AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
   Baby, I'm preying on you tonight ►Keith Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Skylar P. Lucilius
+ messages : 28
+ face and credits : Crystal Reed & en cours

Keith & Sky'

I want someone with secrets that nobody knows...


SMS envoyé, prompt clair, concis, un brin charmeur pour appâter la proie et le tour est joué. Si je l’ai bien calculé la réponse ne se fera pas attendre et… Bingo ! Mon téléphone vibre au bout de quelques minutes, il est d’accord pour qu’on se retrouve. Tout ce que je voulais. De quoi ou plutôt de qui je parle ? Keith Stark. Oui, Stark, comme Iron Man. Rencontre pour le moins surprenante entre lui et moi, puisqu’on lui faisait visiter le camp avant qu’il ne se carapate comme un lapin pour une obscure raison. Nous nous sommes recroisés peu de temps après, à San Francisco où, Monsieur Jesaisquejaiducharmeetjenprofite a tenter de m’attirer –n’ayons pas peur des mots- dans son pieu, autant dire qu’il ne connaissait pas l’animal sauvage et indomptable que je suis… Surtout après avoir déguerpi du camp Jupiter sans demander son reste. Quoi qu’il en soit, malgré la baffe qu’il s’était prise pour avoir lorgné un peu trop sur mon décolleté – vous faites ainsi connaissance avec mon « charmant » caractère - , nous avions fini par échanger nos numéros. Je me demande encore pourquoi d’ailleurs. Ne cherchez pas je n’avouerai jamais, oh grand jamais qu’il ne m’intéressait ne serait ce qu’infiniment. Ahem. Passons à autre chose, comment est ce que je devais m’habiller si je voulais le faire parler ? Décidément pas avec un simple jean, non autant mettre les atouts en valeur et montrer que sous le leg de Mars et de Vulcain que j’étais était une vraie fille. Dernier coup d’œil dans la glace, talons, robe noire courte au léger décolleté, perfecto rouge, cheveux lâchés en cascade sur mes épaules, maquillage léger mais présent. J’avais fait de mon mieux avec ce que j’avais en sommes.

Pourquoi est ce que je faisais tout ce cirque pour un type qui –selon ce que je viens de vous dire- ne m’intéressait pas ? Je rembobine la cassette et je vous explique rapidement. Souvenez vous que j’ai trouvé un carton rempli de preuves que ma famille aurait étouffé une histoire avec un certain Keith Blackwood, prêteur de son temps qui aurait trahis le camp et tout le blabla. Furtivement, j’ai posé des questions à mon père, faisant plus mine de m’intéresser à l’histoire de notre camp, plutôt qu’a l’histoire de notre famille et ses magouilles. Selon papa, tout le monde savait que le fameux Blackwood était selon les apparences, intègre, loyal jusqu’à ce que l’un de nos ancêtres ne découvre le pot aux roses… Je savais également que l’ancien prêteur était fils de Trivia, puis mon père avait coupé court à la conversation. Cependant quelques détails avaient attirés mon attention, le Keith que je connaissais donc Stark, était lui même fils de Trivia, il semblait connaître le camp Jupiter alors qu’il jurait n’y avoir jamais mis les pieds auparavant. Louche ? Nous sommes d’accord, même si cette histoire datait de plusieurs dizaine voire une bonne centaine d’années bien tassée, peut être était il l’un des descendants du fameux prêteur ? Bref, peut être saurait il m’en apprendre plus sur toute l’histoire. Mais pour ça, en bonne stratège j’avais un plan tout prêt déjà en tête, aborder directement le sujet était beaucoup trop simple et à coup sûr, je fonçais dans le mur. Non l’amadouer, le faire boire quelques verres pour l’inviter à se détendre pourrait surement l’aider à œuvrer dans mon sens. Il fallait juste que j’arrive à retenir les poings si il se décidait d’aller trop loin. Assez difficile à réaliser quand on connaît mon tempérament, je l’avoue.

Arrivée au point de rendez vous, dans l’un des bars à ambiance de la ville, j’étais arrivée légèrement en retard (histoire de se faire désirer). Bon point pour lui, il était là, sourire aux lèvres, je soupirais doucement avant de m’approcher de lui et de lui déposer un bisous sur la joue, me haussant délicatement sur la pointe des pieds. Mais autant ne pas en faire trop, sinon, il allait se douter quelque chose et autant dire que je ne savais pas véritablement faire dans le juste milieu. « Contente de te voir Keith ! Ca faisait un petit bout de temps, j’avais besoin de souffler un peu hors du camp et j’ai pensé à toi, tu es le mieux placé pour me mêler aux habitudes nocturnes de la ville…  j’espère que je n’ai pas interféré avec tes plans de soirée ? » A vrai dire, même si j’avais le sourire,  que je paraissais sûre de moi, il y a une chose que je détestais, ne pas être moi même, mais je risquais de le faire fuir et ce n’était peu être pas ce que je voulais. Peut être aussi étais-je étrangement et réellement contente de le voir, seulement un peu, inutile de vous exciter sur place.



