AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  Galway Boy.Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Sidney I. O'Reilly
+ messages : 65
+ face and credits : ♦ Feat Stephen James // (c) Morphine

Sidney Ilias O'Reilly
ft. Stephen James
↘ carte d'identité
nom : O'Reilly, pas besoin de chercher très longtemps, c'est un nom d'origine Irlandaise. D'une famille assez connu et respecté dans cette grande ville qu'est Dublin. Les O'Reilly perdure depuis des générations et ont toujours eu en main le commerce et le trafic international partant de Dublin notamment pour l'alcool et les pièces mécaniques rares. Officiellement un O'Reilly, il a été écarté de tout cela par son père dû à sa relation avec la déesse Vénus et qui porterai aucune légitimité à cause de son infidélité. + prénom(s) : Sidney, un prénom mixte mais qui lui va plutôt bien, choisis par son père en l'honneur de son grand père. Son deuxième prénom est Ilias, prénom hébreux venant de ses origines israéliennes du côté de la mère de son père. + surnom(s) : Sid tout simplement, la plupart du temps on le nomme ainsi que par l’appellation complète de son prénom. + âge : 24 ans et il le vit bien, toujours la jeunesse dans le sang. + date et lieu de naissance : Né en Irlande à Dublin, le 03 Mars 1993 mais tout de suite amené à Galway où il y a grandit. + orientation sexuelle : Bisexuel mais il va se trouver une petite tendance pour les hommes. Sinon, il n'a aucune arrière pensé sur les différents genre et encourage même les expériences (merci maman). Il a cependant tendance à un peu trop s'attacher à ses partenaires. + statut civil : Célibataire, il ne cherche pas à courir après l'amour mais espère le trouver un jour. Il a peur de franchir le pas d'une relation sérieuse et stable malgré le fait qu'il s'attache vite à quelqu'un. + occupation : Réserviste au sein du Camp Jupiter dans la Quatrième cohorte et gérant d'un Bar/salon de tatouage à San Francisco. Donc il est tatoueur bien entendu. Possède un diplôme de kiné également, il sait donc très bien masser. + groupe : Camp Jupiter, Réserviste, permanent à la Nouvelle Rome.

parent divin : Vénus, déesse de l'amour, de la séduction et de la beauté. + pouvoir(s) : Bouclier Mental, ce pouvoir lui permet d'avoir un esprit totalement fermer à toutes manipulations. En effet, ceci est un pouvoir passif qui agit en permanence et lui confère donc en tout temps cette protection contre un envahissement mental. Un défense qui s'est créer naturellement dû à son caractère un peu trop naïf et extraverti, il est donc le seul à savoir ce qui se passe dans sa tête. Par contre, lorsqu'il reçoit des attaques mentales, il ne sera pas touché mais il sentira tout de même une fatigue dû à la protection. Et pour le moment, il ne peut pas transmettre ce pouvoir à un autre. & Manipulation Empathique, ce pouvoir lui permet de ressentir les émotions des autres et de les manipuler à sa guise, il ne peut se focaliser que sur une émotion ou un sentiment à la fois mais peu accéder à n'importe quelle émotion. Plus la suggestion ou le débit de manipulation est important et plus une fatigue se fait ressentir jusque épuisement total voir évanouissement. Il peut agir sur un petit groupe de trois personnes maximum, quand il ressent trop d'émotions ou qu'il use trop longtemps de sa manipulation, il a tendance à saigner du nez. + arme de prédilection : C'est une épée qui possède un bouton au centre de son manche qui a à l'intérieur une lame en or impérial qui peut sortir d'un coté comme d'un autre. Assez pratique quand on se fait stopper sa lame, c'est une arme qui a besoin de dextérité et fluidité de la part de son porteur. L'arme est nommé Heaven's Fall. + particularité : Tattoo Man : Il est capable de pouvoir dessiner n'importe quel tatouage mais également de les effacer au touché (pratique hein ça évite le laser). Il peut aussi à son bon vouloir, animer les tatouages sur n'importe quel corps.

