit speech de femme indépendante qui a pas besoin d'être protégée, je siffle un coup dans mon sifflet. « Pas de protestations. J't'accompagne - j'suis le PROTECTEUR de vos p'tits culs, j'te rappelle. C'est mon boulot cupcake. » Puis j'l'aime bien Malone. J'ai pas trop envie d'un monstre en fasse son repas - ça serait con, et puis, y a plein de mecs qui regretteraient son p'tit minois. J'pense aussi à eux en l'accompagnant. On va pas perdre notre petit rayon de soleil, hein? Ouais ça s'rait con.

Du coup, on s'dirige vers la petite librairie de New York qui possède une porte de Janus. Entre nous, j'fais pas trop confiance à ces merdes - apparemment, un de mes confrères satyre s'est retrouvé au Zimbabwé par total hasard! J'vous jure, un vrai merdier - ça a été galère pour lui de revenir, il a dû passer par plein d'autres portes! J'suis un peu nerveux - mais bon, faut bien qu'on se lance. C'est le chemin le plus rapide pour San Francisco - parce que mademoiselle veut passer quelques jours là-bas. Elle aurait pas pu trouver plus près, non? Bien sûr que non. Ces Aphrodite j'vous jure. J'les aime bien hein, mais elles font toujours compliqué. Surtout en maquillage et coiffure.
Pour passer le temps, alors qu'on rentre dans la librairie en faisant mine de s'intéresser aux bouquins (j'aime pas lire, sauf les biographies des gens intéressants) j'lance à Kenna; « Bon, Malone, tu te souviens de tout ce que je t'ai enseigné hein? » Petit coup dans l'épaule pour la faire réagir. J'pointe mon index devant elle, et je l'agite. « Tu parles pas aux inconnus - surtout s'ils ont qu'un seul oeil, ceux-là ils vont t'apporter que des problèmes. Et tu sors couverte il fait froid en Californie! » On arrive devant la porte. « Et j'espère que t'as pris ton tee-shirt. » Que j'lui lance avant de la pousser dans la porte, et d'entrer après elle.

Je déteste voyager avec les portes de Janus. A chaque fois, ça me remue l'estomac - et j'suis tout nauséeux après. J'ai pas trop le temps de vomir, parce qu'on finit dans des toilettes - celles d'un macdo. Ouais, c'est la seule autre porte qu'on connaît pour l'instant - et quand j'ressors avec Kenna, les mecs qui sont en train de se laver les mains ouvrent grand les yeux. Bah quoi? C'est quoi leur problème? « Quoi? J'ai pas l'droit d'aller aux toilettes avec ma fille? Poussez-vous. » J'me rends pas compte sur le coup que c'est encore pire dans leur tête, et j'vois pas leur regard dégoûté. Quelles petites natures ces mortels, vraiment. J'tire Kenna pour qu'on sorte vite de cet endroit de barges - pourquoi ils nous regardent comme ça?! On est juste sortis de la même cabine de toilettes, y a pas un cyclope derrière nous si?! J'comprendrais jamais les mortels.
On marche un peu, le soleil est en train de se baisser et autour de nous y a pas mal de bars et de boîte de nuit qui commencent à ouvrir. J'dirais pas non à un whisky dans un bar, avant de laisser Kenna livrée à elle-même. Qu'est-ce que ça grandit vite ces demi-dieux! J'ai l'impression d'être un papa un peu pour chacun d'entre eux. « Reste ici, j'reviens. » J'regarde Kenna, et j'fais demi-tour rapidement parce que j'crois avoir vu une manticore dans un coin - j'veux lui faire la peau avant qu'elle se jette sur nous.

_________________
what about a compromise? i’ll kill them first, and if it turns out they were friendly, i’ll apologize.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Keith N. Stark
+ messages : 133
+ face and credits : ○ Théo James // (c) sixty

Gleeson & Kenna & Keith

" demigods wanna have fun -" "NOT ON MY WATCH."


