AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  Shush, baby shush, look into my eyes and fall in love Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité

Lyall Remus Renzi-Calloway
ft. Johnny Edlind
↘️ carte d'identité
nom : Renzi-Calloway. l'Italie et l'Amérique coulant au bout de ses doigts, dans son sang, dans sa personne. Deux langues, une seule personne. Et pourtant, ce n'est pas le nom qui fait la personne..  + prénom(s) : Lyall; la personnalité directrice, le commandeur en l'homme. Une personnalité qui n'aspire qu'à devenir meilleure, enjouée et qui attire le regard. Des joyaux dans des hommes. Remus; prénom à origine germanique, signifiant protecteur et conseil. Aussi, prénom de l'un des fondateurs de Rome. Et après, on se demande pourquoi la mère à choisi ce prénom. Pour le côté historique italien ou parce qu'elle aimait bien ce qu'il pouvait dire, ou même encore.... parce qu'elle avait un amour secret pour un Remus et que ça n'a pas fonctionné....+ surnom(s) : Ly' + âge : 23 ans + nationalité et origines: Italo-Américain + date et lieu de naissance : Denver, le 8 septembre + orientation sexuelle : Bisexuel, il se croyait gay mais a su tardivement qu'il pouvait également apprécier les courbes féminines + statut civil : Célibataire + occupation : Organisateur d’expéditions    + groupe : Troisième Camp, première maison

parent divin : Eros + pouvoir(s) :Altération de l'apparence + Clonage (de lui-même, illusions ). + arme de prédilection : Un xiphos en bronze céleste qu'il a " emprunté" à la colonie à l'époque. Il a découvert plus tard que celui-ci pouvait se transformer en une montre Rolex, comme quoi l'ancien propriétaire avait des goûts de riche, et depuis ce temps, c'est son arme favorite. + particularité :Il arrive à savoir si la dernière relation "in the bedroom"  d'une personne qu'il regard, si c'était avec un mec ou une femme et il voit un peu le visage de la personne, savoir à quoi elle ressemble. Pratique pour du chantage (a)

↘️ caractère
Provocateur + Joueur + Souriant + Charmeur + Dragueur + Confiant + Extravagant sur les bords + Expressif + Prétentieux + Actif + Soigné +  Cultivé + Brillant + Impulsif + Franc + Typical one night-stand boy + Enjôleur + Décontracté + Responsable + Efficace + Compétent  + Indépendant + Égoïste + Organisé + Insolent + Flexible + Loyal + Nostalgique + Susceptible + Rancunier + Manipulateur + Utilise souvent les autres pour parvenir à ses fins + Leader malgré lui + Charismatique + Passionné + Railleur +  Fier + Hautain parfois + Sociable + Talentueux + Calculateur + Plus que bien dans sa peau + Malin + Rusé + Intrépide + Se donne des genres parfois pour être mystérieux + Théâtral + Agile + Sportif + Très soucieux de son apparence +Subtil même si parfois, il se fout du tact, mais alors complètement + à l'air plus que nonchalant + Ne montre pas toujours son attachement et ça peut amener les autres à s'éloigner de lui + Dévoué lorsqu'une cause lui tient à coeur  +

Parle plusieurs langues, dont l'espagnol et l'italien en plus de l'anglais ; il se sert de ces deux langues là pour paraître plus sensuel et aussi pour draguer + Il joue du violon, son instrument le suit partout où il va +  Ne se gêne pas pour faire des mises en scène, se donner en spectacle, il trouve ça drôle, il adore ça. + Nullement gêné par le fait d'être sous les feux de la rampe + A toujours adoré l'attention sur lui + Adore les comédies musicales + Est un peu une carte de mode malgré lui +