↘ caractère
Ce qu'il faut savoir, ce que derrière cette première apparence que laisse volontairement paraître Sid et qui fait également partie de son caractère, ce coté doux, gentil, naïf et jovial dont il aime mettre en avant car prônant ce coté là de sa personnalité. Il peut devenir quelqu'un de très mauvais au point de manipuler à sa guise afin d'obtenir une certaine vengeance. En réalité, il ne met jamais ce coté là de sa personnalité en avant car il a peur de ce qu'il pourrait être capable de faire s'il se laisse aller à ce niveau là. Il est comme les deux facettes de l'amour à la fois Beau et Destructeur, l'amour n'est pas que positif, l'amour possède également une part d'ombre, d'arme destructeur qui peut se révéler fatale. C'est ainsi que Sid est, il laisse ses meilleurs cotés apparaître car c'est ce qu'il est mais ce qu'il veut à tout prix montrer. Ainsi peu de personnes connaissent réellement sa face caché mais il en possède une, il n'est pas parfait malgré ce qu'il cherche à démontrer auprès des autres. Il peut paraître docile et sans défense lorsqu'on le provoque ou qu'on le cherche mais c'est qu'au fond de lui, il se bat afin de ne pas se laisser aller, ce qui crée un contraste puisque son combat n'est donc pas extérieur mais intérieur. Une personnalité assez complexe quand on connait tout de lui mais une personne qui reste quoi qu'il arrive et la plupart du temps agréable et positif.

○ Expressif ○ Actif ○ Réactif ○ Aventureux ○ Intrépide ○ Jovial ○ Enjoué ○ Enthousiaste ○ Sensible ○ Audacieux ○ Soigné ○ Raffiné ○ Malin ○ Gourmand ○ Bon joueur ○ Amusé ○ Taquin ○ Délicat ○ Subtil ○ Enjôleur ○ Serein ○ Décontracté ○ Moderne ○ Libertin ○ Spontané ○ Spiritualiste ○ Naturel ○ Extravagant ○ Doué pour réconforter ○ Gentil ○ Attentionné ○ Sociable ○ Chaleureux ○ Affectueux ○ Extraverti ○ Sincère ○ Confiant ○ Assuré ○ Altruiste ○ A l'écoute ○ Complaisant ○ Agréable ○ Aimable ○ Loyal ○ Franc ○ Compréhensif ○ Flexible ○ Rassurant ○ Amusant ○ Doux ○ Tactile ○ Câlin ○ Compatissant ○ Tolérant ○ Séducteur ○ Charmeur ○ Dragueur ○ Curieux ○ Persuasif ○ Fougueux ○ Passionné ○


○ Capricieux ○ Craintif ○ Narcissique ○ Hypersensible ○ Naïf ○ Maladroit ○ Distrait ○ Rêveur ○ Pensif ○ Dépensier ○ Insouciant ○ Excentrique ○ Exubérant ○ Bavard ○ Impressionnable ○ Influençable ○ Fouineur ○ Expansif ○ Émotif ○ Boudeur ○ Imprudent ○ Impatient ○ Surexcité ○ Hyperactif ○ S'attache trop vite ○ Lunatique ○ Mystérieux ○ Susceptible ○ Manipulateur ○ Impitoyable face à ses ennemis ○ Cache un coté destructeur ○