San Francisco, que de souvenirs au sein de cette ville. Tu aimes y venir de temps à autres afin de te rappeler justement de ces souvenirs qui te sont assez chers, que tu as partagés avec ton père, tes amis, tes compagnons du Camp Jupiter. Tu viens également ici pour quelque peu espionner ton ancien camp parce que malgré ce qui t'es arrivé, malgré ce que tu en penses ou affirmes. Tu y tiens toujours énormément, et cela te fends un peu le cœur de ne pas pouvoir y poser pied de temps à autre afin de le voir évoluer. Tu aimerais aussi rétablir tous ces méfaits qui t'ont été posé sur le dos, toutes ces choses que tu n'as pas faites mais qui sont inscrits dans les mémoires du camp pour rappeler à chaque génération qu'il existe des traîtres parmi eux et que ton nom en fait également partis. Tu tiens à défaire ce mensonge, à rétablir la vérité, tu ne sais pas encore comment t'y prendre mais tu y mettras toute ta volonté, une question de fierté mais aussi d’ego puisque malgré tout. Tu as versé beaucoup de sang pour protéger ce camp, dont le tient, et en retour de bâton tu eu la mort de ton ancienne petite amie aux premières loges et ton assassinat. Tu as tellement de questions qui te restent encore sans réponse malgré le fait que tu es visité le camp grâce à une supercherie. Tu aimerais savoir comment ça s'est passé après ta mort, tu as entendu parler d'une guerre mais ceux qui t'étaient proches, ont ils réellement cru ce que le Sénat a dit de toi. Ton meilleur ami qui était devenu le Prêteur, a t'il participé à tout ça ou a t'il essayé de l'éviter s'il était au courant avant tout. Tu ne te penches pour le moment pas totalement sur ce sujet, sur ce problème. Tu préfères profiter, vivre, jouir de ta liberté avant de passer aux choses sérieuses. Tu n'as pas encore trouver de réel but à ta nouvelle vie, tu ne sais même pas pourquoi c'est toi qui a pu sortir des enfers et retenter ta chance dans cette vie là, dans cette époque. Mais tu es là, malgré que tu sois un peu perdu avec tout ceci, tu expérimentes du mieux que tu le peux cette nouvelle vie.

Mais là, tu es ici pour essayer de te faire un contact au sein du Camp Jupiter, de repérer les aller et venu de quelques personnes afin de voir qui serait assez légitime de t'aider dans ta cause, dans ta quête de rétablir certaines vérités, aussi violentes soient t-elles. En tant qu'ancien espion du camp Jupiter, tu sais comment ça marche, tu sais te faire discret, prendre le temps d'observer avant d'agir bêtement. Tu as un peu plus de malade de te fondre dans les éléments de ce nouvel environnement mais tu commences à repérer les codes de maintenant , tu apprends et tu apprends vite alors cela ne peut que t'être bénéfique. Bref, ceci c'est passé durant les premiers jours au sein de San Francisco, maintenant tu tiens également à profiter de la vie et de toutes ces nouveautés, dont des nouveaux quartiers que tu ne connais pas. Et c'est dans la rue que tu t'apprêtes à faire une rencontre un peu étonnante, bon tu as déjà croiser quelques demi dieux en dehors de leurs camps mais là l'image devant toi, te frappa un peu comme une exception. Tu t'approches pour observer un peu plus cette superbe belle fille aux cheveux châtain, un regard assez clair qui pousse à l'admiration. A l'observer avec un peu plus de détail, tu ne fais que penser à sa beauté, à ce superbe corps. Nul doute que ce soit une demi déesse, surement même une fille de la déesse Vénus au vue de toute la beauté qu'elle dégage mais dans ce là tu te demandes bien pourquoi elle fréquente un faune. Curieux mais surtout totalement charmé par la demi déesse, n'oubliant pas que tu es ici également pour passer du bon temps. Tu t'approches sans gêne pour venir te planter juste à côté de la demi déesse en déclarant avec un sourire, " Est-ce que ce faune t'importune ? Il est bien courageux ... et propre ... pour se montrer ainsi en pleine ville. " , tu lâches un petit rire avant de te mettre face à la demi déesse et tendre ta main afin de te présente, " Keith ... demi dieu comme tu peux l'avoir entendu. Enchanté, je n'ai pas pu décrocher mon regard de ce superbe cor... visage. Je suis charmé. " , avoues-tu avant de lui serrer la main en décrochant l'un de tes sourires charmeurs, l'idée de passer un peu plus de temps seul à seul en sa compagnie te plait de plus en plus. Mais ta curiosité de savoir ce qu'elle fait ici avec un faune, te frappe davantage.