↘️ Depuis combien de temps sais-tu que tu es un(e) sang-mêlé(e) ?
Toujours su qu'un truc était différent chez moi. Pourquoi? Parce que cette douce et délicate femme qu'était la profiteuse de mère que j'avais agissait ainsi. Je ne veux pas dire par là que j'ai un gros ego, loin de moi l'idée de me mettre sur le chemin des feux de la rampe, quoique en réalité ça me fait plaisir d'y aller, non c'est juste qu'un gamin hyperactif, dyslexique et beau comme un dieu, on croise pas ça tous les jours non?  Enfin, peut-être que je cherche trop à en faire, trop en mettre plein la vue, trop être extravagant, mais n'empêche que c'est la réalité. Au fond de toi, tu sais toujours lorsque tu es différent des autres et je savais que je l'étais. Pas besoin de monstre, pas besoin de dieu pour venir me le dire non, loin de là. Juste besoin de quelque chose, un petit feeling qui fait que l'on sait que l'on est différent. Je tente de rester terre à terre quand même hein, juste que... bon, quand tu le sais, tu le sais hein. Parce que je sache, oui évidemment, je ne sens pas la rose douce et délicate mais quand même, je ne sens pas la vieille chaussette qui pue. Alors, je dirais que c'est un peu un hasard, un peu parce que j'ai fait exprès de changer mes cheveux de couleur pendant un cours que je me suis fait voir. Mais après, qu'est-ce que ça peut faire? On est toujours mieux quand on se fait remarquer! Et bah, je me suis tellement fait remarquer que je suis devenu une petite star et je suis revenu à la colonie comme un présumé fils de la dame de l'amour et voilà.... faux faux et faux. Faux. Mon père est un homme qu'il ne faut pas sous-estimer. Et pourtant, j'ai l'air en tout point d'un enfant d'Aphrodite, pff, que c'est énervant...

↘️ As-tu pris part à la bataille de Manhattan/du mont Othrys ? Et celle contre Gaïa ? Si oui, à quel camp as-tu choisi d'être loyal(e) ?
Une arme à la main, on pourrait penser que la meilleure arme d'un enfant d'Éros, c'est un gode, mais en vrai, ce n'était pas ça du tout. Quoique si quelqu'un veut se risquer à s'enfoncer un Xiphos là où il faut pas, c'est son problème hein, c'est pas mon truc et j'ai rien à redire. Mais bon, j'avais une arme à la main et curieusement, je savais me battre donc oui, je faisais un peu le frimeur, je le fais toujours à dire vrai, mais hé, je suis beau-gosse et j'ai des muscles et des tatouages alors pourquoi s'en empêcher? Pourquoi se faire chier? Alors, les batailles. Donc oui, euhm, la bataille de Manhattan. Malheureusement pour moi, un brillant personnage m'avait foutu dans l'infirmerie, donc oui, j'ai participé à la bataille, mais je ne me battais pas parce qu'à ce qu'il paraît, j'étais un cliché Aphrodite ambulant, je ne savais plus c'était qui le malin qui avait dit que j'avais peur de me casser un ongle, grosse blague, grosse connerie même. Et bon, un peu en colère contre ce petit jeu du destin, je m'étais rallié à la vision de notre cher Dec national. Et c'est ainsi que voilà, j'ai suivi le troupeau. Et j'ai fait un gros fuck à la colonie et hop hop, on va créer un gentil camp avec les gentils pour avoir la paix. Et personne ne me ferait chier parce que mon padré c'est Eros et non Aphrodite, bien que Aphrodite n'a pas de couilles, elle ne peut pas être mon père. Bref.  Donc juste des petites guerres de rien de tout comme se battre pour la savonnette, mais pour le reste, j'ai juste concentré mes efforts à devenir un homme plus normal et plus... disons que cet héritage m'embête un peu parfois. Même si c'est ce qui fait mon grandiose sex-appeal.

↘️ Et maintenant, que deviens-tu ?
Bon alors, qu'est-ce que je suis maintenant? J'fais les expéditions? Enfin, je suis le big boss des expéditions. Tu veux sortir? Faut venir me voir. Et PLUS VITE QUE ÇA MOUCHERON! J'adore foutre la merde, j'adore jouer avec les nerfs des gens, j'adore regarder les culs au camp, parce que oui, je vis au camp avec la bande de zigotos qu'ils sont et je les aime bien au fond, même si le plus loin que je dirais c'est " T'es agréable toi." encore toujours du mal à dire que l'on apprécie les gens à leur juste valeur. Bon, comment dire. Je ne veux pas me faire faire chier avec le reste. Je ne cherche pas à sauver le monde, juste à sauver le tien bébé *wink wink* Je ne cherche pas à être un héros, je veux simplement être moi, je veux simplement être un mec extraordinaire qui marque les coeurs et les esprits because baby, this is how I roll. On a pas besoin de se faire un maître dans les armes pour être un souvenir heureux. Suffit d'une seule nuit et ça peut durer toute une vie!
derrière l'écran
Moonshoes | Potter
âge : 19 ans + présence : Comme d'hab Rolling Eyes + personnage inventé ou scénario/pv : Damn boy. + un dernier mot ? Turlululu
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
A Te


Cher Remus

Je sais que ta vie n'a jamais été facile. Je sais que tu as souffert. Je sais que rien n'est facile, mais tu sais, rien n'a jamais été facile. Si c'est trop facile, on ne peut pas réussir. Et pourtant jeune homme, tu as réussi à réussir sans trop de difficulté.

