AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  you don't need a weapon when you were born one (junie)Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
June L-M. Summers
+ messages : 48
+ face and credits : ivana baquero, smoaks.

june lisa-marie summers
ft. ivana baquero
↘ carte d'identité
nom : summers, ironique quand on sait qu'elle est une fille de la déesse de la neige. + prénom(s) : june, lisa-marie, elle préfère qu'on l'appelle june. + surnom(s) : une fois quelqu'un a essayé de la surnommer elsa, pour rigoler - elle lui a collé son poing dans la figure, et depuis plus personne ne a cherche. + âge : dix-neuf ans, pourtant elle fait beaucoup plus la mioche - la guerre l'a vieillie, le deuil aussi. + nationalité et origines: américaine de pure souche. + date et lieu de naissance : treize janvier, en virginie. + orientation sexuelle : hétérosexuelle. + statut civil : célibâtarde l'amour c'est pas son truc, elle se contente de faire ses affaires pour se changer les idées et c'est tout. + occupation : protection du camp veilleuse, elle fait des tours de garde la nuit et s'occupe de déchiqueter tous les monstres qui menacent le camp et ses pensionnaires. + groupe : troisième camp (deuxième maison).

parent divin : chioné + pouvoir(s) : cryogénésie, elle peut créer et contrôler la glace, ce qui lui a valu son fameux surnom "elsa" (seulement utilisé par les plus courageux, ou les plus suicidaires). elle peut donc faire apparaître de la glace et la modeler dans diverses formes ce qui peut être à la fois offensif comme défensif. mimétisme blizzard, ou le pouvoir qui lui permet de se faire la malle très rapidement. elle peut se transformer en bourrasque de blizzard, ce qui la rend très difficile à attraper - elle s'en sert pour fuir, éviter un coup, ou simplement se casser quand quelqu'un l'emmerde. grâce à ce pouvoir, le froid ne lui fait pas grand-chose.  + arme de prédilection : un stylet en bronze céleste - arme à la lame fine, parfaite pour se frayer un passage parmi les mailles des armures. l'arme de l'assassin. + particularité : cracher quelques flocons de neige - quand elle éternue, baille ou tousse quelques flocons de neige s'échappent de sa bouche: autant dire que pour la crédibilité, ça lui fout un sacré coup. c'est pour ça qu'elle déteste cette particularité - elle qui est toujours froide, agressive et mauvaise perd un sacré niveau d'intimidation quand elle se prend pour elsa.


↘ caractère
élégante + rationnelle + téméraire + audacieuse + intelligente + courageuse + directe + rusée + loyale + protectrice + ordonnée + pugnace + a un bon fond malgré son sale caractère (mais faut bien creuser) + autoritaire + franche et directe + a les pieds sur terre.

impassible + froide + fière + violente + orgueilleuse + méfiante + bagarreuse + colérique + facilement irritable + butée + manipulatrice + intransigeante + insoumise + rebelle + moqueuse + agressive + mauvaise + égoïste aux premiers abords + sombre + n'a aucun tact + explosive + cruelle + sans pitié + imposante + écrasante + a cette manie de ne jamais vouloir faire des décisions avec son cœur, mais seulement avec sa tête.

ne se soucie pas de ce que les autres peuvent penser d'elle : elle dit ce qu'elle pense, à qui elle veut, quand elle le veut, de la manière qu'elle veut + les petits nouveaux avaient souvent peur d'elle + elle ne parle pas tant que ça - mais quand elle s'énerve, elle a l'insulte comme le poing très faciles + croyez moi, il vaut mieux ne pas faire le malin avec elle parce qu'elle se fiche de cogner ses alliés et camarades de camp + ne sourit que très rarement - si un jour vous la voyez le faire, ne lui faites surtout pas de remarque ou elle risque de devenir une vraie tombe + ne s'attache pas, ne s'attache plus - nuisible et toxique pour les autres, elle se contente de ses quelques proches + elle défend les siens avec la haine de mille lionnes déchaînées - ce qui est très paradoxal quand on voit comment elle se comporte avec ses camarades, mais que voulez-vous.

