AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  Primo ¤ They say love is beautiful. Bullshit. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

Primo J. Cohen
ft. Colton Haynes
↘ carte d'identité
nom : Cohen. + prénom(s) : Primo Jeorge. + surnom(s) : Traitor, Chéri, Pim's, trop de surnom selon les personnes et les années . + âge : 24 ans. + nationalité et origines:  Israëlien. + date et lieu de naissance : Jérusalem, le  14 février. + orientation sexuelle : Bisexuel, de toutes les manières, il ne fait pas de distinction. + statut civil : Célibataire, père d'une gamine + occupation : Recruteur dans le club de Johanna.  + groupe : The Wild Ones.

parent divin : Vénus + pouvoir(s) : Frénésie Sexuelle, ce pouvoir lui permet d'insuffler par le toucher un désir sexuel très puissant et qui ne disparaît qu'une fois satisfait. Primo peut aussi contrôler vers qui ce besoin peut-être ressentit. Parfois il désigne quelqu'un, parfois non. Mais, ce besoin sexuel est carrément incontrôlé et puissant,ce qui empêche de faire quoi que ce soit d'autre, avant d'avoir été soulager. On cherchera en premier lieu à le satisfaire.  & Caméléon: Primo peut prendre la même apparence qu'un objet contre lequel il est pour se fondre dans le paysage. Ainsi, si il est contre un mur, il aura l'apparence d'un mur, par exemple. . + arme de prédilection : Une dague en or impériale qui le suit depuis qu'il est un enfant, cette dernière se rétracte en une montre. + particularité : Capacité de savoir le degrés d'attirance qu'une personne ressent pour lui.

↘ caractère
Il paraît que j'ai été quelqu'un de bien. Que j'ai été un enfant joyeux, bien élevé, heureux et honnête. Il paraît. En tout cas, c'est ainsi que mon père et ma famille se souviennent de moi. Je les aime mais, je dois bien l'avouer, il y a tellement longtemps que je les ai quittés, tellement longtemps qu'ils ne m'ont pas vraiment vu qu'ils ne peuvent avoir de moi qu'une image biaisée par les souvenirs du temps que j'ai passé à leurs côtés en Israël. Moi, honnête, bien élevé... Ceux qui me connaissent, savent que j'ai depuis longtemps perdu l'innocence qui un jour fut la mienne. La faute à qui? A la Nouvelle-Rome et à ces imbéciles de romains. Il faut bien le dire, je n'ai rien d'un ange à part mon physique et mon jolie minois. Je suis connus pour être sans-pitié, pervers, manipulateur, menteur. Je suis mes propres règles, j'ai ma propre façon d'aborder le monde. Les mortels et les demi-dieux qui croient aux conneries promises par l'Olympe ne sont que des naïfs. Les Dieux qui cherchent à nous imposer leurs volontés encore d'avantage. La guerre m'a aigri, m'a fait perdre tout ce qu'il y avait de bon en moi. Je ne suis fidèle qu'à ceux que je choisis, qu'à ceux qui m'ont montré qu'ils avaient compris. Et ils sont peu. J'aime jouer des innocents, j'aime faire la fête, profiter de la vie et de ma liberté. J'aime. Aujourd'hui comme jamais, je n'ai plus de limites, plus de conscience. Trouvez moi si vous le voulez, je ne promet pas de vous laisser repartir entier.

↘ Depuis combien de temps sais-tu que tu es un(e) sang-mêlé(e) ?
Je le sais depuis que j'ai huit ans. Disons que manquer de se faire violer par un cyclope à cause de son pouvoir ne facilite pas son entrée dans le monde mythologique. On ne peut pas dire que j'ai aimer apprendre la vérité, j'ai détesté devoir quitter ma famille pour un pays inconnu, pour une mère inconnue. Surtout quand à l'arrivée, personne n'osait m'approcher. Personne. Parce que mon pouvoir faisait peur. Parce qu'on ne me comprenait pas. Je haïssais la Nouvelle-Rome. Je haïssais le fait d'être un demi-dieu. Aujourd'hui, j'ai appris à mettre de l'eau dans mon vin, j'aime ce que je suis devenue. Certains trouverait cela vicieux, pervers. Mais c'est ce que je suis. C'est ce qu'on m'a poussé à devenir. Et c'est ainsi que je me sens le plus libre. Le modèle imposé par les Dieux a toujours été pour moi une idiotie. Les demi-dieux de manières général sont pour moi des idiots. Je préfère jouer avec eux plutôt