↘ Depuis combien de temps sais-tu que tu es un(e) sang-mêlé(e) ?
Tout c'est passé lorsqu'il avait environ 10 ans, alors que les migraines manifestations de son pouvoir ne cessait de devenir de plus en plus récurrente. Les médecins n'arrivaient pas à trouver la cause de tout ceci, Sidney en profiter durant une longue discutions entre sa tante et le médecin pour passer de chambre en chambre en ressentant quelque chose de particulier en lui. Il n'arrive pas réellement à y mettre des mots, il sentait quelque chose tout simplement. Jusque arriver dans cette chambre, où un homme assez âgé s'apprêtait à partir alors que sa femme ne cessait de pleurer en lui caressant les cheveux. Cette image frappa directement le jeune garçon, pas de la même manière qu'un autre humain pourrait voir cette scène mais de manière beaucoup plus profonde, réussissant à ressentir à la fois les émotions de l'un et de l'autre. Au début ce fut douloureux, comme si une main lui serrait fortement le cœur alors que les larmes du jeune garçon se sont mises à couler toutes seules. Incompréhensible au départ, ses yeux se sont fixés sur la femme, il savait que ça venait d'elle, il se sentait comme à sa place, en ressentant à la fois cette douleur, cette perte mais aussi cette amour. Et c'est sur cette amour que Sidney s'est concentré, il s'y est forcé à se focaliser là dessus pour ne pas ressentir les autres émotions beaucoup trop insupportable pour lui ... Il s'approcha lentement, ressentant de plus en plus cette amour émanant des deux personnes et d'un geste naturel comme s'il avait fait ça toute sa vie alors que c'est simplement son instinct qui prend le dessus. Il prit la main de la femme et de l'homme pour qu'ils ressentent une dernière fois l'amour qu'ils se portent l'un à l'autre. D'abord surprise, la femme hésita à relâcher la main du petit garçon mais très vite rattraper par l'émotion qui l'envahit et lui redonna un sourire. Lorsque l'homme s'en alla pour un autre monde, la femme serra le petit garçon dans ses bras en le remerciant avant de lui embrasser le front et de s'allonger à coté de son mari, un sourire paisible sur les lèvres comme satisfaite de ce dernier moment partager. Sidney reparti dans sa chambre, toujours les larmes et se sentit enfouis lourd à porter mais dont il ne peut contrôler, il se sentait différent mais plus fort, plus conscient et presque heureux d'avoir vécu ça. Quand la femme de la chambre d'à coté commença à ébruiter ce fait. La tante de Sidney compris rapidement ce qui se passait, et embarqué le jeune garçon pour quitter l'hôpital et la ville d'Atlante pour se rendre plus à l'ouest plus précisément à San Francisco. Son frère qui n'est autre que le père de Sidney lui avait laisser des instructions avant de quitter Galway en Irlande car lui était au courant, il connaissait sa véritable mère et le pourquoi le garçon a dû rejoindre assez rapidement les Etats Unis et s'éloigner de son pays natale. C'est ainsi qu'après discutions avec sa tante et l'apparition d'un loup quelques semaines après tout ceci, que le jeune garçon a rejoint en premier lieu Lupa afin d'y disputer ces épreuves et ensuite le Camp Jupiter pour y faire son année de probation. Ce fut pour lui une année assez éprouvante et difficile au quotidien puisque durant cette année, il lui été impossible de voir sa tante et de sortir du Camp Jupiter. Mais il pouvait compter sur des soutiens présents au sein du Camp mais également au fond de lui, il avait cette impression d'être un peu plus proche de sa mère et de la découvrir un peu plus chaque jour à travers différent récit et explication. Il l'a prie souvent, pas pour obtenir des choses mais plutôt pour apprendre à la connaître, à s'approcher d'elle. Là où il se senti accepté c'est au niveau des autres demi dieux déjà appartenant à sa même ligné en tant qu'enfant de Vénus mais aussi sur le fait qu'il n'est pas été le seul avec les difficultés au quotidien chez les humains avec la dyslexie et l'hyperactivité, ça l'a soulagé lui qui commençait à croire qu'il devenait complètement fou dû à une maladie rare ou autre. Il a su faire sa place au sein du Camp malgré son caractère plutôt doux car malgré tout il s'est très bien se défendre avec son épée grâce aux entraînements du camp et l'application de ses pouvoirs.

