AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  The legends and the myths (Lyon)Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Pretty boys
EXORDIUM.


Me baladant d'espace en espace, voltigeant de personne en personne, j'étais à la recherche de la perle rare. Un coup de poker, un coup de marketing, c'était ce qu'il me fallait. Je ne portais pas beaucoup attention à la mode en temps normal, mais je voulais relancer l'attention médiatique sur moi et rien qu'un petit mentorat d'un artiste prometteur pourrait me remettre sur le devant de la scène. Tout était qu'une question de calcul et de savoir quoi faire pour jouer avec les projecteurs des médias. Suffisait de mettre un beau costard, se balader, un sourire charmeur aux lèvres pour ces dames et ça suffisait amplement. Accompagné d’une jolie poupée barbie, un de mes adversaires me passant sous le nez, un sourire suffisant au visage alors qu'il voyait la solitude qui m'accompagnait ce soir. Nullement besoin de se prendre pour le maître du monde avec une certaine bimbo à son bras. Il n'en fallait pas beaucoup et on pouvait porter la prestance et la bienséance, sans se montrer au bras d'une femme trophée. Et puis, inutile que je trouvais que la position de la bimbo en ce moment même était plus que dégradante et il était inutile que je me risque à faire la même avec une femme. Alors, non, ce serait que moi et mon verre de champagne ce soir. Simplement. Parce que je le pouvais et parce que je ne voulais pas faire genre. Je ne voulais pas me donner une importance qui n'était pas mienne. La qualité numéro un dans ce genre de domaine, c'Est de maintenir une image. Et la mienne, elle était différente des autres.

M'installant à la place qui m'était désignée, je regardais passer le défilé, prenant des notes mentalement, savourant le spectacle. Un jeune homme attira mon attention et je notai son nom dans ma tête, inspectant sa technique, ce qu'il pouvait me rapporter. Plus qu'intéressé, j'attendis mon heure et allait coincer son agent pour lui remettre un mot. Une invitation à me rejoindre à une fête, un after-party où j'allais me glisser. Une façon de discuter sans trop attirer l'attention. Et c'est là que je me rendis pour l'attendre. Posé sur une chaise, attendant simplement avec un verre à la main, je regardais partout autour de moi. J'attendais de voir si je savais toujours aussi bien jouer. Après tout... mon nom et ma compagnie était inscrite sur la carte que j'avais remise, il était clair que ce n'était pas du bluff.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
R. Lyon Baghar
+ messages : 167
+ face and credits : cykeem bae white (ailahoz)
Tout le monde court autour de lui. On crie des noms, on fait des grands signes de bras, on trépigne d’impatience, on se ronge les ongles jusqu’au sang. Bienvenue dans le monde de la mode. Lyon est dans un coin, déjà habillé et maquillé, regardant d’un œil tranquille tout ce petit monde s’affairant afin de donner le meilleur spectacle possible. Lui n’a pas peur de rater quoique ce soit. Il sait que sa prestation sera parfaite. Il n’a qu’à marcher et laisser la magie faire le reste. Et c’est ce qu’il fait lorsqu’on crie son nom et qu’on le pousse à monter sur le podium. Il marche avec assurance, balayant ses yeux sombres sur la masse informe qu’est le public sans afficher la moindre expression si ce n’est son air triomphant. Il sait qu’il a déjà tout gagné.

Le défilé se finit et, après avoir fait un dernier tour sur le podium avec les autres mannequins, son agent arrive tout essoufflé comme s’il avait reçu une nouvelle du ciel. « Lyon, tu vas jamais deviner ce qui m’est arrivé. » En effet, il ne peut pas deviner, mais à sa tête il peut dire que c’est suffisamment important pour le faire courir comme un décérébré. Il lui tend une petite carte, une sorte d’invitation. « Tu sais qui sont les Gallagher, hein ? » Le demi-dieu hausse un sourcil. Evidemment qu’il sait qui sont les Gallagher. Il est peut-être étranger mais il est pas con. Il saisit l’invitation et la regarde, l’air absent pendant quelques secondes avant d’esquisser un sourire éclatant. « C’est une opportunité en or, faut absolument que t’y ailles ! »

Une heure plus tard, il se trouve donc à l’adresse inscrite sur la carte remise par son agent. Tout ici pue le luxe et la richesse, encore plus que ce qu’il avait l’habitude de voir à Johannesburg. Ça, c’est la richesse occidentale. Même la musique a des allures de richesse. Il porte encore la tenue du défilé, pour le plaisir de porter des vêtements qu’il ne pourra jamais s’offrir, et sent les regards se tourner vers lui comme s’ils étaient aimantés. Pas de problème, il a l’habitude d’attirer l’attention. Il lisse distraitement le tissu de son haut et regarde autour de lui, à la recherche de cet homme qui souhaite tant le rencontrer. Il lui faut quelques secondes pour le trouver, assis un peu à l’écart, un verre à la main. Lyon s’arme de son plus beau sourire, attrape une coupe sur le plateau que lui tend une hôtesse et se dirige vers lui comme un gladiateur dans l’arène.