AVENGEDINCHAINS

_________________
Live fast, die young. Be wild, have fun.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Keith N. Stark
+ messages : 134
+ face and credits : ○ Théo James // (c) sixty

Skylar & Keith

Baby, I'm preying on you tonight.


Tu attendais ce jour avec tant d'impatience, tu ne savais pas quand ni où mais tu étais certains que tu allais de nouveau croiser son chemin. C'était obligé parce que tu allais presque t'en faire une mission, de provoquer ou forcer une rencontre afin de la voir à nouveau, de remettre une sensation sur ce que tu as pu ressentir lorsque tu l'as vu pour la première fois au Camp Jupiter. Si tu t'y étais attendu à faire une telle rencontre, ça peut paraître fou d'être autant obsédé par une simple rencontre mais dès lors que tu l'as aperçu, tu as su que ça allait changer quelque chose dans ton existence. Bon, à dire vrai, tu aurais certainement pu avoir un meilleur effet envers elle si tu n'avais pas dû disparaître comme un voleur parce que si tu serais aller trop loin dans la visite du camp et de la demande d'identification, tu aurais été reconnu et là, tu n'aurais peut être plus jamais revu le jour se lever, de nouveau. Mais voilà, depuis ce moment, cette rencontre que tu le veuilles ou non tu te remets souvent à penser à elle. Tu as pas les moyens à disposition pour en apprendre plus sur elle, n'ayant aucune taupe ou aide interne au sein du Camp Jupiter mais ça tu t'y attendais, les romains ne sont pas du genre à trahir leurs camps dû moins qu'en politique interne en tout cas vu que tu en as fais les frais. Bref, tu n’appellerais quand même pas ça une obsession mais elle est présente dans un coin de ta tête, avec tant de question qui pour le moment reste sans réponse, tu as bien son prénom. Skylar, tu ne connais pas encore son nom de famille et pour cause tu aurais directement reconnu le même nom de la personne qui t'a volontairement assassiné pour des raisons plus que douteuse, peut être un rattachement familiale mais ça tu ne le sais pas encore.

Non, puis tu ne préfères pas penser à ça surtout après avoir reçu un texto de sa part te donnant rendez vous pour un soir dans le centre de San Francisco. Un large sourire sur le visage t'es apparu après avoir lu ce texto, un sourire qui n'est pas passé inaperçu au camp mais que tu as su caché tout de même. Ton excitation est pour le moins toujours présente et au plus haut point à l'idée de pouvoir la revoir, en apprendre plus mais surtout réussir à user de tes charmes sur elle pour ... pour ? Tu ne sais pas tellement pourquoi t'ailleurs car pour une fois tu ne cherches pas à plaire pour chopper mais à plaire dans le sens de paraître comme un mec bien à ses yeux et pas comme le connard de service qui se tape tout ce qui lui passe sous la main. Une étrange attitude que tu n'as jamais adopté depuis ton retour parmi les vivants mais là, elle est là, présente et tu comptes bien saisir cette opportunité car tu sens au fond de toi que tu peux vivre quelque chose de différent. Et qui sait, si tu te renseigne assez sur elle, et que tu joues assez bien de tes charmes, tu pourrais possiblement te servir d'elle pour récupérer des informations à l'interne, au niveau du Sénat pour savoir comment tu pourrais agir afin de récupérer ton statut d'antan. Bien loin d'imaginer que finalement et qu'elle le veuille ou non, sa famille est lié d'assez prêt à tout ce qui a fait de toi l'être déchu que tu es actuellement. Le destin peut être capricieuse mais il y a des fois comme celui ci où il sait être aussi vicieux et malsain avec les vies de certains.