↘ As-tu pris part à la bataille de Manhattan/du mont Othrys ? Et celle contre Gaïa ? Si oui, à quel camp as-tu choisi d'être loyal(e) ?
Sidney a participé aux deux batailles en tant que légionnaire du Camp Jupiter afin de défendre son camp et les valeurs des Dieux Olympiens. Il a essayé durant les deux batailles d'éviter de faire autant de mal que possible et notamment de tuer malgré les valeurs qu'inculque le Camp Jupiter. Bien entendu, il n'avait qu'aucune pitié face à ses adversaires qui osaient s'en prendre à ses amis ou les tuer donc n'avait aucun ressentis lorsqu'il fallait combattre les monstres de Gaïa qui s'amusaient à déchiqueter les demi dieux face à eux. Mais ce fut malgré tout assez difficile beaucoup plus psychologiquement que physiquement étant conditionné à cela mais pas protégé mentalement contre les revers d'une bataille aussi sanglante et dur. Autant en ayant vu des amis combattre les uns contre les autres, que de voir que face à des êtres supérieurs tel que Gaïa, les demi dieux ont été presque à deux doigts de se retrouver anéanti par cette guerre porter entre les dieux. Malgré tout cela, il reste loyal et fidèle à son camp et surtout à sa mère malgré des prières sans réponses. Il ne sait pas tellement pourquoi surtout en voyant autant de personnes et dont des proches quittés leurs camps pour aller en solitaire dans le monde des humains mais au fond de lui il sait qu'il peut et qu'il doit avoir confiance en son camp et aux Dieux Olympiens, c'est plus fort que lui et ceux malgré ce qu'on lui dit et ce qu'il a vécu. Ceci étant peut être l'un des rares sujets où il ne change pas d'avis et ne se laisse pas influencer par quiconque.

↘ Et maintenant, que deviens-tu ?
Après tout cela, une récupération assez difficile psychologiquement et quelques cicatrices physiques. Sidney est retourné s'installé chez lui au sein de la Nouvelle Rome pour s'occuper de son salon de tatouage et de massage dont il est le gérant. Cela lui fait penser à autre chose, ça le concentre sur la vie actif, sur ce qui se vit maintenant pour essayer de ne pas se laisser aller à se perdre dans les méandres de ce qui a été, du passé et des souvenirs douloureux. Il porte d'avantage de tatouage sur son corps qu'il aime renouvelé de temps à autres, il se sent malgré tout grandit par toutes ces expériences difficiles et essaye tant bien que mal d'inculquer sa propre vision de vie aux pensionnaires du Camp Jupiter en tant que conseiller bien qu'il ne soit pas le légionnaire parfait ou celui qu'on idole par ses classes et missions. Il aime organiser des petites fêtes entre ami afin de solidifier ces liens dont tout le monde à besoin après de tels événements. Il reste toujours aussi positif et attentionné, ne démontrant presque jamais l'impact véritable qu'à eux ces guerres sur lui et son état psychologique.
derrière l'écran
Luciole | Youyou
âge : 24 ans. + présence : 3 jours par semaine environ. + personnage inventé ou scénario/pv : Personnage inventé de toutes pièces. + un dernier mot ? si vous avez besoin d'un tatoueur, n'hésitez pas appeler Sid au 6 23 23 What a Face .

_________________
With my pretty little Galway Boy
She played the fiddle in an Irish band. But she fell in love with an English man. Kissed her on the neck and then I took her by the hand. Said, "Baby, I just want to dance"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sidney I. O'Reilly
+ messages : 65
+ face and credits : ♦ Feat Stephen James // (c) Morphine
Dear Diary