AVENGEDINCHAINS

_________________
Un jour, je suis né, depuis j'improvise.
Your opinion of me doesn't define who I am. We were born to be real, not to be perfect. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kenna Malone
+ messages : 96
+ face and credits : alycia debnam-carey, (c) ultraviolences.
KENNA & GLEESON & KEITH
demigods wanna have fun
nOT ON MY WATCH

12 février 2017 - Des fois, la Californie lui manquait. Et ces fois-là, généralement (et comme aujourd’hui d’ailleurs), Kenna décidait de s’octroyer quelques jours de vacances. Elle voulait faire un saut à San Francisco d’abord, et puis peut-être rejoindrait-elle sa famille mortelle (ça faisait longtemps mais, en même temps, elle se demandait si son père ne serait pas absent ; elle n’avait pas pensé à lui envoyer un petit texto). Dans le pire des cas, elle pourrait toujours revoir son quartier, ses voisins et ses amis d’enfance ou profiter de la chaleur – il faisait meilleur ici que dans l’État de New-York, à ne pas en douter (et ce même si, à la Colonie des Sang-mêlé, Harmonie contrôlait le climat).
Elle avait tout prévu, même une petite valise. Ce qu’elle n’avait pas considéré, c’était bien que Gleeson l’accompagne dans son voyage. C’était bon qu’elle l’aimait bien – et qu’il ne lui laissait pas trop le choix, en fait – mais quelle idée ! Elle n’eut même pas le temps de lui dire qu’il ferait mieux de rester au camp pour surveiller tous leurs « p’tits culs » : Gleeson Hedge allait venir avec elle. D’accord, ça lui ferait de la compagnie – alors que, concrètement, ça prenait quoi ? quelques minutes à passer d’un côté à l’autre des États-Unis grâce à la fameuse porte de Janus (qu’elle n’avait jamais pris, cela dit).
L’étrange binôme rejoignit ainsi la petite librairie de New-York où se situait la porte de Janus. Il était cool, Gleeson. Enfin, elle, en tous cas, le trouvait cool - c’était probablement pas le cas de tout le monde. Après, il ne lui avait jamais rien fait personnellement et, au contraire, elle était la première à l’écouter, aussi bourru fut-il, aussi... Hedge fut-il. Même quand il lui donnait une leçon, la fille d’Aphrodite parvenait à lui sourire, et à l’écouter très sérieusement. Elle se contenta d’un simple petit hochement de tête accompagné d’un « D’accord. » joyeux. Elle s’empêcha un petit rire. Bien sûr qu’elle n’allait pas aller taper la discussion aux cyclopes, hey, elle n’était pas suicidaire ! Et puis il ne faisait pas si froid que ça en Californie (ou pas aussi froid qu’à Long Island), même si c’était toujours l’hiver. Pour prouver qu’elle sortirait bien couverte (elle retint une blague salace), elle montra le manteau qu’elle portait sur le dos. « C’est bien comme ça, non ? « Question rhétorique : il était trop tard pour changer, et elle ne permettrait décidément pas un satyre de faire un commentaire sur sa tenue ; elle était fille d’Aphrodite oui ou non ? Quant au tee-shirt, elle lança un nouveau sourire en tapotant le haut de sa petite valise. « Toujours ! » Jamais sans son super haut à l’effigie de Gleeson Hedge, hey !

