AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  -- women are forged of iron.Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité

nova teresa oxburry
ft. nina dobrev
↘ carte d'identité
nom : Oxburry, par sa mère, par son ascendance humaine. + prénom(s) : Nova, inspirée de la voie lactée, des étoiles, des astres. Un espoir parmi tant d'autres. Teresa, cette honte, cette peine. + surnom(s) : Elle n'en a pas. Son prénom est suffisamment court comme cela, et le premier qui tenterait de lui en affubler un finirait en brochettes sur son bucher personnel. + âge : Vingt-cinq ans de vie, de sang et de guerres. + nationalité et origines: De nationalité et d'origine américaine, même si du sang d'ascendance grec coule dans ses veines bleutées. + date et lieu de naissance : Nuit hivernale, tempête affolante. Née un vingt-sept janvier, le temps s'est secoué pour l'accueillir en ce monde. New-York a été son lieu de naissance, de vie, de conneries. + orientation sexuelle : La chaleur des hommes comme la tendresse des femmes, elle n'est pas du genre à se fier au sexe. Si le courant passe, il passe. + statut civil : Fière célibataire, Nova vole d'oiseau en oiseau, ne s'attardant pas sur les sentiments préconçus des autres. Elle ne s'attache pas, et ses amants le savent. + occupation : Elle accumule les petits boulots pour se payer un luxueux appartement à Manhattan, petit mais parfait pour elle et Rocky. + groupe : wild ones.

parent divin : Héphaistos, le dieu du feu et des forges. + pouvoir(s) : Pyrokinésie, la possibilité de créer le feu, de le manipuler à sa guise. D'en faire ce qu'elle veut. Production de chaleur, ses mains sont toujours brûlantes, et à l'aide de ces dernières, elle peut faire fondre des objets, blesser gravement les autres. Heureusement, elle se contrôle. + arme de prédilection : Son arme de prédilection est son épée, forgée dans le bronze céleste, qu'elle détient depuis son arrivée à la Colonie, qu'elle a traîné à son départ de celle-ci, lorsqu'elle est allée combattre auprès de Cronos, pour le meilleur mais surtout le pire. + particularité : On dit d'elle qu'elle est d'un naturel intimidant, peut-être est-ce ses yeux noirs et son maquillage qui renforce cette vision des choses...

↘ caractère
égoïste + féminine + féministe + franche + moqueuse + sarcastique + battante + forte + fière + élégante + manipulatrice + calculatrice + séductrice + charmeuse + profiteuse + bornée + malicieuse + perfectionniste + prétentieuse + brave + chaleureuse + tactile + joueuse + souriante + aimable avec ses proches, les raretés. + protectrice des siens + accro aux sensations fortes + ambitieuse.

au premier abord, nova paraît être une fille difficile d'approche. elle l'est, énormément. elle n'aime pas les small talks, ni les confidences. elle est très secrète à propos d'elle-même, seuls ses proches connaissent certains aspects de sa vie merdique. + elle sait se battre même si elle porte des talons hauts. + elle ne porte jamais de chaussures plates, c'est de mauvais goût à ses yeux. + nova est une combattante, et toute sa vie, elle a cru en la cause de cronos et de ses soldats. elle est une fière partisane, encore à ce jour, et est marquée à vie par un tatouage sur son épaule, qui marque son appartenance. + elle paraît un peu plus appréciable lorsqu'on la connaît réellement. + elle ne s'attache pas ; ou du moins, refuse de le faire. + elle calcule le nombre de petits amis qu'elle a eu à zéro : seulement des aventures. + elle conduit une moto bmw noire mat, et si quelqu'un ose y toucher, elle tranchera ses mains avec son épée et le laissera crever sur le trottoir.

↘ Depuis combien de temps sais-tu que tu es un(e) sang-mêlé(e) ?
Depuis que j'ai entendu ma mère hurler ''Nova, mais qu'est-ce que tu fous?'', en voyant les flammes sortir de mes petites mains. Mh, c'est sûrement pour cette raison qu'elle m'a mise à la porte, ma génitrice. Elle avait peur. Peur de l'abomination qu'elle a elle-même créée. Peur de cette gamine qui n'arrivait jamais à se concentrer en cours, qui n'arrivait pas à rester en place, qui ne parvenait même pas à lire les phrases les plus simples. Cette enfant insouciante, qui n'arrivait pas à comprendre les dangers de ce monde, qui fonçait tête baissée, à tout va. C'est depuis mes onze ans. C'est à cet âge que j'ai mis le pas à la Colonie.