Cher journal, il y a une chose dont je me dois de te confier et qui m'attriste quelque peu. Ma capacité a m'attaché beaucoup trop rapidement à une personne. Je sais que dans certains cas, ça peut être quelque chose de bénéfique surtout qu'on me fait généralement assez confiance et qu'on se confie rapidement à moi, facilement. Ce qui marche à double sens vu que dans cette approche et peut être par naïveté, je fais également tout de suite confiance à la personne, et je m'ouvre naturellement à elle, comme elle le fait. Mais cela m'a valu pas mal de petits problèmes, rien de bien grave, ça a plus touché l'émotionnel qu'autre chose. Je fais avec, j'essaye de faire un peu plus attention à tout ça pour éviter d'être toucher par la suite, par ceux qui profite de moi, de ce défaut ou tout bêtement par moi même qui me fait beaucoup trop d'espoir sur une personne. Oui je suis sûr que tu sais de qui je parle, ce n'est pas comme si je le cachais puis en plus de ça, je t'en ai déjà parler. Mais oui ça ne me quitte toujours pas, je ne sais pas si je peux clairement affirmer que je suis passer à autre chose parce que quand je le vois, il y a cette flamme qui renaît en moi et qui me contrôle. Qui me contrôle de telle sorte que je suis capable aveuglément de répondre oui à tous ces désirs, quel qu'ils soient. Pourtant avec le temps, j'ai mis des barrières, j'ai pris mes distances, j'ai compris ... compris que ça venait principalement de moi et que je ne devrais pas autant espérer certaines choses à son égard mais encore une fois, c'est plus fort que moi, je ne le contrôle nullement. Le pire dans tout ça, c'est que ça me plait malgré le lot de tristesse que je reçois en retour mais autant mon corps que mon esprit le réclame encore. Peut être pas autant qu'avant, peut être pas de la manière mais il est toujours présent, est-ce que cela diminuera avec les années ? J'en sais foutre rien à dire vrai et je n'ai pas tellement envie de me prendre la tête à ce sujet, sujet qui d'ordinaire me passion vu que je suis l'un des représentants de ce sentiment au centre même de cette histoire. Mais après être passer par tout un tas de ressentis, d'explications et autres, je dois me faire à l'idée que cela doit aller en s'affaissant doucement pour ne plus retomber dans un état pitoyable dont j'ai déjà été. Je ne l'ai montré à personne, que cela m'a réellement affecté parce que aujourd'hui encore quand je le vois, j'ai ce petit pincement au cœur signe de tristesse d'un rêve impossible.


Cher journal, ce soir j'ai besoin d'écrire, j'ai besoin de mettre des mots sur mes émotions. Je n'arrive pas à dormir, je ne fais que des cauchemars et je pense que cela est lié au fait que ce soit mon anniversaire. Si on peut appeler ça comme ça, ce que je peux détester ce jour, j'ai beau sourire et montrer à tout le monde un certain enthousiasme lié à ce jour particulier de ma naissance mais pourtant. Ce qui est censé être un jour béni pour moi dû à ma venue au monde a complètement été gâché ... par celui qui continue encore de me hanter et me faire sentir coupable. Malgré ce qu'il s'est passé, malgré qu'il ne soit plus de ce monde, je lui en veux toujours, j'ai toujours cette colère envers lui d'avoir ... fait tout ce qu'il a fait. J'ai toujours du mal à en parler, c'est plus fort que moi, malgré l'envie de me confier, rien ne sort de ma bouche, mes pensées fusent mais personnes pour les comprendre à cause de mon esprit fermé. Je sais que je me torture en pensant encore à tout ça, mais selon les moments comme celui de demain, je ne peux pas ne pas y penser. Cela revient, peut être comme un avertissement, même si pour ma part j'ai davantage l'impression que c'est toujours présent parce que ma colère n'a pas été satisfaite. ... Je me sens tellement pathétique à ce niveau, d'être aussi en colère et pourtant de ne pas pouvoir agir pour calmer celle-ci. Regarde moi, je parle à mon journal intime et donc indirectement à moi-même et je suis pourtant incapable de parler concrètement de ce qui m'est arrivé. D'oser écrire que ... que mon père reste toujours présent dans mon esprit même s'il m'a fait d'horribles choses. Est-ce que je dois faire l'effort de mettre de véritable mot sur ce qui m'est arrivé ? Est-ce que cela m'aidera à mieux accepter ces événements ? Je me dis des fois qu'il est beaucoup plus facile d'aller en parler ouvertement à quelqu'un d'autre, sans filtre, afin de tout relâcher mais comment être capable d'en parler à quelqu'un alors que j'ai dû mal à le faire avec moi-même ? Parfois je me sens si seul face à ça, je sais que c'est con et qu'il y a forcément des personnes qui ont vécu les mêmes choses que moi ... que je ne suis pas le seul à avoir été abusé, violé et maltraité (voilà je l'ai dis, ouuuf ça fait du bien) par un être abominable qui ne nous voyait que comme un objet à utiliser. Mais après cette immense colère que je ressens quand je repense à tout ça, jusqu'où cela a été afin que je ne subisses plus tout ça, il n'y a que le sentiment de solitude qui remplace celui de la colère. C'est comme ce fameux jour, ce jour de trop, cette violence de trop, cette abus de trop alors que la colère ne cessait de monter en moi à chaque fois que j'entendais ces paroles après coup. Ce fut le trou noir, je ne me souviens que d'avoir laisser libre court à ma colère, à ma rage, à ma haine, les yeux rouges de larmes, le regard noir et vide. Mon réveil s'est fait dans un silence profond, le simple bruit des derniers gémissements d'agonie de mon père et moi, debout, les mains ensanglantés, la lame dans la main à fixer cette photo. Cette photo qui ne cesse de me hanter qui montre une famille parfaite, unie, souriante alors que c'est faux. Tout était faux sur cette photo mais pourtant elle était là, toujours sur mon chemin comme pour me rappeler l'ironie de la situation, que jamais personne ne croira mon histoire si j'en parlais en dehors de ma maison. Ma vie n'était qu'un immense mensonge qui nourrissait ma colère jusqu'au jour où je ne pouvais plus la contenir, et ce jour est arrivé alors que j'étais censé fêter mon anniversaire. Mon père avait accepté de laisser des amis à moi venir à la maison pour fêter ça mais je savais que cela n'était pas sans retour. Et quel retour ... Depuis je n'arrive plus à voir le jour de mon anniversaire comme quelque chose de positif, pour l'ensemble de sa représentation ce jour là, ce jour de trop. Ma colère n'a toujours pas disparu, elle revient sans cesse à l'approche de ce jour , par petite goutte, par morceaux de cauchemar comme si que toute cette rage que j'ai dégagé ce jour là à marquer mon esprit au fer rouge. Est-ce bien d'avoir un rappel de ce qui nous a marqué dans la vie pour ne pas reproduire ce genre d'erreur ? Cette culpabilité que je ressens est-elle légitime ? Est-ce que tout cela s'en ira un jour ... parce que c'est ce que je souhaite. Mais je ne peux échappé à mon destin qui sont liés à toutes ces émotions, c'est vache hein. Je suis par moment perdu face à tout ça mais je continuerai à me battre peut être pas pour moi mais le bien des autres et notamment ceux de mes amis. Bon le sommeil me reprends, je te souhaite de passer une bonne fin de soirée journal, à très vite, je pense.