« Mr Gallagher ? » Demande-t-il bien qu’il ne doute pas une seule seconde de son identité. « Mon agent m’a bien remis votre invitation. Merci beaucoup, d’ailleurs. C’est vraiment un honneur de vous rencontrer. » Il hoche la tête et boit quelques gorgées, le plus naturellement du monde. On lui reproche souvent d’être trop facilement à l’aise et ce n’est pas entièrement faux, mais il s’en fiche un peu, c’est sa personnalité. Il n’a besoin que de sourire pour obtenir ce qu’il veut.

_________________
romantic in revolt
©️ minori.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Pretty boys
EXORDIUM.


Tout était un coup de poker mesuré dans la vie. La vie était un jeu de cartes et ceux qui étaient au top comme on pouvait le dire étaient ceux qui avaient appris à jouer avec les cartes ou bien ceux qui connaissaient les tours de passe-passe pour pouvoir grimper en trichant, mais hey, une fois en haut, tomber est plus difficile parce qu'un tour d'ivoire protège les élus de cette vie capitaliste. Avoir eu une main de pauvre et une main qui faisait en sorte de goûter aux délices de cette vie que parfois l'on méritait pas du tout. Alors oui, je voulais faire en sorte de laisser une chance à tous, je voulais en sorte que l'on puisse avoir notre petit moment de gloire. Je voulais que l'on voit que oui, même si le système capitaliste était une plaie, qu'il nous pourrissait réellement la vie, il pouvait y avoir des bons côtés. Et bon... je dois avouer que sur ce coup-ci, j'avais des attentes et je pouvais en ressortir gagnant. Je l'ai dit hein, la vie était un jeu de cartes et le plus important était de bien jouer parce que l'on sait jamais ce qui va arriver ensuite. Ainsi, ce soir était un soir où j'étais généreux et où je récompensais ce que j'avais vu et offrait une porte pour une "  meilleure vie" selon certains pour un jeune homme.


Ainsi, j'attendais sagement sa venue. J'aimerais dire que je prenais mon temps, que je ne regardais pas cette salle encore et encore à sa recherche, mais je ne pouvais pas. Je le cherchais réellement. Mon esprit voguait à cent milles à l'heure. J'avais tant d'idée pour relancer, des nouvelles campagnes de marketing avec lui en nouveau visage. Un jeune homme, un visage changeant qui pourrait faire plus. Plus de femmes, plus de courbes... Je devais l'avouer que pour ça, j'étais un peu triste, qui ne pouvait pas apprécier des délicieuse courbes, le galbe d'une poitrine?.. Juste à y penser, des douces pensées faisaient apparition dans mon esprit. Un petit sourire amusé plus pour moi-même, je sirotai mon verre et j'attendais. Tel un chasseur attendait sa proie, malheureusement.


Je le vis entrer avant même qu'il ne me vit à dire vrai. Mais j'attendis. Je posai mon verre et en attrapai un autre, le sirotant encore, même manège que je faisais avec l'autre, même manège que je faisais auparavant. Je l'observai, j'attendais de voir. Je l'avais vu dans son élément, mais maintenant, je devais le voir dans le mien. Alors, je l'observai sans le perdre d'une seule seconde avant qu'il ne vienne vers moi. Je me levai avec grâce de mon siège, posant mon verre et lui tendit la main, l'air sérieux. « Monsieur Baghar... Je suis ravi de voir que mon invitation s'est rendue à bon port et que vous aillez pu venir...» Je lui adressai un petit sourire poli qui ne se rendit pas à mes yeux, force de l'habitude. À force de faire protocole sur protocole, il s'y perd et on n'y met plus le coeur. Alors les gestes deviennent un automatisme. Je serrai fermement sa main dans la mienne, il s'agissait encore là d'un protocole en même temps que d'être une façon de montrer qui est supérieur dans une relation. Mon but n'était pas de lui faire peur, mais j'aimais conserver cette position où j'étais respecté et un peu craint. Froid comme je l'étais toujours à dire vrai.

« Suivez-moi, il serait inopportun de discuter ici d'une opportunité d'affaire, n'est-ce pas?» Je lui fis signe de me suivre alors que je parlai et me fondit dans la foule, comme si de rien était. Je me glissais avec aisance jusqu'à la porte au fond et l'ouvrit, lui laissant le passage libre et m'engouffrai à l'intérieur à sa suite. Une fois la porte refermée, je retirai ma veste et la déposai sur un des fauteuils avant de me tourner vers Lyon. « Prenez vos aises, mon cher, j'en ai malheureusement long à dire.» Prenant place, je le regardai un moment avant de sourire, cette fois véritablement. « J'ose espérer que ce n'est pas un secret le pourquoi de notre rencontre. Il s'agit d'une opportunité,
certes, comme mentionné plus tôt, mais en rien une obligation. Il serait question d'un... parrainage... en échange de quelques services, disons-le.»
Je pris une autre gorgée de mon verre avant de poursuivre. « Ce genre de chose que je fais, je le fais également avec l'aide de celui avec qui je veux entrer en partenariat, alors, Lyon, qu'est-ce que vous attendez de moi? Et juste avant de poursuivre, je vous en prie, c'est Kieran. »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
The legends and the myths (Lyon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LYON : ville où je suis né........................
» Les world L5R 2010 à Lyon
» Tournoi AdG de Lyon
» A Lyon, le DG du Progres fait faire Jesus au DRH
» Inscriptions partie 69 : League of Legends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: (rps)-