↘ As-tu pris part à la bataille de Manhattan/du mont Othrys ? Et celle contre Gaïa ? Si oui, à quel camp as-tu choisi d'être loyal(e) ?
J'ai pris part à la bataille du Mont Othrys, et j'ai  été du côté de ceux que l'on décrivait comme les "méchants" de l'histoire. Méchant. Adjectif inutile, idiot, surfait. Oh, nous n'étions pas des tendres, oh oui nous n'avions pas de scrupules, pas de pitié. Mais, les Dieux non plus ne sont pas connus pour être des tendres. J'ai choisi d'être loyal à ceux qui m'ont donner ma chance et m'ont permis d'être moi-même. J'ai choisit d'être fidèle à Johanna, parce qu'elle avait tout pour correspondre au genre de leader auquel je pouvais obéir. Et puis, là au moins, mon pouvoir avait trouvé son intérêt. Des amis, des gens qui me comprenaient, qui me respectaient, des responsabilités. Je n'étais pas traité comme l'enfant embarrassant que l'on préférait cacher dans le fond de sa cohorte. Quand à la bataille contre Gaïa, je me suis battu contre les monstres, mais la chose la plus dur durant cette bataille a été de cacher la position de Johanna à Jackson. Cela m'a presque coûté la vie et celle de ma fille.

↘ Et maintenant, que deviens-tu ?
Les effets de l'après-guerre, c'est de ça dont vous parlez? Ohhh, rien de bien compliqué. Je suis frustré, toujours un traître, toujours chassé. M'enfin, cela ne change pas énormément d'avant. La différence c'est qu'il n'y a plus de dieux à combattre, d'armée à assumer. Le plus dur, a été de faire un choix. Le choix d'envoyer ma fille loin de moi. Je lui ai fait changer d'apparence grâce à son pouvoir, lui ai appris à mentir, à changer d'identité. Et je l'ai envoyé au troisième camps. Hors de question qu'elle vive à la Nouvelle-Rome. Elle serait plus en sécurité là-bas. Je suis rentrée en Israël avant de revenir, ma maison n'est plus là-bas mais bien le territoire américain. Quand bien même on cherche à me tuer. Quand bien même on me hait. Rien de plus excitant qu'un jeu du chat et de la souris non?
derrière l'écran
< Debce > | Jo'
âge : 20 ans. + présence : Autant que possible. + personnage inventé ou scénario/pv : Inventé. + un dernier mot ? Aucun héhé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
I wish i could say something to stupidity.
Je sortais des toilettes de l'avion en réajustant ma cravate. Un regard en arrière sur l’hôtesse de l'air qui remettait sa tenue en place et je souriais avant d'aller m'asseoir à ma place pour regarder l'avion commencer à descendre en direction de New-York. Ahhh, les mortels étaient si facile à corrompre que cela en devenait presque lassant. Mais, que voulez-vous, jouer avec les désirs et les frustrations était ce que je préférais, ce que j'avais toujours fait. Enfin toujours, pas toujours. Il fut un temps où j'étais totalement contrôlé. Un temps, où je craignais les Dieux, ou je croyais que je n'avais pas le choix. Mais, il y a bien longtemps que j'ai cessé d'accepter ce destin. Bien longtemps que les Parques avaient fait dévier mon chemin de celui de la gentillesse et de la douceur. Je sortis mon portefeuille de l'intérieur de mon costume et ouvrait pour regarder la photo d'Aimee-Lee. Je ne pensais pas un jour pouvoir tenir à quelqu'un ainsi. Je ne pensais pas qu'avoir un enfant me ferait me jeter à ma mort pour la protéger. Mais, j'avais survécut. Et elle aussi. J'avais perdu l'un de mes pouvoirs en effleurant la mort, mais j'avais survécut. Sauf qu'il avait fallut être rationnel. Entre les monstres et les soldats romains à ma recherche, je ne pouvais pas me permettre de la garder prêt de moi. Voyages, caches, et ainsi de suite, j'avais cherché longtemps. Alors, en entendant parler de ce troisième camps, je n'avais pas hésité. Je lui avais fait changer d'apparence, lui avait appris à mentir, à faire croire qu'elle était amnésique, que son nom n'était pas le mien et je l'avais envoyée là-bas. Elle y serait en sécurité. Parce qu'il fallait bien l'admettre, j'avais sans doute pas mal d'ennemis sur le sol américain. Enfin... Cela ne me dérangeait pas. Je me fichais d'être aimé. L'avion descendait, je rangeais mon portefeuille et soupirais. Aigris? Peut-être un peu. Haineux, aucune idée. Il y avait bien longtemps que j'avais cessé de me demander ce que je ressentais vraiment. C'était un peu de tout et de rien à la fois. Un fils de Vénus, un fils des émotions, de l'amour, on pourrait croire que tout cela n'aurait aucun secret pour moi. Et pourtant... je me demandais encore quel jour j'avais commencé à basculer. Quel jour la part de moi qui un jour avait cru que tout s'arrangerait s'était envolée. Oh... je le savais bien. Ce jour où dans un bar, j'avais croisé ce Jackson. Je jouais alors avec un groupe de jeunes femmes. Il s'est joint à notre danse. Il m'avait intrigué, directement. Il nous avait proposé un nouveau terrain de jeu. Son manoir. Le sang, les cris et l'excitation. J'avais aimé ça. Et c'était devenu le point de non-retour. J'avais déserté quelques jours après, exploser le visage de ceux qui avaient fait de ma vie un enfer jusque là. Rejoint l'armée de Cronos, rencontré Johanna, rencontré Zephyr, rencontré ceux que j'avais considéré et considérais comme mes amis, ma famille. J'avais compris ce que c'était que de se battre pour quelqu'un, j'avais appris ce que cela voulait dire d'être loyal, dans une version peut-être plus sanglante, vicieuse et cruelle mais... être vraiment loyal. Où étaient-ils aujourd'hui, ces "amis". Zephyr prenait des "vacances" aux Caraïbes, Erin... aucune idée. Quand à Johanna, je m'apprêtais à aller la retrouver. Les autres... les autres étaient morts pour la plupart. Je ne les avais pas pleurés mais, dans une partie de mon cœur quelque chose c'était brisé. Mort à cause de ces guerres, morts à cause des représailles pour avoir voulu croire en quelque chose d'autre, mort à cause de Jackson, ce fou. Il avait poussé le bouchon trop loin. C'était lui qui avait tenté de tuer ma fille. Pour me faire mal? Pourquoi? Probablement parce que Johanna était proche de moi. En faisant ça... il avait précipiter sa chute. Il ne s'en était pas seulement prit à moi, à toute l'armée de Johanna mais, à ce qu'elle avait de plus précieux:  sa liberté. Et il en était mort. Le fils de la mort avait rejoint son père et j’espérais qu'il souffrait. Probablement qu'à ma mort, je souffrirais aussi mais, là n'était pas encore la question. Sa mort expliquait aussi en partie mon retour. Un de moins à surveiller, un dont j'étais certains de ne pas pouvoir réchapper s'il le voulait.