Cher journal, je n'arrive plus à ressentir autre chose que du mépris ces derniers temps, du mépris pour les êtres humains et envers moi même. A penser que tous les être humains sont capables d'être bon et n'ont pas forcément d'arrière penser mais que finalement je tombe toujours de haut à subir le revers du vice de ces personnes. Je suis peut être un peu trop idéaliste à ce sujet mais j'ai malheureusement tendance à attirer que les mauvaises personnes autour de moi, ceux qu'ils veulent profiter de moi tout simplement. Je me suis encore foutu dans une merde sans nom, je ne sais pas comment, ni pourquoi, j'agis toujours avec mon naturel né, je ne suis pas quelqu'un de méchant, de mauvais, bien au contraire. Est-ce que c'est pour ça que les gens profitent autant de moi ? Que je suis finalement le gars qui se fait tabasser par trois types parce qu'il a refusé de coucher avec soi disant que je n'arrêtais pas de lancer des messages ? Je suis si incompréhensible que ça ? Je ne sais pas quoi faire, je me retrouve encore avec le nez cassé et des bleus un peu partout sur le corps. Ça me fait mal mais dans le fond ça me fait sentir vivant aussi bien que cela ne fait que renforcer mon mépris. ... Attends, il y a quelqu'un qui arrive ... fait chier, j'ai dû mettre du sang partout en rentrant, je vais encore me faire gueuler dessus alors que j'ai rien fais ... bon, je te raconterai la suite plus tard, kiss.