C’était la première fois qu’elle empruntait les portes de Janus. D’habitude, elle se cassait toujours la tête à prendre le train, les transports en commun, etc. quand elle devait passer d’un État à l’autre (assez peu souvent, donc). Mais puisqu’il y avait Gleeson, autant faire ça ! Ce serait plus rapide, en plus.
L’expérience ne fut pas... si désagréable. Disons qu’elle s’était attendue à pire. Un peu étrange comme sensation, mais surmontable.
D’accord, leur arrivée dans les toilettes des mecs ne passa pas inaperçue. Désavantage de lire dans les pensées, elle put clairement entendre le brouhaha de songes assez... perturbants des mecs qui les observaient, un peu dégoûtés. Très dégoûtés. Misère, elle aurait aimé ne pas être télépathe. La remarque de Gleeson n’arrangea pas les choses, au contraire, mais elle trouva l’innocence du satyre si drôle que, cette fois, elle eut un léger rire. Ah, s’ils savaient ! Tandis que Gleeson la tire hors des toilettes, Kenna balance une œillade candide aux mecs.
Ils traversent le McDonald’s (si elle était plus smoothies sains que fast-food, cela ne l’empêcha pas de se dire qu’elle avait un peu faim, et que peut-être elle s’autorisait un petit McDo) et en sortent à grands pas. Gleeson a clairement l’air de se comporter comme son père - le mec un peu menaçant, dont on n’ose pas trop se frotter. Même débrouillarde, c’était peut-être une bonne chose de l’avoir à ses côtés, sait-on jamais ! (Enfin, elle espérait quand même qu’il n’allait pas l’accompagner jusqu’au bout ; elle se surprit à imaginer Gleeson au milieu de tous ses mortels sur le long-terme, une vision assez rigolote).
« Reste ici, j’reviens. » Ok, le protecteur, il décide de s’éloigner. « Je ne bouge pas. » Elle pose les mains sur le manche de sa valise pour prouver ses dires. Non, elle ne comptait pas bouger de là. Elle aurait pu, mais ce ne serait pas gentil envers Gleeson, qui s’était quand même déplacé jusqu’ici avec elle (et elle se voyait mal lui envoyer un SMS ; connaissait-il seulement les téléphones portables ? probablement pas). Alors elle se plante là, sur le trottoir, à observer les gens, à profiter des derniers rayons de soleil avant que la soirée ne tombe, en attendant que Gleeson... fasse ce qu’il avait à faire (écoutez, elle ne se posait plus de questions, à force).
C’était rigolo, les rues. Les gens pensaient parfois à de drôles de choses, et pouvoir entendre ça, c’était comme passer à côté d’un groupe de gens en pleine discussion : on n’avait que des bribes de conversation, et c’était tout. Il y avait ceux qui étaient totalement en plein monologue profond avec eux-mêmes, souvent les écouteurs dans les oreilles, et d’autres qui se demandaient juste s’ils avaient bien fermé leur porte d’entrée à clé et hésitaient à rebrousser chemin pour en être totalement certain. Tant que les pensées ne provoquaient pas un brouhaha négatif, Kenna appréciait.
Mais avec la foule, c’était difficile de se concentrer sur une seule chose. C’était comme si tout le monde lui parlait en même temps, alors, quand un mec vint se planter juste à côté d’elle, elle fut assez surprise de ne pas l’avoir « entendu » arriver. La première chose qu’elle se dit, c’était que c’était encore un gros relou qui voulait la draguer. Peut-être que si elle balançait que le mec un peu costaud aux sourcils froncés un peu plus loin - Gleeson - était son père, il la laisserait tranquille ? Elle aurait pu, si l’inconnu n’était pas allé droit au but : il avait directement vu que Hedge était un... faune ? Un romain. Les grecs, ils les appelaient des satyres. Kenna se tourna enfin vers Keith, assez intriguée pour le coup et, en même temps, assez... rassurée ? Non pas que les demi-dieux ne pouvaient pas être de gros relous, et non pas qu’elle n’entendait absolument pas les pensées de celui-ci concernant le fait qu’il voulait se la faire, mais il était un romain. Il savait, quoi. Ce n’était pas un simple mortel.
Keith, qu’il s’appelait. Keith, très décidé à la draguer. Kenna préféra jouer la carte de la demoiselle naïve, et lui tendit et serra la main sans avoir l’air de trop se poser de questions. « Kenna, enchantée ! Et... merci, je suis flattée. » Elle avait légèrement hésité, avec un petit sourire, comme si ça la gênait un peu (alors qu’en réalité, elle était habituée, elle était une fille d’Aphrodite, et les mecs comme Keith étaient relativement peu discrets).
Maintenant, est-ce qu’elle devait se faire passer pour une romaine ? Est-ce qu’elle devait parler d’elle ? Est-ce qu’elle devait entrer dans le jeu de Keith ? Il n’était pas moche, elle devait bien l’admettre. Et il la charmait clairement. Elle tenta d’attraper quelques pensées pour en savoir plus sur lui - une mauvaise habitude, qu’on lui avait dit un jour - mais le jeune homme était trop fixé sur elle pour penser à autre chose. Les mecs... S’ils étaient tous comme Theodore, la vie de la gente féminine serait peut-être plus simple.
Kenna opta finalement encore pour la carte de la fille totalement naïve, celle qui n’avait pas compris le jeu de Keith, et pointa donc Gleeson, au loin, du menton. « Apparemment il me protège. Mais j’imagine que tu ne vas pas m’attaquer au beau milieu de la rue, si ? » Maintenant qu’elle y songeait, peut-être ? Non, elle l’aurait su. Tiens, d’ailleurs, Gleeson n’allait pas être content : elle faisait tout le contraire de ce qu’il lui avait apparemment enseigné, à savoir ne pas parler aux inconnus et être sur ses gardes (Vigilance constante ! ou quelque chose comme ça). Tant pis, elle se faisait assez confiance pour répliquer s’il se passait quelque chose.