↘ As-tu pris part à la bataille de Manhattan/du mont Othrys ? Et celle contre Gaïa ? Si oui, à quel camp as-tu choisi d'être loyal(e) ?
J'ai vu toutes les batailles, j'ai participé à toutes les guerres. Aux côtés de Cronos et Jackson, d'abord. Ce côté de moi qui était fâché, enragée, a décidé de trahir son parent divin comme lui m'avait déjà trahie, j'ai décidé de combattre pour une cause en laquelle je croyais fermement et j'y crois encore. La Colonie, ce sont des faibles. Des incapables. Ils veulent être libres de leurs faits et gestes, mais ils n'écoutent que leurs supérieurs.
J'ai combattu en tant que soldat de front, oui, mais j'étais également hautement classée dans la hiérarchie partisane. Certes, je n'avais pas la prétention d'être la générale de l'armée, mais j'étais comme un second, un bras droit. J'en ai transpercé, des corps. J'en ai coupé, des membres. J'ai même brûlé des gens, et cela ne m'a jamais affectée réellement.

↘ Et maintenant, que deviens-tu ?
Je m'ennuie. J'ai le goût du danger, de la guerre, du sang et de la sueur. J'ai envie de voir notre armée de se créer à nouveau, s'acharner pour pouvoir vaincre encore une fois. Nous avions tous une ambition commune : montrer à nos parents divins que nous aussi, nous étions forts. Nous n'étions pas que des rejetons non-intéressants. C'était bien plus que cela. Un jour, nous avions même en tête de les surpasser, mais comme quoi, des lâches, il y en a partout.
Cette idée est encore gravée au fond de mon esprit, même si je vis désormais une existence plus calme, dans l'Upper East Side, logée confortablement dans un appartement décoré avec goût, avec modernité. Je cherche ceux qui veulent encore se battre, ceux qui croient encore en cette cause qui leur semble peut-être perdue, mais qui brûle encore au fond de mon âme.
derrière l'écran
sleeplessnights | maeva
âge : 23  :style: . + présence : les jours de semaine. les week-end sont pris par mon amoureux.  :seksi:  + personnage inventé ou scénario/pv : inventée.. + un dernier mot ?  :bwala: .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
why should i apologize for the monster i've become?
Détective Johanson, enquête 121-A, classe : meurtre. Suspecte : Nova Teresa Oxburry. Lien : fille.
Attitude glaciale, sarcastique. Besoin d'assistance psychologique flagrant, mais le nie fermement. Se dit en pleine santé, mais raconte des propos hors de sens.