J'ai pris la décision de t'écrire une lettre, lettre qui racontera ta vie selon mes yeux et tout ce que je voudrais te partager.

Tu t'es toujours demandé pourquoi on t'avais nommé Remus dans ton enfance. En vrai, il s'agissait de ton prénom, d'un prénom de la famille et que ta mère voulait qu'il se poursuive. Il était unique, unique comme tu allais l'être. Elle qui était tellement fière de toi alors que ton père vous avait abandonné avant même qu'il sache qu'une descendance allait pointer le bout de son nez...

Je me souviens encore de la journée où elle m'a annoncé sa grossesse. J'étais assis dans la cuisine en train de chercher un nouveau travail et je ne trouvais rien parce que, c'était tellement difficile de trouver du travail à Denver à cet époque. J'ai juste à refermer les yeux et je revois encore le décor de notre petite maison. Elle qui passe cette porte, elle qui sourit largement malgré tout, elle qui sifflote en rentrant, comme si elle venait de gagner un petit montant d'argent. Et lorsqu'elle me voit, elle ne tient plus. Elle se jette sur moi, faisant grincer cette vieille chaise que mon grand-père avait fait pour sa famille il y a de ça des années et elle me chuchote à l'oreille qu'elle va être mère. Mère d'un enfant extraordinaire, parce que simplement, elle le savait. C'était ancré en elle. Et moi, la  seule réaction que je pouvais avoir, c'était de la regarder et de pleurer de joie parce que je savais que je ne pouvais pas ne pas réagir. J'étais tellement heureux Remus, tellement. On ne vivait que pour la famille, on ne vivait que pour notre amour à nous. On ne vivait que pour ton arrivée.

Je me souvenais qu'après cette annonce, on avait chamboulé la maison, mais pourtant, la bonne fortune nous souriait. J'avais trouvé un boulot, ta mère travaillait fort elle aussi en tant que photographe, elle pouvait se le permettre, ce n'était pas comme si sa grossesse la gênait réellement et moi, je travaillais comme cuisinier dans un resto. Un petit boulot, mais ce n'était pas grave, du moment que l'on avait une rentrée d'argent, tout allait bien qui se terminait bien. Bon, je t'épargne un peu les détails de tout ce que l'on a fait en t'attendant, mais une fois que le grand jour est arrivé, ça vraiment changer notre vie.

Je me souviens de la première fois que je t'ai pris dans mes bras, je me souviens de la première fois où j'ai croisé ton regard. Je me souviens de tout à dire vrai et pourtant, je savais déjà que je n'avais pas la meilleure des mémoires à l'époque. Et pourtant, je me souviens de chacune de tes frasques, je me souviens de tes comportements bizarres, comme les fois où tu voulais imiter les Power Rangers à la télé et que ta peau était devenue toute bleue. Ta mère ne l'avait pas vu de la même manière que moi, mais moi, j'avais vu le changement et c'était là que j'avais compris que tu étais différent. Comme moi à dire vrai. J'avais gardé le silence et je m'étais juste occupé de toi. Et dès que tu as été assez grand pour comprendre, je te l'ai fait comprendre.

J'imagine que tu te souviens de cette fois où nous étions allés parler dans le parc tous les deux, tu avais 4 ans et tu jouais encore avec des cheveux, la couleur, tu jouais aussi avec ton nez, tu tentais de te faire passer pour un ornithorynque, c'était mignon à quelque part. J'avais réussi à te faire comprendre que oui, tu étais unique, mais il fallait faire attention sinon les gens méchants allaient venir et t'enlever à moi et à ta maman. Et je me souviens encore, tu m'avais regarder avec tes grands yeux bleus, tout perdu sans comprendre avant que ton visage ne soit de nouveau la jolie bouille que l'on te connaissait, celle qui était celle de ta maman et de ton joli papa, enfin selon les dires de ta maman. Tu m'avais regardé et tu m'avais promis de ne rien dire et de ne rien faire. Avant de fixer ton attention sur les gens de l'autre côté de la rue et de me chuchoter d'un air conspirateur : Ils ont jouer à chat ensemble la nuit dernière dans leur lit. Pas certain de comprendre, j'avais alors éclaté de rire et je t'avais ébouriffé les cheveux en riant et nous sommes rentrés. Main dans la main, tels les deux canailles que nous étions.