Cher journal, c'est encore revenu. Je ne sais pas pourquoi ça continue à me poursuivre de la sorte, j'ai pourtant fait tant d'effort pour changer ça, il faut croire que je me dégoûte toujours autant. Ou est-ce parce que j'ai porté beaucoup trop d'importance aux paroles de mon père me concernant ? Pourquoi les gens sont aussi incompréhensible que ça ? Ah, attends peut être que tu ne comprends pas ce que je te dis. C'est pourtant clair dû moins pour moi. Tu sais, je t'ai déjà parler de ce ressentis là, de cette sensation de dégoût que j'ai à mon égard que d'attirer autant de regard et de susciter un appel au sexe dans le plus bas de ces instinct, celui de la brutalité, de la violence, de la soumission. Pourquoi suis-je aussi faible ? Pourquoi on continue encore à me regarder comme ça ? Les tatouages ne sont t'ils pas assez suffisant pour repousser ce genre d'envie ? Je n'ai jamais demandé à ce qu'on porte un tel regard sur moi, je sais que ça fait partie de mon sang divin mais c'est aussi ce qui m'a causé le plus de soucis dans la vie. C'est ce qui a fait que mon père n'avait de cesse de profité de moi, que dès que je suis entouré de groupe de gens, on ne cesse de croire que je veux forcément en venir à ça, au sexe, et pas dans sa plus belle des façons d'être. ... Bref, je n'arrive toujours pas à me regarder dans un miroir, je ne sais pas comment faire pour palier ça, on me dit souvent d'user de la violence, de ne pas me laisser faire, mais est-ce la seule solution ? En sachant que je suis incapable de me contrôler quand je laisse libre court à ma colère ? Suis-je aussi maudit que ça ? Je sais que tout n'est pas négatif dans cela, que ça m'a aussi apporté beaucoup de choses positifs, comme être remarqué par des personnes qui aujourd'hui sont mes plus proches amis. Mais l'esprit a tellement plus de facilité à retenir ce qui est négatif, comme ce qu'il s'est passé à la fête d'hier soir où je me suis rendu. Rien de bien grave, de l'harcèlement à mon égard comme j'ai l'habitude d'entendre quand je dis non. Et pourtant je n'hésite pas à replonger dans la foule en me disant que ça ira mieux la prochaine fois, après tout oui il ne faut pas désespéré pour ça, je ne dois pas stopper ma vie parce que certaines personnes sont incapables de comprendre la personne que je suis. Mais alors que j'arrive à penser comme ça, qu'on m'explique plusieurs fois comment faire, pourquoi, POURQUOI, j'ai toujours ce sentiment de dégoût lorsque je me vois dans un miroir ? ... Merde, on m'appelle, j'espère que ce n'est pas encore pour une corvée, à plus.


Cher journal, tout ce passe très bien en ce moment, je suis passé par des étapes très difficiles que ce soit au sein du Camp Jupiter, qu'à l'extérieur mais finalement tout à l'air de ce calmer, dû moins de redescendre en tension. Il y a encore beaucoup de chose que je n’arrive pas à digérer mais bon peu importe grâce à mes amis, au Squad puis au fait que je suis beaucoup occupé à gérer le Bar et le salon de tatouage. Je suis plutôt heureux en ce moment de vivre ces moments là, de sortir un peu du cadre du Camp Jupiter. Je me plais dans mon boulot de tatoueur, j'adore ça dessiner du coup sur les gens mais ça me plait d'être capable d'exprimer ce qu'ils souhaitent sur le corps comme je l'ai fais sur le mien.
Je suis une bête de foire à ce niveau là mais ça ne me déplaît pas. Tout ce que j'ai dans la tête et que je suis incapable d'extériorisé, je le retranscris sur mon corps afin de me libérer, c'est ma façon de faire, de m'exprimer, de m'affirmer, de m'accepter. C'est aussi une manière pour moi de me protéger, de marquer ma différence pour qu'on me laisse aussi un peu tranquille à part pour ceux qui me comprennent et donc font partis du même monde que moi. Bref, tout va bien depuis quelques temps, je sors, je m'amuse, je me prends pas la tête, j'ai l'impression de revivre depuis les derniers événements ... enfin.