Elle l'entendait, l'enregistrement. Elle soupira même bruyamment en claquant des talons en voyant que l'agente de police se prenait peut-être un peu trop au sérieux. Un meurtre, sérieusement? Et ils tentaient de lui passer cette affaire sur le dos. La demi-déesse n'avait pas que cela à faire. Elle avait d'autres occupations, elle ne pouvait s'attarder qu'à cela. La partisane leva les yeux au ciel : ils l'agaçaient, beaucoup, même. ''Vous allez me garder ici encore longtemps?'', qu'elle soufflait, comme un murmure qu'on ne souhaite pas forcément entendre. Elle souriait, du coin des lèvres, mais ce rictus était tout de même présent. Elle observa l'inspectrice qui nota encore quelque chose dans son calepin bien organisé. ''Je ne suis pas ici pour te causer du tord, et mon partenaire non plus, Nova. Nous sommes ici pour résoudre le meurtre de ta mère.'' Un ricanement s'était échappé de sa gorge. Mère? L'avait-elle un jour réellement été, en dehors des coups reçus et du fait qu'elle l'avait chassée de la maison, alors qu'elle savait très bien ce qu'était sa fille? Elle replaça une mèche de ses cheveux ondulés, bruns foncés, presque noirs. Sa crinière sombre, sa douce fierté. ''Si vous pensez que sa mort m'affecte, croyez-moi, ce n'est pas le cas.'' Nouveau griffonnement dans le calepin, qui se remplissait rapidement ; trop rapidement. Elle se savait innocente ; elle n'avait pas vu sa mère depuis des années. En tant que seule famille de cette dernière, il était peut-être normale d'être suspecte, mais elle ne l'était pas.
Elle entendait les policiers murmurer, tenter de communiquer dans le silence qui alourdissait la pièce. Nova, elle, soupirait et claquait de ses talons aiguilles, ces bottes qui montaient presque jusqu'à ses genoux, achetées il y a peu de temps. Cinq-cent dollars pour des bottes, certains considéreraient cela comme une folie, mais elle, comme une récompense.  ''Pourquoi donc, Nova? Pourquoi sa mort ne t'affecte-t-elle pas?'', lui demandait l'homme assis aux côtés de sa partenaire. Cette voix grave la tira de ses pensées et elle leva la tête, le sourire aux lèvres. Il était mignon, pour un flic. La demi-déesse haussa simplement les épaules, croisa ses jambes et positionna ses lèvres dans un nouveau rictus. Moqueur. ''Vous prétendez connaître ma vie mais vous ne savez même pas que ma génitrice m'a foutue à la porte lorsque j'avais onze ans? Qu'elle plaçait bien ses coups, pour ne pas que cela se remarque? J'ai encore quelques cicatrices, ici et là. Des marques de brûlure à froid, parce que le chaud... Il ne m'affecte pas tant que ça.'' Elle détestait parler d'elle-même, de sa vie privée. Elle serrait les poings et malgré son rictus, elle n'était pas heureuse d'être ici. Elle était surtout sarcastique, moqueuse, parce qu'ils la forçaient à s'asseoir sur cette putain de chaise inconfortable, et à raconter sa vie pour leur charmante petite enquête. ''Je vois. Tu te rends compte que tout ceci pourrait faire l'objet d'un motif de meurtre?'' ''Oui. Mais vous n'avez ni l'arme du crime, ni de preuves. J'étais hors de la vie de ma génitrice depuis des années ; je ne l'ai plus revue depuis que j'ai été appelée à identifier son corps.'' Nouveau sourire. Demi-sourire, plutôt. Savoir cette femme ignoble morte satisfaisait Nova, mais toutefois, elle n'appréciait pas du tout ces fouineurs. La fille d'Héphaistos bougea sur sa chaise, se repositionnant. Malgré ce qu'elle disait, les guerres avaient laissé des traces, sur elle. Elle avait des problèmes de dos incorrigibles, que même l'ambroisie n'avait pas soigné. Des douleurs fantômes, de cette fois où une épée s'était logée dans son dos, la forçant à rester au repos. Chose qu'elle avait détesté.

La suspecte est sarcastique, elle utilise cet atout comme défense. Elle se dit innocente. Besoin de soutien prononcé.