Bref, tu as donc rejoins San Francisco la veille du rendez vous afin de passer une nuit tranquille après la fatigue du voyage vu que tu as usé de transport mortel. Et puis d'avoir une bonne journée entière à bien te préparer pour cette soirée, une légère pointe de stress que tu n'as plus connu depuis très longtemps pour ce genre de rendez vous. Tu as fais également un effort vestimentaire vu que le lieu de rendez vous et plutôt hippé et propre dirons nous. C'est donc d'un pantalon plutôt classe avec une belle chemise que tu t'es apprêté tout de noir vêtu. Tu as de l'argent, merci tes dons, donc autant en profiter même si tu n'aimes pas mettre cela en avant mais situation exceptionnel, moyen exceptionnel. Tu es arrivé au point de rendez vous à l'heure, commençant déjà à stresser en faisant un peu les cent pas, les mains en poche pas habitué à être dans ce genre de ressentis mais pourtant. Et puis finalement, tu l'as vois arrivé au loin marchant jusque toi, un large sourire s'étire sur tes lèvres. On pourrait penser que ce sourire voulait dire que tu étais content dans le sens où c'est une très belle femme et que de l'avoir ce soir dans ton pieux aller fortement augmenter ton quota de belle nana saisie depuis ton retour à la vie. Mais non, c'est un sourire bien différent même si ça ne se voit pas et tant mieux parce que tu aurais été mal à l'aise de le montrer et l'avouer, alors tant mieux si tu passes encore un peu pour le connard de service, aguicheur et charmeur sans nom. Parce que ça te met un peu plus à l'aise que tu ne sembles pas montrer. La fierté naturel qui prend le dessus et pour une fois tu es content qu'elle soit là pour rattraper le coup et montrer qu'elle a en face d'elle un homme sur de lui, car oui tu l'es mais à un degré différent de d'habitude. Elle s'approche en déposant un bisou sur ta joue, un sourire satisfait s'affiche maintenant sur tes lèvres, alors que tu viens également déposer un baiser sur le creux de son cou, te voulant séducteur, provocateur mais doux à la fois. Avant de la fixer en ne lâchant pas ton sourire, sachant déjà que cette soirée risque d'être fort intéressant. Il est vrai que la première chose que tu t'es dis en la voyant c'est qu'il faut que tu l'as choppe et te la fasse pour l'inscrire sur ton tableau de chasse mais plus tu avances, plus tu l'observes plus tu changes d'avis. " Content de te voir aussi Skylar. Je dois t'avouer que je ne m'attendais pas à ce que tu uses de mon numéro après notre rencontre pour le moins ... bizarre. Et oui ça fait un bout de temps et si je peux t'aider à oublier la routine du camp, en effet tu as frappé à la bonne porte. Une chance pour toi que je n'avais rien de prévu pour ce jour ci. Parce que oui, j'en ai pas l'air mais je suis un homme assez occupé. " , te mets-tu à rire parce que ce n'est pas complètement faux finalement vu tes responsabilités au sein du troisième camp. Tu aimes la jouer mystérieux, ça a toujours attirer les filles. Et puis tu te mets à agripper son bras pour entrer à l'intérieur avec elle en sélectionnant une bonne table dans la zone VIP, non tu fais jamais les choses à moitié, et y allé en sa compagnie. " Et donc, à quoi est ce que tu tentes d'échapper ce soir ? Parce qu'après tout, on a pas tellement eu le temps d'en apprendre plus l'un sur l'autre. Tu es ... secrétaire de l'un des sénateurs ? " , te mets-tu à rire alors que tu savais bien que c'est faux au vue de la posture qu'elle avait à sa rencontre, et le salue porté par la personne qui te faisait le tour du camp, " Je rigole hein, peut être fille de Sénateur ? Non je blague encore, j'arrête, je suis content d'avoir une centurion à mes côtés. " , parce que oui tu connais tout ce système malgré que ça ne se voit peut être pas de but en blanc.

AVENGEDINCHAINS

_________________
Un jour, je suis né, depuis j'improvise.
Your opinion of me doesn't define who I am. We were born to be real, not to be perfect. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Skylar P. Lucilius
+ messages : 28
+ face and credits : Crystal Reed & en cours

Keith & Sky'

I want someone with secrets that nobody knows...