_________________
With my pretty little Galway Boy
She played the fiddle in an Irish band. But she fell in love with an English man. Kissed her on the neck and then I took her by the hand. Said, "Baby, I just want to dance"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Finn Rosenwald
+ messages : 72
+ face and credits : florian neuville. (sixty)
baby i just wanna dance with my pretty little GALWAY BOY :noah: :noah:

SIIIID, je suis si content :zad: tu sais déjà que je valide le parent divin, les pouvoirs, la particularité, le pseudo, BREF. je valide sid. je veux épouser sid. je veux sid. voilà. :miguel:

et rebienvenue, au fait :keur:

_________________

unloveable

malgré ça, même si je suis dépassé, que je dors plus, j'essaye de tirer de nouveaux plans, de quoi me refaire, reprendre de l'air.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ronan Byrne
+ messages : 109
+ face and credits : brandon flynn (c) honeybadger.
LES IRLANDAIS À LA CONQUÊTE DU MONDE. :bwa: :bwa:
(je suis à la bourre donc je lirai ça en rentrant mais j'voulais laisser ma marque vouala)

rebienvenue. :héé:

_________________

Dans la nuit, j’ai la foule, les liquides bleus fluo qui me protègent de moi. Dans la nuit, j’ai les néons, les courants de chaleur qui me protègent de mes démons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
R. Lyon Baghar
+ messages : 158
+ face and credits : cykeem bae white (ailahoz)
poussez-vous, laissez-moi passer... ROMAIN! :nya: :nya: :nya:

bon je suis pas sur le bon compte mais gosh, enfin un violet, j'allais finir par m'énerver à force :v: en tout cas il est trop beau ton petit, rien que pour ça Luca pourrait éventuellement se laisser tenter par quelques tatouages... *sort* et puisque je vois aucune mention de cohorte dans ce que j'ai lu, j'ose te souffler discrètement à l'oreille de rejoindre la deuxième car on est les meilleurs :miguel:

bref j'aime, je kiffe et je surkiffe, réserve-moi un lien au chaud :zad:

_________________
romantic in revolt
© minori.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sidney I. O'Reilly
+ messages : 65
+ face and credits : ♦ Feat Stephen James // (c) Morphine
FINN - Tu danses avec moi quand tu veux :hin:
Héhé merci, cela me va droit au kokoro :cute:
Je te réserve un lien qui tue obligé :nya:

RONAN - babe :lov: LES IRLANDAIS VAINCRONT , on dirigera ce monde What a Face
J'attends que tu lises alors pour avoir un début d'avis de ta part, parce que oui c'est important :zad:

LYON - OUI ROMAAAAAAAAAAIN, j'avais dis que j'allais en faire un (même deux d'ailleurs, c'est pas mon camp favoris pour rien :wa: )
Merci en tout cas et ça me fera plaisir de tatouer cette très chère Luca :keur:
Oui je n'ai pas encore choisi de cohorte, j'hésite encore héhé :cool:
JE TE RÉSERVE CA AVEC PLAISIR :string:

_________________
With my pretty little Galway Boy
She played the fiddle in an Irish band. But she fell in love with an English man. Kissed her on the neck and then I took her by the hand. Said, "Baby, I just want to dance"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Hey boy, wanna compare tattoos? :lalala:

C'est à mon tour de venir te dire bonjour sur ta fichette :zad:

ALORS T'ES HOT BABY BOY, ON S'FAIT CE LIEN QUAND TU VEUX

( non j'fais pas du flood, j'vois pas de quoi tu parles)

Come see cousin Lyall :lalala:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Zadig P. Lyndon
+ messages : 150
+ face and credits : Mariano Di Vaio + Bazzart (Sweet disaster)
:urg: :urg: T'en as pas marre de faire des personnages qui déchire sa race ?
Je plussoie tout **

Hâte de lire l'histoire en tout cas.
Bon courage pour la fin de ta fiche et re-bienvenue Very Happy

_________________

It's gonna be alright...
Nothing is softer or more flexible than water, yet nothing can resist it. - Lao Tzu. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Bienvenue ! :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Warsmond
Admin
+ messages : 452
+ face and credits : jeremy allen white, (c) dark dreams.
comme tu nous l'as demandé, on t'ajoute un délais d'une semaine. I love you

_________________
hold on darling
Revenir en haut Aller en bas
 
Galway Boy.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» I'll always remember - Galway RPG
» Possession = Tatouage [PV Leila]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: 
character.
 :: (who you are) :: présentations validées.
-