''Vous êtes conscients que j'entends toutes vos putains de conneries?'', les propos étaient sortis de sa bouche sans même qu'elle ne puisse les retenir. Elle n'avait jamais eu de filtre, Nova. Elle disait ce qu'elle pensait, lorsqu'elle le pensait. Ce manque de tact lui avait déjà coûté cher, mais les policiers ne bronchèrent pas. Ils étaient là, à la regarder, sans même l'interroger davantage. Ils savaient qu'un jour ou l'autre, elle parlerait.
Le sujet changea, d'un coup. ''Tu dis avoir été longtemps séparée de ta mère. Où étais-tu, pendant ce temps?'' Un rire franc se fit entendre dans la pièce. Ah, ces souvenirs. Certains étaient bons, d'autres étaient épouvantables. En pensant à tout ce qu'elle avait vécu depuis son arrivée à la Colonie, aux fougueux entraînements passant par les compétitions ridicules entre bungalows, la demi-déesse ne put s'empêcher de garder un sourire véritable sur ses lèvres. Elle avait de bons souvenirs, à la Colonie. Mais les meilleurs résidaient en son arrivée parmi les croyants, parmi ceux qui savaient que la bonne voie, avec Luke et un bon nombre de demi-dieux. Là, ils s'étaient éclatés. Elle avait adoré combattre à leurs côtés pendant la guerre de Manhattan, pendant cette bataille durant laquelle elle avait perdu beaucoup d'amis ; l'attachement, depuis, était difficile. ''Nova?'' La voix grave de l'homme la sortit à nouveau de sa mémoire, et elle s'excusa d'un bref sourire.''Dans une colonie de vacances.'', qu'elle avoua, tout simplement. Elle n'allait pas déballer sa véritable identité à ces connards. Depuis trois heures maintenant qu'ils la faisait tourner en bourrique avec leurs questions stupides. Elle préférerait nettement être sur un champ de bataille, en train de se battre pour ses ambitions, qu'être assise ici, cloîtrée. Elle détestait être inactive, ne rien faire. Habituellement, elle serait en train de faire son footing avec Rocky, son berger allemand de huit mois. La sombre brune étira un sourire en pendant au chiot, qui l'attendait à la maison. Appartement payé à l'aide de ses petits boulots, ici et là. Elle n'avait pas réellement d'emploi stable - pour le moment, du moins. Elle bossait comme barmaid, le plus souvent. Ça rapportait bien, les pourboires étaient généreux vu son physique avantageux et son sourire séducteur. Elle savait user de ses atouts pour en tirer quelque chose - le plus souvent, du fric. Elle aimait le fric. Peut-être même un peu trop...
''Tu avais des amis, là-bas?'' ''En quoi cela est-il pertinent pour l'enquête?'' La réponse crachée par la vipère fit sursauter la policière. Elle ne s'attendait pas à un tel ton venant de la demoiselle, mais cette dernière refusait de parler de ses amis, anciens amis. Pendant la guerre contre Gaïa - enfin, pour Gaïa, la concernant -, elle avait vu bon nombre de ses amis périr. Si elle n'a jamais eu réellement de petit ami par peur de s'attacher, la brune a déjà eu des amis très proches, même si c'est difficile à croire. La soldate s'était attachée à un jeune homme, de son âge, qui combattait fièrement à ses côtés. Les parties de jambe en l'air avec lui étaient géniales, et si le sexe était une bonne partie de leur vie commune, la guerre aussi. Mais cette fois où ce gosse d'Apollon a osé transpercer son ami à l'aide de ses flèches, en plein coeur et en pleine tête... Jamais elle ne s'en était réellement remise. Cette simple pensée suffisait à fermer son visage,  à cesser de sourire.
Quatre mois. Quatre mois s'étaient espacés depuis la guerre, depuis la fin des combattants, de l'armée. Enfin, supposée fin. Parce que Nova, elle y croyait encore, en ses soldats. Elle savait qu'ils pouvaient reformer une armée impitoyable, mais pour cela, elle devait avoir des volontaires... ''Très bien, mademoiselle Oxburry. Les interrogations sont terminées pour aujourd'hui, mais ne fermez pas votre téléphone. Nous pourrions vous appeler pour d'autres détails, et bien entendu, vous êtes appelée à être présente à la cour... Lorsque le suspect sera arrêté, bien entendu.'' ''Super.'', lança-t-elle, roulant les yeux. Elle griffonna quelques chiffres sur un papier et avec un sourire, elle le glissa dans la veste du policier. ''N'hésitez pas à me téléphoner...'' La demi-déesse avait toujours eu ce besoin de séduction, celui de plaire. Elle lança un regard noir à la femme et un sourire charmant à l'homme, avant de quitter la salle d'interrogatoire, laissant ses talons claquer sur le sol, le sourire aux lèvres.

Deux semaines plus tard.