Pour l'instant, j'étais vivant. Mais, je ne savais plus pour quoi vivre. Je m'étais enfuit en Israël, j'étais partie retrouver ma famille humaine. Ceux avec qui pendant quelques années, j'avais été heureux. J’espérais y retrouver un peu de cette chaleur, un peu de ce qui m'avait fait ressentir quelque chose. J'avais trop changé, beaucoup trop pour encore pouvoir me complaire dans cette vie. Mentir était une chose, jouer la comédie était facile, mais... m'ennuyer. C'était un véritable cauchemar. Cela ne pouvait plus continuer. De toutes les manières, j'étais riche. Pas besoin de me prendre la tête de ce côté là. La bataille de Gaïa m'avait de nouveau me battre au côté de mes semblables parce que nous devions survivre. La cicatrice que m'avait laissé Jackson se mit à me brûler. Loyal. Au point que j'avais faillit en mourir. J'avais payer cher le fait que j'avais refuser de lui dire où était son "objet". Mais, je le referais au besoin. L'avion avait atterrit, je sortais de mon siège, attrapais mon bagage et me dirigeais vers la sortie. L'hôtesse de l'air avec qui je m'étais amusée précédemment, était toujours en chien... Mon pouvoir avait tendance à laisser ce genre de choses. Il allait falloir qu'elle le satisfasse ce besoin. Mais, ce ne serait pas avec moi. J'avais d'autres choses à faire. Puisque je n'avais pas d'autres bagages que celui dans mes mains. Pas besoin de m'encombrer. Je sortais un téléphone portable et envoyait un sms à un numéro disant "Je suis de retour, Madame!". Madame. Quel petit surnom idiot donnais-je à la fille d'Arès. Elle était sans doute toujours en colère contre moi. Je cherchais un endroit où pouvoir formé un Iris-mail. Quand se fut fait, je jetais la pièce qu'il me restait et attendait de voir son visage s'afficher. Manolo. Sa surprise fut telle que j'en riais intérieurement.

-"Je suis rentré. Alors? Content. Je t'attends."