↘ Depuis combien de temps sais-tu que tu es une sang-mêlée?
Depuis ses cinq ans. A vrai dire, elle n'a pas vraiment eu le temps de se poser trop de question - Zachary et elle ont juste compris qu'ils n'étaient pas comme les autres le jours où la directrice de l'orphelinat, qui était une harpie, s'est jeté sur eux pour tenter d'en faire son repas. Leur nature s'est imposée à eux en même temps que leurs pouvoirs se sont manifestés, débloqués par l'instinct de survie - cinq ans, c'est jeune pour finir à la rue à fuir des monstres alors que vous savez à peine lire et parler? Sûrement. Mais un satyre se faisait passer pour un orphelin à la colonie, il les a sauvés et les a emmenés avec lui. Il leur a sauvé la vie.

La colonie a été un nouveau monde pour elle. Elle s'y est intégrée de son mieux, mais le fait que sa mère se retourne contre les dieux n'a pas joué en sa faveur, tout comme son comportement qui faisait qu'elle n'était pas faite pour cet endroit. Mais elle y est restée. Pour Zachary, parce qu'il se plaisait tant là-bas : et puis, ils y étaient en sécurité. Elle n'avait nulle par où aller, à part ici. Ici, où sa dyslexie et son hyperactivité sont communs à tous. June n'a jamais été proche de sa mère, et ne le sera sûrement jamais - elle lui en veut car à cause d'elle, on l'a étiquetée avant qu'elle ne puisse faire preuve de sa loyauté.


↘ As-tu pris part à la bataille de Manhattan? Et celle contre Gaïa? Si oui, à quel camp as-tu choisi d'être loyale?
June a toujours été une battante. Elle a pris part à tous les combats, pour prouver sa loyauté, pour protéger Zachary. Mais il est mort. Sous ses yeux. Emporté dans la bataille de Manhattan, dévoré par un chien des Enfers - elle n'a rien pu faire pour se sauver, et la perte de son meilleur ami la ronge encore aujourd'hui. Elle est encore en plein d'oeil, et parler de lui, se souvenir de lui lui fait l'effet d'une lame empoisonnée plantée en plein cœur. Alors elle s'enveloppe de froideur, de neutralité - elle ne s'attache plus, pour ne pas souffrir. Elle repousse tout le monde. Elle s'est battue, toujours du côté de la colonie - mais quand elle a compris qu'elle ne serait jamais la bienvenue, elle a fait ses bagages et est partie.

↘ Et maintenant, que deviens-tu ?
Elle survit, comme toujours. Elle s'enfonce dans les ténèbres. Boule de colère, boule de haine. Elle s'enferme dans sa solitude, dans son mépris des autres - elle ne vit que pour la protection du camp, ne s'adonne pas à beaucoup d'activité. A quoi bon? Elle a oublié comment vivre, car elle n'a jamais vécu sans Zachary - ça fait deux ans qu'elle a oublié comment vivre. Ses nuits sont courtes. Elle se sur-entraîne, car elle n'est bonne qu'à se battre - elle n'est bonne qu'à tuer. Là où certains ne peuvent plus supporter le bruit du fer s'entrechoquant dans leur traumatisme, elle, c'est tout ce qui la garde en vie. La violence, c'est son quotidien. C'est tout ce qu'elle a. Sans ça, elle est quoi?
derrière l'écran
thestral | elise
âge : 17, bientôt la majorité les mecs. + présence : tous les jours les gars, j'suis obligée. + personnage inventé ou scénario/pv : inventée depuis un bail! + un dernier mot ? benoît hamon 2022.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
June L-M. Summers
+ messages : 48
+ face and credits : ivana baquero, smoaks.
isn't it scary to be ready to die at such a young age?
Les souvenirs de sa vie avant la colonie, avant l'orphelinat, ils sont flous. Elle se souvient que d'un vague visage, rendu net grâce à la photo qu'elle a gardé - mais la voix, elle est lointaine. Presque éteinte, bloquée par sa mémoire trop peu fidèle. Arthur Summers est mort jeune, la trentaine - policier touché par une balle perdue alors qu'il intervenait dans un simple braquage de super marché.
On est venu la chercher, petite gamine de quatre ans - on lui a dit que papa était parti, qu'on allait s'occuper d'elle maintenant. Et elle a pleuré. Elle a hurlé qu'elle voulait son papa, qu'elle voulait qu'il revienne parce qu'elle était toute seule, parce que maman aussi était partie. Elle s'est sentie abandonnée, et aujourd'hui encore c'est ce qu'elle ressent - la sensation d'être une gamine dont personne n'a voulu, qui a dû s'élever seule et s'éduquer elle-même.