Une fois sur place, je sais parfaitement quel attitude adopter, mais plus je passe du temps à ses cotés, plus j’ai envie d’être moi même, plus j’ai envie de me laisser aller, plus j’ai envie de profiter de l’instant. Cependant je garde en tête l’image qu’il donne d’un premier abord : un dragueur hors pair, donc plutôt doué qui peut mettre n’importe quelle nana dans son lit. Avouons le de suite, Keith est loin d’être totalement inintéressant à regarder, je dirai même qu’il est plutôt carrément pas mal.  Grand, pas mal foutu, un sourire… Bordel ! Il faut vraiment que j’arrête mes conneries, il est hors de question que je finisse sur son tableau de chasse, et surtout je suis plutôt du genre à coller mon poing dans la tronche des coureurs de jupons plutôt que de fondre dans leurs bras.  Niveau connard, j’ai assez donné avec mon ex mari. Autant ne pas réitérer l’expérience. Non,  arrêtez de vous imaginer n’importe quoi, je ne dis pas que Keith est un connard, loin de là, pour l’instant, il se montrerait même plutôt sympa avec moi, enfin, pour le peu qu’on s’est croisé. Toujours est il que je préfère me méfier.  Surtout parce que je sais que ça pourrait s’avérer être particulièrement dangereux entre lui et moi…  Il a ce je ne sais quoi qui me donnerait presque envie de gratter sous l’apparence trop sûr de lui, trop charmeur, connaître le vrai Keith ne me déplairait pas tant que ça. Mais autant ne pas mettre la charrue avant les bœufs, et surtout voir si tout ça en vaut la peine et que ce n’est pas qu’une bête attirance physique.  Dont je pourrais facilement me libérer en l’évitant totalement, n’étant pas dans le même camp, ce serait très certainement chose aisée.

J’ai du mal à comprendre le sourire qui éclaircit mes traits quand j’arrive à sa hauteur, si il n’était pas fils de Trivia, je l’aurai soupçonné avoir un quelconque rapport avec Vénus. Certains gamins de la déesse de l’amour on ce genre d’aura. Autant me concentrer, garder mon plan en tête, j’ai un but précis, récolter des informations sur la famille, éclairer le fait qu’il connaisse comme sa poche le camp Jupiter. Tout cela me semble particulièrement louche, j’aurai pu en toucher quelques mots à mon frère ou à mon père  mais mon instinct m’avait dit de ne pas le faire.  Autant s’y fier, il me trompe rarement.  Son baiser légèrement dans le cou… D’ordinaire et si ça avait été n’importe quel type, j’aurai été capable de lui en retourner une,  je n’étais habituellement pas du genre tactile… Ce geste m’avait donné un léger frisson dans la nuque que je décidais d’ignorer totalement, je n’étais pas là pour ça. Je ne pouvais aussi pas m’empêcher de sourire, même si de base j’étais là pour tirer des infos, c’était presque naturel de le revoir, et oui, j’étais contente de le revoir sans pouvoir l’expliquer. Est-ce-que je lui accordai pour autant ma confiance ? Pas encore, après tout lui et moi ne nous connaissions presque pas, mais qui sait au fil du temps, parviendrais-je peut être à découvrir qui il était réellement…  Tout me pousse à croire que nos deux caractère pourraient en effet faire des étincelles. Mais si il se croyait plus charmeur que moi, si il voulait vraiment jouer, alors très bien, nous allions jouer, mais selon mes règles, à ma manière en lui laissant l’illusion qu’il dominait le terrain.

Je me remet à sourire à ses paroles,  cependant je fronce légèrement les sourcils à l’entente de ses derniers mots. Un homme pris ? Si il croit que se la jouer mystérieux, et moi chanceuse de le voir, parce que monsieur veut bien m’accorder de son temps, il se met le doigt dans l’œil. Je ne suis pas comme toutes les filles avec lesquelles il a pu coucher. «  Tu peux effectivement le dire, notre rencontre était pour le moins étrange… Quoi qu’il en soit, je suis là, j'avais envie de te voir, alors autant en profiter non ? Et tout comme toi, je n’ai pas le temps d’avoir de routine. Mais bon, un tel honneur que tu ais réussi à libérer du temps pour moi Keith ! » Là, autant dire que je le dis en me moquant, lui montrant pas la même occasion que son coté jemelajouemystérieux ne marchait pas le moins du monde avec moi. Autant qu’il change sa tactique. Néanmoins, je me laissais guider jusqu’au quartier VIP qu’il a réservé, et je prends la place juste à coté de lui sur la banquette, mon bassin légèrement contre le sien tout est calculé au millimètre prêt.  Je le laisse parler, me tournant vers lui, sans influencer sur la proximité de mon corps contre le sien. Il fait une pause et j’en profite pour le détailler du regard, oui, vraiment dommage… Je hausse les épaules, m’apprêtant à lui répondre quand l’un des serveurs s’approche de nous, magnum de champagne en main qu’il pose sur la table face à nous. Sa dernière phrase m’a fait tilt, comment a il pu se douter que j’étais centurion ? «  Votre commande monsieur… »  Une fois le serveur partit, le sourire toujours aux lèvres, je désigne la bouteille d’un mouvement de tête. Un peu plus et je tomberai complètement dans son foutu stratagème qui indéniablement me mènerait jusque dans son lit pour oublier mon nom au petit matin... «  Je vois que tu as sorti le grand jeu… » Je me rapproche un peu plus de lui, autant dire qu’en l’instant même, oui, je suis en plein jeu, et je n’oublie pas que j’ai un objectif en tête.  « Tu avais certainement raison sur un autre point hormi le fait que je sois Centurion, bien joué… Tu m’as l’air tellement bien connaître mon camp, que je rajouterai que mon père est effectivement sénateur… Il est possible, que c’est ce monde là que je veuille fuir. Je suppose que tu es à même de me comprendre non ? » Mon visage s’approche du sien, dangereusement, soutenant son regard, mes lèvres frôles légèrement les siennes quand je me remets à parler, tentant par la même occasion de rester maîtresse de moi même. « Tu comptes me servir un verre où je dois le faire seule ? » Je reprends ma place initiale, un sourire presque victorieux aux lèvres,  toujours tournée vers lui. «  Dis moi Keith, je suis curieuse, comment ça se fait que tu connaisse aussi bien le camp et la Nouvelle Rome ? J’imagine qu’a la vitesse à laquelle tu as déguerpi, ton guide n’a pas eu le temps de faire sa visite… » Je suis franche,  je ne cherche pas à l’entourlouper, je veux juste rétablir la vérité, découvrir ce que ma famille a caché pendant de nombreuses années… J’espère qu’il le comprend, même si je n’ai pas dit les mots, je ne dirai pas d’emblée que ma famille me semble totalement rongée de l’intérieur, pas sans preuves…