Enfant hyperactif et dyslexique, tu étais la pire des canailles je devrais dire, mais on t'aimait quand même. Ayant été capable de mettre un peu d'argent de côté, on a réussi assez tôt à te payer de l'aide pour mieux te faire comprendre, pour mieux t'encadrer et également te mettre au même niveau que les autres. Malheureusement pour toi, l'argent que l'on avait en plus, c'était à cause de ta mère et son agissement qu'elle avait avec toi. Au début, elle te voyait comme un enfant, comme un trésor qu'il fallait chérir, mais au fond d'elle, il lui manquait un peu de fibre maternelle et lorsqu'elle a vu qu'elle pouvait faire de l'argent avec ta beauté naturelle, elle n'a pas séché un seul moment. Alors, enfant, tu as passé ton temps dans les agences à prendre des photos et tout. Un petite mannequin. Tu n'étais certainement pas heureux, mais ce n'était pas de ta faute. Ta mère et moi, nous avions commencé à nous disputer de plus en plus, je n'approuvais pas son comportement et elle n'approuvait pas mon point de vue non plus. Et toi, tu vivais dans ça constamment quand tu revenais à la maison. Je ne sais pas comment tu as fait à dire vrai, mais lorsque tu es revenu enfin à la maison après ta " carrière" J'ai découvert un jeune garçon de dix ans qui était différent. Sur de lui, usant de sa beauté et de ses mots pour charmer. C'était drôle, mais en même temps, je me demandais encore et toujours s'il s'agissait d'un mécanisme de défense.

Puis, il y a eu le passage adolescence. Le pire de toute ma vie. Tu passais ton temps à ramener des mecs à la maison, on ne savait pas trop pourquoi, tu nous disais que c'était pour des travaux et on ne pouvait rien faire d'autre. Et puis à un moment, tu as ramené une fille... tu avais l'air heureux avec elle, lui tenant la main et tout. Vers la fin de tes études, vers la fin de ton parcours d'adolescent. Elle était aussi insolente que toi, aussi belle que toi et aussi drôle que toi. Vous alliez parfaitement ensemble. Puis un jour... on t'a juste retrouvé en larme devant une rose, un petite rose dans tes mains. On n'a pas compris pourquoi jusqu'à ce que tu nous traînes à ce salon funéraire, habillé en noir comme ton âme, c'était ce que tu disais en tout cas. Ta mère était absente, comme à son habitude. Elle était devenue célèbre après t'avoir "découvert" et comme elle se faisait un peu d'argent sur tes photos, bah ce n'était pas trop compliqué. Je savais très bien que ça te rendait triste, que tu ne pouvais plus voir ta mère, qu'elle se servait de toi comme si de rien était, tu venais de perdre cette fille... Ta vie semblait tellement mal, je ne comprenais plus rien à dire vrai....

Le plus dur pour mon petit coeur fut qu'un jour, j'entre dans ta chambre pour trouver sur ton lit, ton journal et rien d'autre. Désert. Tu m'avais abandonné, comme ta mère t'avait abandonné. Dans ton journal, il était question de demi-dieu, de mythologie grecque. De la fois où tu avais rencontré un satyre qui t'avait grillé et qui t'avait ramené à la colonie des sang-mêlé à New York. Ainsi, on t'avait arraché à moi, on t'avait arraché de Denver. Pour aller là-bas. Tu disais aussi que ce journal t'avait suivi et que donc, tu étais venu le donner pour que je sache ce qui se passait avec toi parce que tu savais que je comprendrais. Parce que j'étais unique moi aussi. Et donc, tu m'expliquais que tu étais le fils d'un dieu, tu ne savais pas lequel, mais tu t'en doutais un peu puisqu'il ne t'avait pas reconnu. Tu disais que la guerre t'avait épuisé, que tu te sentais déconnecté et que tu voulais foutre le camp. Que tu suivais un certain Declan. Et ton journal s'arrêtait sur : J'espère que ça ira pour toi Remus, sincèrement, je l'espère... Parce si ça ne va pas... j'aurai le coeur brisé..

Donc, je t'écris cette lettre aujourd'hui Remus, parce que je sais que sur mon lit de mort, je ne peux pas rester ainsi sans rien te dire. Je ne peux pas partir en sachant que je ne t'ai pas tout dit ce que je veux dire, mais en même temps, je sais que cette lettre ne pourra pas faire 45 mètres de long.

Alors, tout ce que je fais, c'est de te dire une chose :

Ne change jamais mon garçon, aime-toi pour ce que tu es et on t'aimera ainsi. Tu es unique, ne l'oublie jamais.

Avec tout mon amour


Remus
Ton grand-père.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Baalthazar S. Andersson
+ messages : 53
+ face and credits : M. Fassbender - Tumblr & Bazzart (sophy)
Non mais :bwa: :nya: :seksi:
J'veux en savoir plus! Il déchire le frère de Lyon **
Franchement les fils d'Eros sont hyper Badass!!