Qui dit mort du père dit orphelinat. La pire année de sa vie. Jetée au milieu d'enfants oubliés, comme elle - elle se serait sûrement oubliée elle-même si elle ne l'avait pas rencontré. Zachary. Gamin aux tâches de rousseurs nombreuses, au rire tonitruant et au caractère farceur - si différent d'elle, et pourtant, il est vite devenu une extension d'elle-même. Tout les séparait. Leur vécu, leur caractère, leur physique - qui aurait pu penser qu'ils deviendraient aussi proche? Il est devenu son frère. Sa seule famille. Sa raison de vivre.
Ils faisaient tout ensemble - manger, jouer, se raconter leurs journées. Ils s'éloignaient du quotidien triste de l'orphelinat, quand l'un était puni l'autre faisait une bêtise pour le rejoindre. Ils ne voulaient pas être adoptés pour rester ensemble - ils se firent rapidement connaître pour être le duo à ne pas séparer, sous peine de représailles.

Un an et deux mois plus tard, en septembre deux-mille trois, c'est l'anarchie. La découverte de ce qu'ils sont. La directrice perd le contrôle, laisse libre court à sa véritable nature - une harpie, qui les avait à l'oeil depuis leur arrivée. Elle se jette sur eux, mais les pouvoirs de June se réveillent - un mur de glace naît, alors qu'elle attrape la main de Zachary et la serre fort dans la sienne, si fort que ses phalanges blanchissent. Elle a peur. Lui aussi. C'est là que Peter entre en scène - un adolescent orphelin, arrivé peu de temps après eux. Il se jette sur la directrice, l'assomme avec ses béquilles - Zachary pousse un cri de surprise quand il le voit marcher sans boiter. Avec des jambes de chèvres.
Le reste se passe vite. Peter leur dit de le suivre, ils ont confiance en lui, ils sont jeunes - alors ils lui prennent la main, et font tout ce qu'il dit. Ils marchent pendant longtemps, jusqu'à arriver dans une rue - et là, y a des chevaux qui les attendent. Des chevaux avec des ailes. Zachary est le premier à se jeter dans leurs jambes - June est plus réservée. Elle est méfiante. Qu'est-ce que ça veut dire tout ça? Peter leur a parlé d'une colonie de vacances, est-ce qu'ils vont rester là-bas pour toujours? Tout sera mieux que l'orphelinat, de toute façon.

Zachary est le premier à être revendiqué à leur arrivée. Fils d'Hermès. Elle finit dans le même bungalow que lui, vu qu'on ne sait pas qui est son parent divin - on fait des paris sur sa nature, on les regarde comme des petits chiots égarés. Elle a envie de leur renvoyer leur pitié à la figure. Zachary et elle n'ont besoin de personne - ils se suffisent mutuellement. Elle veut partir. Mais il est si heureux ici .. alors elle reste tant qu'il reste. Comme toujours, elle le suit, telle son ombre.
Que sera-t-elle sans lui après tout? Les années passent, repassent, se ressemblent. Ils grandissent. C'est onze ans que les choses prennent une tournure différente pour elle - nuage de neige qui apparaît au-dessus de sa tête, qui la suit pendant toute la journée. Elle n'arrive pas à s'en débarrasser - c'est Chiron qui lui dit que sa mère vient de la revendiquer. Chioné. Déesse de la neige. Elle est pas déçue - mais elle est pas contente non plus. C'est juste de l'indifférence qui perce dans son coeur - elle n'a jamais eu de mère, et c'est pas parce qu'elle arrive à mettre un nom sur cette dernière qu'elle la considérerait comme telle. Elle est seulement sa génitrice. Elle est sa propre mère, elle n'a besoin de personne - que de Zachary.

Y a eu Oswin aussi. Aphrodite. Rouquine au caractère bien trempé - ça a pas forcément bien commencé, mais elles sont devenues amies. Puis meilleures amies. Elles ont fait leurs premières conneries ensembles, se sont bourrées la gueule sur la plage de la colonie sous l'oeil offensé des naïades qui les menaçaient de tout rapporter à Chiron mais qui ne l'ont pas fait sous les menaces des demi-déesses. Elles ont fait des paris stupides, et défis stupides - elles ont même essayé de s'embrasser une fois, avant d'exploser de rire parce que, décidément, elles n'étaient pas faites pour les filles.