AVENGEDINCHAINS

_________________
Live fast, die young. Be wild, have fun.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Keith N. Stark
+ messages : 134
+ face and credits : ○ Théo James // (c) sixty

Skylar & Keith

Baby, I'm preying on you tonight.


Si les autres pouvaient te voir actuellement, tu le sais ils se moqueraient certainement de ton attitude, surtout Keegan, Nevh ou bien Liana. Ils te connaissent très bien et sauraient assez rapidement que tu agis de différemment de d'habitude sans réellement savoir pourquoi. Pourquoi est-ce que tu cherches à être différent avec elle alors qu'en réalité tu n'attends qu'une chose d'elle, qu'elle puisse te servir dans ton idée de retrouver ta place parmi les romains, ton ancien statut. Et puis si avec tout ça tu réussis à te la faire, ce qui est bien partie pour, ce n'est que du bonus. Enfin ça, c'est ce que tu te dis dans ta tête bien évidemment, ce dont tu cherches à te convaincre même si finalement le reste de ton corps réagit autrement. A y réfléchir, tu n'as plus agis de cette façon depuis ... et bien depuis ton histoire avec ton ex durant ton époque avant que la mort ne vous sépare (non non y a pas eu de mariage hein). Ce qui t'intrigue d'autant plus puisqu'elle ne semble pas être du tout comme elle hors mis peut être la place qu'elles ont dans leur camp, et le côté un peu guerrière mais bon. En réalité tout s'embrouille dans ta tête et tu n'aimes pas vraiment ça, parce que te sentir aussi déstabilisé, non ce n'est pas toi et ça t'irrite vraiment. Bordel ça reste qu'une nana après tout qu'est ce qu'elle a de plus pour que tu puisses agir comme ça hein ? Ce sourire ... qui te fait totalement craqué ? Pfff de la merde, c'est du grand n'importe quoi et ce n'est pas non plus avec son regard et son charme qu'elle risque de t'avoir et en plus elle est petite ... assez tout dû moins pour que tu puisses l'enlacer parfaitement dans tes bras ... Urg bullshit ... Ce ne sont que des conneries et puis quand bien même là n'est pas ton objectif, non il faut que tu reviennes à l'essentiel qui est de récupérer le plus d'information possible sur ce qui se passe en ce moment au Camp Jupiter et à la Nouvelle Rome. Comment le Sénat fonctionne à cette époque et qui est-ce qui le dirige ? Voilà des questions sur lesquelles tu devrais te concentrer au lieu de penser à ce sourire et cette assurance que dégage Skylar.