''C'était combien, déjà?'', qu'elle demandait à la personne en face d'elle, mystérieuse et cagoulée, impossible à reconnaître. Même sa voix est ni masculine, ni féminine. Nova souriait, fière de ce qu'elle avait accompli. ''Deux cent.'' La brune tira les billets de sa poche et les fourra dans le manteau de l'homme - car oui, c'en était un. Elle rapprocha son visage du sien, son odeur rosacée mélangée à celle dégoulinant d'alcool du garçon. ''Tu es certain de tes recherches? Tu en as trouvé d'autres?'' Il hocha la tête, impatient de pouvoir déguerpir, intimidé par la brune. Cette dernière leva les yeux au ciel et le chassa d'un mouvement de main. Aussitôt, il parti, sans se presser pour ne pas avoir lâche aux côtés de la brune.
Nova savait qu'ils étaient tous là, disposés, prêts. Ils attendaient sûrement, eux aussi. Ils attendaient cette guerre, ce renouveau, avec impatience. Et elle les trouverait tous, un à un. Elle retrouverait ceux qui se sont battus à ses côtés, et reformerait l'armée d'antan : ils gagneraient, cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kenna Malone
+ messages : 96
+ face and credits : alycia debnam-carey, (c) ultraviolences.
héphaïstos + nina + ce prénom + ce titre = moi en amour quand même un peu (beaucoup). :bwa:
mais c'est trop vide, je veux en savoir plus. I love you

bienvenue sur aw, et bon courage pour le reste. :radis:

_________________


There isn't time - so brief is life - for bickerings, apologies, heartburnings, callings to account. There is only time for loving - and but an instant, so to speak, for that.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
tu peux parler, alycia + tes pouvoirs + ton pseudo, je meurs. :wa: :N: :keur:
j'en ai ajouté un peu, le reste viendra demain. :héé:
merci beaucoup pour ton accueil :zad:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ceren-Nevh Lynch
+ messages : 261
+ face and credits : tim borrmann. (faust)
wah, ce parent divin, cet ava, ce titre, ce pseudo, ces pouvoirs je :faints: :miguel:

j'ai vraiment hâte d'en savoir plus, la demoiselle est prometteuse :content:
bienvenue parmi nous, et n'hésite pas si tu as des questions :keur:

_________________
t'as pas vu ? c'est imprimé partout, dans les journaux, sur les écrans, dans le regard des gens. c'est même écrit en grand sur les immeubles, la nuit, quand les gens biens comme toi sont endormis, c'est marqué en rouge: tu nais comme ça, tu vis comme ça, tu canes comme ça, seul à poil face à ton reflet, avec ton dégoût de toi-même, ta culpabilité et ton désespoir comme seuls témoins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
tant de compliments en si peu de temps, merci beaucoup jeune homme. :pepito: :miguel:
j'espère qu'elle plaira bien au final. :bg:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luca M. Carnstairs
+ messages : 237
+ face and credits : odeya rush (moony.) + astra (signa)
bienvenue toi! je plussoie le parent divin et le prénom, puis Nina quoi :lov: ton début de fiche donne trop envie de lire la suite, vivement que tu la complètes :wa:

_________________

   
Who will fix me now?
what doesn't destroy you, leaves you broken instead. got a hole in my soul growing deeper and deeper. and i can't take one more moment of this silence. the loneliness is haunting me and the weight of the world's getting harder to hold up.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie J. Keystone
+ messages : 343
+ face and credits : Ira Chernova - Psychotic Kid
Salut sis' :héé:

_________________


The giants of the world crashing down. The end is near I hear the trumpets sound
(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oliver K. Özkan
+ messages : 101
+ face and credits : tate ellington, magnus effect.
j'approuve tout I love you surtout le parent divin, héphaïstos est trop cool. :nya:
bienvenue sur aw et bon courage pour la suite! :zad:

_________________
art is the only way to run away without leaving home. — lions' tear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
@Luca M. Carnstairs je te remercie ma belle. I love you j'aime beaucoup tes choix aussi. :zad:

@Charlie J. Keystone soeurette. :lalala: tu me gardes un lien? :miguel:

@Oliver K. Özkan merci beaucoup sexy jeune homme. :héé: :héé:
Revenir en haut Aller en bas
 
-- women are forged of iron.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Iron Sky (nouveau film qui sort en novembre 2011)
» Iron Maiden
» Iron man
» Harley Dowkins " Le Iron Man " miniature : ont est liée Tony !
» Women's Championship: Kelly Kelly & Trish Stratus Vs Maryse & Ashley Massaro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: (fiches)-