Puis la tâche noire se ramène sur le tableau. Cronos. La guerre. On la soupçonne d'être l'espionne à cause de sa mère, mais Zachary la défend, comme toujours. Cette accusation la fait se sentir encore plus à l'écart moins acceptée - mais elle reste pour Zachary, encore et toujours. Il est son âme soeur, et sans lui, elle sait pas ce qu'elle ferait. C'est pour lui qu'elle se bat - c'est avec lui qu'elle se bat, au labyrinthe, en juin deux-mille douze, alors qu'ils ont que quatorze ans.
Et c'est au tour de la bataille de Manhattan. Le cauchemar. La mort partout. Pire qu'au labyrinthe. Et ça crie, et ça hurle - y a du sang qui gicle, des épées qui se brisent, des hurlements qui se perdent dans la foule. Et elle le voit. Zachary. Agonisant sous les morsures d'un chien des Enfers - ses hurlements se mêlent à la foule, elle se lance sur la bête, l'égorge, l'emprisonne dans un mur de glace. Puis elle se jette sur Zachary. Pleure. Ses larmes se mêlent au sang qui macule son visage - pas le sien, mais celui de Zachary. « J'aurai pu faire mieux, qu'il lui lance avec un sourire, Mais t'as toujours été la meilleure. » Il pose une main sur sa joue, elle s'accroche à son épaule. Et il pousse son dernier soupir. Il la laisse sur le champ de bataille, seule, perdue, en larmes - dix-sept ans seulement et déjà mort au combat.

Après cet événement, elle n'est plus la même. Elle ne parle plus. Ou juste à Oswin. Elle explose contre tout le monde, ne fait que s'entraîner - va défier les Arès les plus forts, ceux qui font le double de sa taille, elle les met en pièce. Elle va jusqu'à défier Clarisse, la provoquer, tout faire pour qu'on s'en prenne à elle - elle a besoin de se défouler, de laisser libre court à toute la haine qui brûle en elle. La haine de la guerre, qui lui a arrachée son meilleur ami. La haine des dieux qui les mêlent à leurs différents.
Y a tout un tas de nouvelles qui arrivent après. La disparition de Jackson, l'arrivée du trio Valdez, McLean et Grace - les romains et leur foutue légion, Gaïa, les trentaines de problèmes qui ont suivi tout ça, toujours causés par les dieux. Elle aurait voulu se barrer, mais elle est restée, pour eux. Elle s'était promis de ne plus participer à la vie du camp, à la guerre - mais pour Zachary, elle est restée. Pour Oswin. Pour eux, elle s'est battue contre Gaïa malgré tout, et quand tout s'est terminé, Oswin est partie avec Ilan, son fils, lui promettant de lui envoyer des cartes et des iris mail. Ilan, son filleul, qu'elle ne verra pas grandir car la guerre a poussé sa mère à s'éloigner de tout ça.

June est partie quelques jours plus tard après la bataille contre Gaïa. Plus rien ne la rattachait à la colonie, à part de vieux souvenirs douloureux. Oubliés les romains et leur superbe ville, oubliée la colonie et son super paysage - elle a fait ses clics et ses clacs, et elle a rejoint le troisième cap de Sanford. Le seul endroit qui lui ressemble - pas d'attaches, rien. Juste la survie, le désir de s'éloigner de tout - et ça lui convient.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ceren-Nevh Lynch
+ messages : 261
+ face and credits : tim borrmann. (faust)
MY LOVE. :faints: :keur:

Citation :
june aussi aime le cul de nevh

_________________
t'as pas vu ? c'est imprimé partout, dans les journaux, sur les écrans, dans le regard des gens. c'est même écrit en grand sur les immeubles, la nuit, quand les gens biens comme toi sont endormis, c'est marqué en rouge: tu nais comme ça, tu vis comme ça, tu canes comme ça, seul à poil face à ton reflet, avec ton dégoût de toi-même, ta culpabilité et ton désespoir comme seuls témoins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
June L-M. Summers
+ messages : 48
+ face and credits : ivana baquero, smoaks.
I love you bb
:mdr: :mdr: je dénie toute responsabilité pour ce message