Alors oui peut être que tu as le même sourire que ces connards de romantique quand ils voient leur être aimé mais ça fait partie du jeu dans lequel tu t'es lancé pour récolter les infos, enfin c'est ce que tu te dis encore une fois et ce n'est pas ce que démontre cette boule de chaleur à l'intérieur de ton corps. Tu te mets donc à jouer l'homme mystérieux lorsqu'elle vient enfin à ta rencontre, alors que tu as patienté plus longtemps que prévu commençant par te laisser gagner par l'impatience alors que d'ordinaire tu n'en aurais rien à carré. Mais il semblerait que ce rendez vous soit différent, tu l'as attendu, parce que oui tu ne te serais certainement pas déplacer si ça avait été une autre fille du camp mais bien parce que c'est elle et que tu sens ce jeu entre vous que tu es bien présent ce soir avec cette effort vestimentaire. Tu entends d'ici la phrase sarcastique de Nevh, le rire moqueur de Keegan et la provocation piquante de Liana par rapport à ta tenue totalement inhabituel, elle aussi. Tu essayes de garder un peu de distance pour créer ... tu ne sais pas, de l'envie ? De l'attirance ? Un mystère de nouveau ? Tu n'arrives pourtant pas à la quitter des yeux, appréciant chaque trait de son visage avant de te mettre à rire à sa réflexion et de répondre à la suite, " Ouais t'es là et je suis content que ce soit le cas. Bon je ne dirais pas non plus que j'étais excité comme une pucelle à cette idée là mais ... Okay ça serait mentir un peu aussi, c'est vrai qu'il y a une pointe d'excitation à l'idée de ce rendez vous. " , avoues-tu bêtement sans t'en rendre compte avant de te reprendre pour pas briser le mythe du connard fini que tu es ou prétend être, " Mais ça c'est parce que je nous imagine déjà nous arracher sauvagement les vêtements juste après l'entrée. " te mets-tu à rigoler en avouant ça avant de secouer la tête, " Je rigole hein me prends pas pour un pervers, j'ai juste un humour décaler ... et peut être que je parle de trop ce soir. " , le traque surement mais bordel pourquoi est-ce que tu serais nerveux franchement. Tu te mords un peu la lèvre discrètement pour essayer de te reprendre et ne pas perdre la face. " Et c'est un honneur pour moi d'avoir pu me libérer, je pense que cette soirée risque d'être intéressante et je dis ça en tout sincérité ... pour une fois. " , te mets-tu à sourire en la fixant, retrouvant un peu tes attitudes et assurance de d'habitude.

Après cela, ce petite échange rapide à l'extérieur du restaurant, tu entres avec elle à l'intérieur jouant toujours de ton charme comme à ton habitude. Il faut dire que tu as sortis le grand jeu ce soir, la tenue, le restaurant chic, le coté VIP et tout ça. Tu mets tout de ton coté pour tirer le maximum d'elle ou tout simplement lui en mettre plein la vue. Ce n'est pas un stratagème que tu uses habituellement hors mis le peu de nana riche que tu as fréquenté et qui cherchait après ça. La plupart du temps, les femmes que tu côtoies ne cherchent que ce coté animal, rebelle, cynique et original qui émane de toi, un goût d'aventure et qui sort de leur routine que ce soit avec leurs amis, petits amis ou maris. Une fois en place, tu l'as vois venir près de toi sans aucune gêne sentant même quelque peu son bassin contre le tien qui te fit frisonner, un jeu dangereux que tu apprécies énormément et ce sont des points qu'elle a à son avantage contrairement à toi. Affichant un sourire satisfait et amusé de la situation, tu l'as laisse te détailler après avoir parler un peu, commençant déjà à chercher quelques informations à son sujet. Alors que le serveur débarquer pour signaler que ta commande est arrivé, un champagne de grande marque alors tu te mets à sourire prenant un faux air gêné , " Oui j'ai sortis le grand jeu, que veux-tu je suis capable d'être un très bon gentleman lorsque la femme que j'ai en face de moi le mérite. " , déclares-tu en la regardant un petit moment, déclenchant un léger clin d’œil avant de te mettre à servir les coupes de champagne. Tu remarques avoir tapé dans le mille à son sujet, pas compliqué à devenir pour un bon observateur comme toi et un fin connaisseur de ton ancien camp. Tu ne montres pas que cette nouvelle proximité te fait sentir certaines choses préférant répondre, " Et bien, quel chance d'avoir mis autant dans le mille, faut croire que j'ai bien appris mes leçons concernant les différents camps. " avoues-tu cela comme ça, comme un simple coup de chance selon tes connaissances. Et puis lorsqu'elle se met à finir sa phrase venant frôler ces lèvres aux tiennes, un frison parcourus ton dos partant du bas jusqu'en haut, quelque chose d'enivrant que ton corps réclame à nouveau. Tu te mords la lèvre devant elle, tu t'en fous parce que tu respectes le fait qu'elle soit foutrement balèze à ce jeu de séduction, tu sais déjà que tu as du pain sur la planche. Tu lui tends sa coupe de champagne que tu venais de servir avant de te mettre à lui sourire sans la lâcher du regard. Tu sais que c'est à toi de jouer, que le prochain coup est pour toi et tu es prêt à attaquer. " Je n'en ai peut être pas l'air mais je lis beaucoup et il y a pas mal de bouquin qui décrivent ton camp, puis j'en ai déjà entendu parler par des romains qui sont aux troisième camp donc en réunifiant tout ça c'est pas si compliqué non ? " , dis-tu avant de prendre une petite gorgée de champagne en ayant trinqué avec elle avant ça bien entendu. Bon un gros mensonge concernant la lecture, ça c'est plutôt le genre de ton frère Theodore et pas toi, non pas du tout même. Bref, tu crées une nouvelle proximité venant lentement caresser le cou de Sky d'un doigt avant de descendre le long de son bras tout en souriant, de ce sourire si charmeur que tu possèdes, " Mais peut être que la charmante jeune femme que j'ai devant, à le cœur sur la main et me fera visité le camp dans sa totalité ? Je suis assez curieux de tout et j'aime en apprendre davantage sur le monde mythologique qui est le nôtre alors plus tu m'en diras et plus je m'intéresserais à toi. " , et voilà que le jeu est à nouveau lancer, un partout la balle est dans son camp.