Hâte de lire le reste Wink

_________________

I'M DARKNESS. DON'T BE AFRAID.
If the prospect of living in a world where trying to respect the basic rights of those around you and valuing each other simply because we exist are such daunting, impossible tasks the what sort of world are we left with ? And what sort of world do you want to live in ? © blasphemy.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ronan Byrne
+ messages : 116
+ face and credits : brandon flynn (c) honeybadger.
TRAHISON. DISGRÂCE.
ça commence bien. :noo:

_________________

Dans la nuit, j’ai la foule, les liquides bleus fluo qui me protègent de moi. Dans la nuit, j’ai les néons, les courants de chaleur qui me protègent de mes démons.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emy R. Kherin
+ messages : 55
+ face and credits : Willa Holland
Rebienvenue sous cette tête :lov: J'adore le second prénom :zad: et... voilà, j'adore le second prénom What a Face j't'ai dit que j'aimais le second prénom ?

Sur ce, j'm'en vais attendre l'histoire un peu plus loooin :hero:

_________________
Pressure to break or retreat at every turn. Facing the fear that the truth, I discovered. No telling how, all these will work out. But I've come to far to go back now. I am looking for freedom, looking for freedom. And to find it cost me everything I have.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
R. Lyon Baghar
+ messages : 167
+ face and credits : cykeem bae white (ailahoz)
BRO :miguel: :miguel: :miguel:

bon au départ j'étais vnr pour m'avoir fait croire que ce serait un romain mais j'te pardonne, Lyall est mims (mais pas autant que moi :zad:)

bon courage pour la fiche et n'oublie pas de me réserver un lien :v:

_________________
romantic in revolt
©️ minori.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Bienvenue ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Finn Rosenwald
+ messages : 73
+ face and credits : florian neuville. (sixty)
héhéhé me voilà. :zad:

LYALL, ENFIN, on l'aura ATTENDU celui-là. :miguel: j'ai hâte d'en lire plus, tu sais déjà que j'approuve beaucoup le parent divin et l'aperçu que j'ai eu du personnage via pinterest :héé: FINIS MOI CETTE FICHE. :bwa:

rebienvenue :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sidney I. O'Reilly
+ messages : 67
+ face and credits : ♦ Feat Stephen James // (c) Morphine
TOI :miguel:

Bienvenue avec ce personnage dont on a BEAUCOUP entendu parler :zad:
Le début de fiche est super sympa, j'ai hâte d'en lire plus dans l'histoire héhé

En plus, on est des proches non ? Cousin où une connerie du genre :mdr:
Bref, garde moi un lien au chaud What a Face

_________________
With my pretty little Galway Boy
She played the fiddle in an Irish band. But she fell in love with an English man. Kissed her on the neck and then I took her by the hand. Said, "Baby, I just want to dance"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
BON VOICI :cute:

Baal: Haan, grazie :cute: En voici, plus, enfin fini :dramaqueen:

Ronan: Ouuuuh baby baby, u mad, come on, I'm gonna treat u better than that :lalala: ( Jotem tu l'sais :cute: )

Emy: * lui colle le prénom Remus dans le frond* Et voilà, tu es comme moi maintenant :mimi: Merci beaucoup pour les nombreux compliments What a Face J'apprécie et tu savais que Lyall, C'était le prénom du papa de Remus Lupin? :keur: C'était la minute info Harry Potter :lalala:

Lyon: Mon bro :miguel: Tu le sais que je t'aime, je te taquinais voyons, fallait pas m'en vouloir :lalala: Mon prochain sera un romain ( J'devrais même pas dire ça lalala /pan/ ) Merci :keur:

Gwenn: Merci jolie rousse :mimi:

Finn: Bb Finn :cute:  ELLE EST FINIE CETTE FICHE, J'ESPÈRE QUE ÇA VA TE PLAIRE AUTANT QUE LE TABLEAU :miguel: Du coup voilà, merci :keur:

Sid: YOU :miguel:

T'a ton lien bad boy, tu fais pas de mal à mes tatouages et t'a un croissant avec ton lien ,c'est un deal? :zad:  ET VA FINIR TA FICHE COQUIN :pepito:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Shush, baby shush, look into my eyes and fall in love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Keep Hope, de Baby Angel et Cat's Eyes
» baby, heaven's in your eyes /cloé
» And they think we fall in love but that's not it, just want to get some + Baby
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Summer Davis - Devil behind blue eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: (fiches)-