_________________


☆☆☆ you are a weapon and weapons don't weep.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Satin Shade
+ messages : 86
+ face and credits : kiernan shipka (merenwen)
:tt: :tt: :tt: :tt: :tt:

ouin ouin ouin j'aime trop, déjà Chioné c'est vraiment un parent divin génial et puis ce vava et ce tempérament quoi, quelle badass :wa: (lol j'ai ri pour le nom de famille)

tu peux éternuer sur moi quand tu veux

_________________
    be kind, always ◇ some mornings i wake up and find myself trapped under the weight of every bad thing that has ever happened to me. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
June L-M. Summers
+ messages : 48
+ face and credits : ivana baquero, smoaks.
ohhh choupette t'es trop mignonne, merci :naon: :naon: :naon: :naon:
j'suis trop contente que junie plaise :chou: :chou:

dis pas ça devant elle, elle serait capable de t'égorger

_________________


☆☆☆ you are a weapon and weapons don't weep.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ceren-Nevh Lynch
+ messages : 261
+ face and credits : tim borrmann. (faust)
BRAVO
bienvenue, demi-dieu!

jsuis toujours sur le cul de la façon dont t'arrive à passer les émotions dans tes histoires, et encore une fois, bah j'suis sur le cul. et en plus, comme je connais june, ça fait un truc, et j'ai des émotions :zad: à la base je voulais faire une remarque grasse sur june de la part de nevh, mais j'ai même pas l'inspi. tu sais ce que je pense de junie, j'ai hâte de la voir à l'oeuvre, je suis trop heureuse de la retrouver :keur:

En tout cas, bienvenue parmi nous dans le monde mythologique! On espère que tu te plairas ici, parce que tu peux plus nous quitter! Il y a quelques points importants que tu dois effectuer avant d'être membre à part entière :keur2: :

- tu peux commencer par venir te recenser par > là < histoire d'être bien dans les règles comme il faut. :radis:
- tu peux ensuite créer ta fiche de liens > par là <, parce qu'entre nous, c'est toujours mieux d'avoir des potes. Pour organiser tes rps, parler de ta vie dans un journal c'est > ici < que ça se passe.

Ensuite, pense à aller voir les animations ainsi que ce qu'il se passe du côté de ton groupe > ici < et > là < pour ne pas être à la ramasse! Pour finir sur une note un peu fofolle, on a aussi une catégorie de flood > ici < donc dès que t'as un peu de temps libre, n'hésite pas à passer nous faire coucou! :N:


_________________
t'as pas vu ? c'est imprimé partout, dans les journaux, sur les écrans, dans le regard des gens. c'est même écrit en grand sur les immeubles, la nuit, quand les gens biens comme toi sont endormis, c'est marqué en rouge: tu nais comme ça, tu vis comme ça, tu canes comme ça, seul à poil face à ton reflet, avec ton dégoût de toi-même, ta culpabilité et ton désespoir comme seuls témoins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alice Hunter
+ messages : 132
+ face and credits : Lindsay Perry - .cranberry
OUUUUUF C'EST PAS FERME :nya: Rassurée, je suis /sort/

Bienvenue Junie :zad: c'que j'suis pressée de lire tes rps, bourdel :mdr: Je l'aime déjà, cela va s'en dire :a:

_________________
Elise for the win:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sidney I. O'Reilly
+ messages : 65
+ face and credits : ♦ Feat Stephen James // (c) Morphine
JUUUUUUUUUUUUUUUUUUNE :nya: :wa: :gah:
Tu sais déjà ce que je pense de ce personnage hein :hin: :seksi: , je suis content de la revoir ici aussi sexy et badass qu'elle est :amen:
Ca envoie toujours du pâté, j'ai bien les références, puis j'ai hâte de mettre en pratique nos liens qu'on a concocté ensemble, ça va déchiré :yeah:

Encore Bienvenue par ici hein bad girl et désolé pour le retard , tu sais que je t'aime quand même :keur: :lov: :leche:

_________________
With my pretty little Galway Boy
She played the fiddle in an Irish band. But she fell in love with an English man. Kissed her on the neck and then I took her by the hand. Said, "Baby, I just want to dance"
Revenir en haut Aller en bas
 
you don't need a weapon when you were born one (junie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les vidéos inutiles
» [mantic] fait des orks... premières photos!
» Weapon + 25 item mall
» RAISE YOUR WEAPON ↘ 26.03, 17H57
» Mana Kosak. In Weapon we Trust. [uc]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: 
character.
 :: (who you are) :: présentations validées.
-