AVENGEDINCHAINS

_________________
Un jour, je suis né, depuis j'improvise.
Your opinion of me doesn't define who I am. We were born to be real, not to be perfect. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Skylar P. Lucilius
+ messages : 28
+ face and credits : Crystal Reed & en cours

Keith & Sky'

I want someone with secrets that nobody knows...


USon touché sur ma peau, je ne peux pas l’expliquer me donne des frissons. Pourtant, pour être totalement franche, je ne connais pas ce type, c’est la troisième fois que je le vois, normalement j’ai besoin de temps… D’une nature peu tactile, les câlins, les mains dans le dos, j’évite, là, avec lui, les barrières tombent petit à petit, sans mon consentement premier. Tout vient naturellement, j’aimerai pouvoir dire que la grande stratège que tout le monde connait suit un plan précis, mais certains de mes gestes ne sont pas prémédités, encore moins la façon dont je pose mon regard sur lui. Des baffes, c’est ce que je mériterai pour me sentir aussi à mon aise avec lui. Certains ne me reconnaîtraient pas, à commencer par mon frère, par ma sœur, mais aussi Kim… Et que dirait Ophé ? Ma cousine sait combien je tiens à ma liberté et au fait de repousser toute avance romantique. J’aime charmer, oui, mais jamais mon corps ne s’offre au premier venu. Normalement ça prend du temps, il est plus cœur de pierre, que cœur d’artichaut… Et pourtant, ce foutu palpitant s’emballe quand sa main se pose dans le creux de mes reins pour m’accompagner à notre table. Pourtant, mon objectif est clair dans un coin de mon esprit : récolter les infos que j’ai besoin, découvrir ce que Keith me cache et passer à autre chose. Il faut juste que ce soit assez rapide, prête à tout pour découvrir le fin mot de l’histoire. Ce besoin presque viscéral de vérité, quitte à clamer qu’une partie de la réputation de ma famille est basée sur un tissu de mensonges et de traitrise diverses et variées. Ca sauvera notre honneur, si cher au peuple romain. Autant en avoir le cœur net, moi et mon foutu esprit parfois trop droit.

J’aurai envie de me secouer, être aussi douce ne me ressemble pas, jamais je n’ai ressenti toutes ces conneries de papillon dans le ventre, jamais, je peux le dire, je n’ai été amoureuse. Des histoires qu’on raconte aux gamins en leur faisant croire monts et merveilles, pour moi, c’était telle les mille et une nuit, de jolis content qui permettent de garder l’espoir et de faire des rêves plaisants une fois le soleil couché. Rien de plus. On ne dira pas non plus que j’avais été particulièrement heureuse quand j’étais mariée, 3 ans d’enfer, 3 ans de batailles en tout genre. Pas de quoi croire en un quelconque sentiment amoureux. Même au lit, c’était fade, sans intérêt, quand il me touchait, j’avais l’impression d’être la banquise. Au contact de Keith, c’est tout l’inverse, il joue, tout comme moi je sais le faire, et même si la torture ne me ferait pas le dire, je lui suis réceptive… Je tente de garder mon plan en tête, de me dire qu’il ne s’agit que d’une simple et idiote attirance physique, à la rigueur coucher avec lui pourrait peut-être me permettre de passer à autre chose qui sait. L’histoire de quelques heures, d’une nuit dans ses bras, et le tour serait joué. Histoire réglé, affaire classée, on en parle plus. Souriant à ses paroles, je décide de rentrer dans son jeu en riant légèrement.  « Excité comme une pucelle ? Vraiment ?  Je serai presque à même de trouver ça touchant ! » Je ne réponds pas à sa remarque de nous arracher nos vêtements, je le garde en réserve pour plus tard, m’en resservant au moment opportun et surtout auquel il s’attendra le moins. Je m’arrête néanmoins, l’espace d’un instant, soutenant son regard pour qu’il m’oblige à me regarder droit dans les yeux, ma main toujours dans la sienne. «  Ce que je veux Keith, c’est que ce soir, tu sois toi-même. Il n’y a personne pour te juger ce soir. »  Sur ce point-là, j’ai été franche, je ne veux pas avoir a faire à ce lui qu’il veut bien montrer à tout le monde, je veux le voir lui, au-dessus de ses apparence.