(PARDON DU RETARD OMG.)

_________________


There isn't time - so brief is life - for bickerings, apologies, heartburnings, callings to account. There is only time for loving - and but an instant, so to speak, for that.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gleeson Hedge
+ messages : 112
+ face and credits : orny adams, eriam.
12 février 2017 - Vous savez, j'suis pas trop tranquille de laisser la Malone toute seule. Mais bon, j'vais pas l'emmener avec moi pour tuer du monstre, avec toutes ses valises et tout! Elle s'en serait pas sortie. Et elle m'aurait encombrée. Laissez faire le pro! J'ai passé ma vie à me débrouiller tout seul et à sauver des demi-dieux de tout et de rien, alors c'est pas aujourd'hui qu'une manticore va tuer ma p'tite préférée (après Aramis) sous mes yeux! Hun-hun, non, pas question, no way. Personne touche à mes cupcakes, j'suis le seul qui ait le droit de les malmener - et en plus, moi, j'le fais pour leur bien! Imaginez si on les chouchoutait tout le temps, vous pensez qu'ils seraient capables de se défendre? Carrément pas! C'est pour ça que j'suis dur! Les Arès, ce sont les mieux réceptifs - mais c'est pas comme s'ils ont énormément besoin de moi.
Finalement, y avait rien à signaler. Ce que j'ai cru être une manticore était en fait une fausse alerte - roh c'est bon même les plus performants se trompent des fois! Les machines défectueuses, vous connaissez? J'suis plus tout jeune non plus, donc vos remarques, gardez-les pour vous! Au moins j'fais mon boulot, j'garde la Malone en vie durant son trajet! J'ai jamais failli une seule fois à ma tâche en plus d'une dizaine d'années de boulot de protecteur, c'est pas aujourd'hui que ça va commencer hein! Ma batte de baseball n'acceptera pas ça.

Attendez, c'est qui ce mec avec Kenna? Je la laisse deux secondes et elle attire déjà tous les mâles en manque aux alentours?! Ces Aphrodite je vous jure, ce sont des nids à problèmes! Qu'est-ce qu'ils feraient sans nous, les satyres, hein?! J'cherche pas à comprendre plus que ça - d'une regard j'comprends que le mec est un demi-dieu. Mais j'le connais pas. Alors j'me méfie. J'me méfie toujours. « YATAAAAAAAAA!!!! BAS LES PATTES. » Et boum, clé de bras, immobilisé! J'vous dit que je perds pas la main! La vieillesse me rend plus habile encore, c'est trop cool et ça me permet d'être encore plus efficace! Et puis, nous les satyres, on est plus rapides que ces mômes. Les sabots, c'est grâce aux sabots! Les demi-dieux adorent nous appeler "les chèvres", mais en attendant, on court dix fois plus vites qu'eux, ça leur apprendra!
Pendant que j'garde le demi-dieu immobilisé, j'jette un regard ennuyé à Kenna, les sourcils froncés. C'est ça son problème: elle écoute jamais les directives et elle en fait qu'à sa tête! Heureusement que j'suis là pour la protéger sinon elle aurait fini en croquettes pour manticore depuis des années! Pauvre enfant. « C'est exactement ce que je voulais éviter quand je t'ai dit de pas parler aux inconnus, Malone! » Y a quelques regards qui se tournent sur nous, mais les mortels sont pas trop fut-fut et la plupart changent simplement de direction, ou font mine de ne rien voir. De vrais lâches - je l'ai toujours dit! "L'avenir de la planète" hein!

Du coup j'tire sur le bras du mec pour le baisser, et m'approcher de son visage. J'ai senti que c'était un demi-dieu, et je sens encore plus que c'est un romain. « Alors le romain, qu'est-ce que tu veux?! » Il est romain, ça se voit. Mais dans son odeur y a un truc différent de celle de Zhang, Levesque, Reyna... « Tu sens pas le romain. » C'est pour ça que j'me méfie. Son odeur, j'la reconnais pas. Peut-être qu'c'est un des rej'tons de Declan - mais, éh, j'serais pas un protecteur si j'le relâchais sans explication.

_________________
what about a compromise? i’ll kill them first, and if it turns out they were friendly, i’ll apologize.
Revenir en haut Aller en bas
 
" demigods wanna have fun -" "NOT ON MY WATCH." - kenna, keith.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» [libre] I wanna be, the very best !!
» CBS wanna trade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: 
cities.
 :: (san francisco) :: bars et boîtes de nuit.
-