AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  Here we goat again ... > Gleeson Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Liana P. Kennedy
+ messages : 107
+ face and credits : Marie Avgeropoulos + bazzart

Gleeson & Liana

Here we goat again...  

15 Juillet 2017 - «Non mais vous êtes sérieux les gars ? C’est pas contre vous coach hein…  » Première parole qui sort de ma bouche. Comment est ce que je me suis retrouvée dans ce foutu labyrinthe avec la chèvre ? Oui, ok, le satyre, arrêtez de jouer sur les mots…  Enfin, entre nous, avouons que j’aime bien Gleeson, mais le dire à voix haute ? Plutôt me faire changer en statue de pierre par Médusa en personne. Fierté personnelle en quelque sorte. Voyez ça comme vous le souhaitez. Je maudis aussi Zadig, que j’ai perdu il y a cinq minutes à un embranchement du labyrinthe, pour me retrouver en tête à tête avec le coach. Au moins, point positif, je ne suis pas toute seule.  La première phrase que je prononce alors que ça fait 5 petites minutes que je marche avec lui à mes cotés? « Autant qu’on se serre les coudes vu qu’on n’a pas vraiment le choix. » Je m’auto congratulerai presque d’un ‘bien joué Liana pour ta diplomatie’ si parler toute seule n’empirerai pas mon cas. Mais faut me comprendre aussi, je ne voulais pas venir dans ce foutu labyrinthe de base, mais le groupe avec lequel j’étais m’a assuré que ce serait fun. Fun. De mon point de vue, se faire attraper par des plantes sauvages ( oui, dans ce cas, quand Déméter envoute les plantes, on peut parler de sauvage…), tomber dans des culs de sac , se faire séparer de sa bande de potes, ça n’a rien de fun. Soudain, un passage s’ouvre devant moi, d’un signe de la main je fais signe au satyre de me suivre, fonceuse, j’accélère le pas, tentée l’espace d’un instant de sortir mon épée et de me frayer un chemin vers la sortie, mais rester bloquée ici n’est clairement pas une option envisageable. Manque de chance. Une foutue plante me barre le passage, et je me retrouve clairement le fessier par terre, projetée en arrière par l’un de ces abrutis de buisson . «  Je vous jure que si ça fait le tour de la colonie, je ne vous adresserai plus jamais la parole. » Je me relève, droite comme un i, me frottant la fesse gauche dans laquelle je dois avoir quelques épines de plantées vu la brûlure qui me parcoure actuellement l’arrière train… Franchement, c’est le pompon ! Les nerfs en pelote, je lève les yeux au ciel, évitant de toucher la moindre création de la déesse de la nature, et me tourne vers mon acolyte du jour, les mains sur les hanches. «  Une idée de la direction qu’on doit prendre ? C’est pas votre domaine de base ? Les arbres, les buissons, les feuillages ?  Si vous nous sortez de là, promis, je vous garderai toutes mes canettes vides ! » Je me retiens de rire, plissant les lèvres, ce genre de petites conneries, c’est ma manière à moi de ne pas assouvir ma pulsion première :  foncer dans le tas comme je sais normalement si bien le faire.


AVENGEDINCHAINS

_________________


It was Beauty killed the beast
Lyha ☽Like all strong people, she suffered always a measure of loneliness; she was a marginal outsider, a secret infidel of a certain sort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gleeson Hedge
+ messages : 117
+ face and credits : orny adams, eriam.
15 juillet 2017 - Ce que je fais dans le labyrinthe ? Est-ce que ça vous regarde ? Nan. Les satyres aussi ont besoin d'un peu de temps libre, et de vacances ! Mais j'avais pas prévu de me retrouver en tête-à-tête avec Liana. « J'espère bien, Kennedy ! » Au début ça me faisait vachement bizarre de l'appeler Kennedy. J'avais l'impression de parler de notre défunt président. Paix à son âme, d'ailleurs. Mais maintenant, j'ai tellement pris l'habitude de hurler son nom partout dans la colonie que j'y fait plus gaffe - exit Fitz, place à Liana. La plus insupportable de tous - mais peut-être que je l'aime bien en fait. J'sais pas. Elle m'emmerde, mais qu'est-ce que je m'ennuierai si elle était pas là pour faire des conneries.
Autant dire que Déméter a vu grand avec son labyrinthe. J'peux presque l'entendre se plaindre du peu d'attention que les demi-dieux offrent à notre si bel eco système - c'est pour ça qu'elle s'est jamais mariée, peut-être. Elle pense qu'à ses champs de blé, à ses moissons - et aussi à emmerder Hadès, et chaperonner Perséphone. J'sais de quoi je parle. « J'accepte. » que j'lance à la fille d'Hermès quand elle propose qu'on fasse équipe. J'commence à m'ennuyer un peu ici, de toute façon.

Y a enfin un passage qui s'ouvre ! Sur le coup, j'trouve ça bizarre - mais comme Liana se lance la tête la première dedans, faut bien que j'la suive ! Même en vacances, j'reste un protecteur !  Et ça fait quoi un protecteur ? Bah, ça protège ! Bon, j'arrive un peu tard ... parce que quand j'la rejoins, elle est déjà en train de voler par terre. J'lâche une petite grimace, parce que l'atterrissage a pas dû être très agréable. J'l'aide vite-fait à se relever et lui époussette l'épaule. « Motus et bouche cousue ! » C'est pas comme si j'allais le raconter à tout le monde. J'suis même doué pour garder les secrets ! Vous me croyez pas ?
Des canettes ? Vraiment ? « Je n'oublierai - bêêh- pas cette promesse ! Bêêêh ! » Dans ma bonne humeur, je laisse la chèvre en moi ressortir. Oops. C'est pas de ma faute. Quand j'suis content, ça sort tout seul. Quand elle commence à me parler de trouver notre chemin, je fronce les sourcils. Elle a pas tort. J'suis doué d'habitude - mais là, comme c'est pas une forêt naturelle et que Déméter y a mis son grain d'sel ... J'commence à fouiller dans mes poches. « Une minute. Faut que j'retrouve ma flûte de pan ... ah ! Là ! » Triomphant, je lève ma flûte dans les airs. J'ai déjà une petite mélodie en tête pour essayer de pousser les plantes à nous montrer le bon chemin ! Autant essayer, hein. Je commence à souffler, et c'est un petit rythme gai, comme les plantes les aiment, qui se fait entendre !

A quelques mètres, les plantes qui ont jeté Liana commencent à pencher vers la droite, jusqu'à la désigner complètement. Après quelques secondes, je m'arrête - puis j'range ma flûte de pan avant d'ouvrir le chemin ! « Par là ! Si les plantes ne sont pas d'humeur à nous emmerder, ça devrait être la bonne direct- » C'est quoi qui m'attrape par les pieds ?! Une liane ?! Sérieusement ?! « Faut jamais faire confiance aux pétunias ... » En plus je déteste être la tête en bas ! Liana est dans la même situation que moi, du coup. Quelle belle journée. « On nous a dit quoi en rentrant déjà ? Faut dire le bon nom de la plante pour qu'elle nous relâche ? Je vois rien ! »

_________________
what about a compromise? i’ll kill them first, and if it turns out they were friendly, i’ll apologize.
Revenir en haut Aller en bas
 
Here we goat again ... > Gleeson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [fiche] Ile de Goat
» Jack Gleeson
» Petyr ► only a bastard.
» Never underestimate an angry goat. [PV: Jeffrey]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: 
cities.
 :: (coney island) :: attractions.
-