Il se laisse faire, et c’est tout à fait ce que je veux, tout cela est parfait, presque trop parfait. N’allez pas croire que je suis une vierge effarouchée, je connais très bien les hommes, mais je ne m’attache pas, justement parce que je sais comment ils fonctionnent, je connais leurs façons de faire, leur manigances, et finalement, il n’y a pas l’étincelle qui fait que j’ai envie de creuser plus que nécessaire. Je me lasse très rapidement de mes relations amoureuses, parce qu’on me demande de laisser ma place de centurion, parce qu’on veut que je me range, parce que tout simplement on cherche à me changer. Sachez une chose, on ne change jamais véritablement la nature profonde d’une personne. C’est peine perdue. Son clin d’œil m’arrache un vrai sourire, toujours tournée vers lui. «  Tu sais, tant que j’étais avec toi, tu aurais pu m’amener dans n’importe quel endroit, je m’en fichais. Même un coca aurait fait l’affaire… » Je me saisis de la coupe de champagne qu’il me tend, trempant mes lèvres, il est divin, nulle doute la dessus, mais j’étais sincère quand je lui disais qu’il n’avait pas besoin de tout ça pour passer la soirée avec moi. Pourtant, quelque chose fait tilt en moi, plus que l’attraction à son égard, je sens qu’il me cache quelque chose, il ne me dit pas tout, tout comme moi, je lui cache certaines choses. Aurions-nous avant tout besoin de nous faire confiance ? Par principe je ne l’accorde jamais aussi facilement, et toute cette histoire me touche de beaucoup trop prêt pour que je déballe tout de but en blanc. Mais je finirai par savoir ce qu’il a besoin de me cacher. Je m’apprête à lui répondre quand un frisson me parcoure la nuque pour redescendre dans le bas du dos, je ferme doucement les yeux sans véritablement m’en rendre compte, un sourire aux lèvres, profitant de la chaleur de Keith qui me transporte un instant loin, trop loin de mon objectif. Et pourtant, ce n’est qu’une caresse, une simple caresse. A moi de jouer, mais avant je reprenais un tant soit peu mes esprits. «  Je pourrais… Mais pour ça, j’ai besoin de ton honnêteté, parce que si je compte vraiment te faire visiter les lieux, j’ai besoin d’une bonne raison. Ne me dit pas que c’est ce que tu as lu dans les livres, tout comme moi, nous ne sommes pas des rats de bibliothèques… Et puis bon, si c’était pour mes beaux yeux, tu te ficherais particulièrement de La Nouvelle Rome et du Camp… » Depuis quand je jouais la carte de la franchise moi ? Ce n'était pas normal, autant me reprendre ! Et là, j’entrais à nouveau en jeu, faisant courir mes doigts le long de son torse, lui caressant sur bout des doigts le cou, remontant sur sa joue. Mon corps s’était rapproché du sien comme un aimant, résistant tant bien que mal à la tentation de l’embrasser, je me contentais juste d’un baiser au coin des lèvres, gardant notre proximité telle qu’elle l’était actuellement. « C’est toi qui parlait de nous arracher nos vêtement tout à l’heure c’est ça ?  Nul besoin de la Nouvelle Rome pour ça… »




AVENGEDINCHAINS

_________________
Live fast, die young. Be wild, have fun.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Baby, I'm preying on you tonight ►Keith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M/LIBRE) JAMIE DORNAN ≈ baby, i'm preying on you tonight.
» Baby I'm preying on you tonight [Flashback 2024 Maundra ♥]
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: 
cities.
 :: (san francisco) :: bars et boîtes de nuit.
-