Je venais de relancer le jeu du chat et de la souris. Je venais de provoquer mon tigre, mon chasseur. Et j'étais sa proie. Depuis des années. J'avais hâte de recommencer notre jeu mortel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie J. Keystone
+ messages : 350
+ face and credits : Ira Chernova - Psychotic Kid
Primooooooooooooooo ! :nya: :nya:

Rebienvenue ! Amuse toi avec ce perso qu'on aime déjà (et qu'on déteste parfois un peu :mdr: ). Ah Colton... Oui oui, j'essuie ma bave, ça va. Contente que tu le ramènes ! Pressée de lire l'histoire et pressée de lire certains de tes futurs sujets :héé:

_________________


The giants of the world crashing down. The end is near I hear the trumpets sound
(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Satin Shade
+ messages : 91
+ face and credits : kiernan shipka (merenwen)
rebienvenue toi :cc: vénus, j'aurais espéré un romain mais faut croire que les bleus sont plus attirants hein? traîtrise :v: (dixit celle connectée sous sa nymphe) en tout cas j'aime beaucoup le nom et le vava (en même temps, comment ne pas aimer colton?), bon courage pour ta fiche :cutie:

_________________
    be kind, always ◇ some mornings i wake up and find myself trapped under the weight of every bad thing that has ever happened to me. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oliver K. Özkan
+ messages : 102
+ face and credits : tate ellington, magnus effect.
PRIMOOOOOO
omg comment il m'avait manqué celui là
J'APPROUVE A DONF :nya: :nya: :nya:

_________________
art is the only way to run away without leaving home. — lions' tear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nasha E. Daendels
+ messages : 168
+ face and credits : maggie duran.
Primouille :zad: :zad:

J'ai hâte de voir ce que va donner le personnage, il m'avait manqué, ce loser :cool: (Sa sister grecque lui fait un bisou depuis l'au-delà Arrow)


_________________

WHEN NIGHT COMES

i swallowed the night and felt fuller than the moon. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Zadig P. Lyndon
+ messages : 154
+ face and credits : Mariano Di Vaio + Bazzart (Sweet disaster)
Gosh ! Re-bienvenue ici :zad:

J'adore les pouvoirs, le prénom. La particularité :nya:
Israël. Zadig et Primo ont donc cette ville en commun (du moins l'origine pour Zad :miguel:). Hâte de venir te quémander un lien (et que je vienne finir ma demande avec Aramis :faints:

_________________

It's gonna be alright...
Nothing is softer or more flexible than water, yet nothing can resist it. - Lao Tzu. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MMERCIIII A VOUS TOUS <3

Héhé, Primo c'est mon perso fétiche. C'est mon bébé cinglé. Bref, il m'avait bien manqué aussi! Il va venir pouvoir vous emmerder comme il faut <3

C'est sa passion!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liana P. Kennedy
+ messages : 105
+ face and credits : Marie Avgeropoulos + bazzart
Rebienvenue parmi nous et contente de revoir Primo ici, il envoie du lourd le p'tit :zad: Hâte de le croiser en rp Very Happy

_________________


It was Beauty killed the beast
Lyha ☽Like all strong people, she suffered always a measure of loneliness; she was a marginal outsider, a secret infidel of a certain sort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ceren-Nevh Lynch
+ messages : 261
+ face and credits : tim borrmann. (faust)
BRAVO
bienvenue, demi-dieu!

wouuuuh comme j'ai hâte de le voir à l'ACTION :wa: je l'ai déjà dit, mais il m'avait manqué, ce petit. j'ai kiffé l'adaptation au contexte du forum, (zephyr enverra des cartes postales, promis), et j'ai hâte de voir les scéna que tu vas nous sortir (parce que j'imagine que Manolo et Aimee vont y passer héhé). rebienvenue beau gosse :héé:

En tout cas, bienvenue parmi nous dans le monde mythologique! On espère que tu te plairas ici, parce que tu peux plus nous quitter! Il y a quelques points importants que tu dois effectuer avant d'être membre à part entière :keur2: :

- tu peux commencer par venir te recenser par > là < histoire d'être bien dans les règles comme il faut. :radis:
- tu peux ensuite créer ta fiche de liens > par là <, parce qu'entre nous, c'est toujours mieux d'avoir des potes. Pour organiser tes rps, parler de ta vie dans un journal c'est > ici < que ça se passe.

Ensuite, pense à aller voir les animations ainsi que ce qu'il se passe du côté de ton groupe > ici < et > là < pour ne pas être à la ramasse! Pour finir sur une note un peu fofolle, on a aussi une catégorie de flood > ici < donc dès que t'as un peu de temps libre, n'hésite pas à passer nous faire coucou! :N:


_________________
t'as pas vu ? c'est imprimé partout, dans les journaux, sur les écrans, dans le regard des gens. c'est même écrit en grand sur les immeubles, la nuit, quand les gens biens comme toi sont endormis, c'est marqué en rouge: tu nais comme ça, tu vis comme ça, tu canes comme ça, seul à poil face à ton reflet, avec ton dégoût de toi-même, ta culpabilité et ton désespoir comme seuls témoins.
Revenir en haut Aller en bas
 
Primo ¤ They say love is beautiful. Bullshit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My love, my beautiful love [feat Raiden ♥]
» Make Love, Not War...Bullshit ! [ HHH / Punk ]
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: (fiches)-