AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  Ohana means family. Family means nobody gets left behind. [Pv Gleeson]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Ohana means family. Family means nobody gets left behind.
Gleeson & Aramis


━ Qu'est-ce qu'il s'ennuyait... Y'avait rien d'amusant à faire et personne voulait jouer avec lui. En plus il était fatigué mais, il n'arrivait pas à dormir. Ce n'était pas nouveau qu'il avait des problèmes de sommeil. Il se réveillait en plein milieu de la nuit, trempé de sueur mais, incapable de se souvenir des images effrayantes qui le réveillaient. C'était un peu son quotidien. Cela faisait qu'en journée, il finissait parfois par tomber de sommeil sans le vouloir. A vrai dire, depuis la fin de la guerre, Aramis n'avait pas retouché une arme ou réapparut dans un entrainement. Déjà avant, il n'était pas très assidu mais, maintenant, il était même complètement aux abonnés absents. Certains lui disaient qu'il était totalement irresponsable mais, il leur répondait avec un grand sourire qu'il avait été toujours comme ça. De toutes les manières, peu de personnes avaient vécut aussi longtemps que lui à la colonie. Alors, en général, on lui fichait la paix. On se disait que de toutes les manières, si quelque chose clochait vraiment, quelqu'un finirait par lui faire la remarque. Sauf qu'on aurait beau lui dire, Aramis était un esprit aussi libre que le vent qu'il avait appris à contrôler. Il était dur de le détester mais, en même temps, il fallait y faire attention. Aramis avait toujours été fragile de sa propre manière, parce qu'il ne se rendait pas compte du danger, ou qu'il ne se rendait pas compte qu'il n'allait pas bien. C'était là son plus gros problème. Alors, il ne comprenait pas que ses cauchemars n'étaient pas normaux et que le fait qu'il évite absolument tout entraînement aussi. Aramis se décida finalement à sortir du Bungalow des Hermès pour trouver quelque chose à faire. Quelque chose qui lui ferait oublier qu'il s'ennuyait. Mais, qu'est-ce qui pouvait bien se passer dans le camps? Ou peut-être que Noah l'emmènerait à New-York. Ah non! Il n'était pas dimanche. Dommage. Alors, il errait dans le camps comme une âme perdue sur les bords du Styx. Des bruits de voix attirèrent finalement son attention. Il connaissait très bien cette voix là. #PapaGleeson. Oh que oui! C'était parfait. Il rentra dans l'arène et se planta à un bout, observant le satyre lancer ses ordres aux Arès qui étaient en plein entraînement. Il attendit que ce dernier le remarque, agita ses bras comme un forcené pour le saluer et hurla:

-"PPPAAPPPPAAAAAA!"

Avant de se téléporter directement sur son dos et de s'accrocher à lui comme un paresseux à son arbre, sa tête dans le creux de son cou.

-"Tu m'as manqué."

Il ne pouvait pas le voir, mais le gamin avait un grand sourire sur le visage. Pourquoi? Parce qu'il comptait bien rester accrocher comme ça au satyre pendant un long moment. Son but était de l'embêter et de passer le temps. Et puis Gleeson, c'était celui qui connaissait l'enfant depuis toujours. C'est lui qui supportait ses bêtises, le punissait, lui faisait la morale mais qui était toujours là pour lui quand il en avait besoin. Aramis le considérait comme son père, beaucoup plus qu'Hermès et dans son innocence habituelle, il ne l'avait jamais caché, jamais. Quand bien même le satyre essayait de l'en empêcher, rien ne pouvait retenir le garçon. Il n'était pas quelqu'un que l'on commandait facilement. A moins qu'il accepte de lui même de se plier à un ordre, c'était impossible de le faire obéir ou de lui faire faire quelque chose dont il n'avait pas envie.

-"Tu fais quoi?"

Comme si cela n'était pas évident. Il le faisait exprès bien entendu, il le ferait toujours exprès. C'était ce qu'il aimait le plus, provoquer, énerver et après faire le petit chiot perdu pour être sur qu'on l'aime encore. Cela vous parait immature. Attendez de voir ce qu'il peut faire de pire.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gleeson Hedge
+ messages : 117
+ face and credits : orny adams, eriam.
27 janvier 2017 - J'adore les Arès. Ils sont toujours partants pour un entraînement, et râlent jamais quand je leur demande de faire des tours de terrains et des pompes. Et en plus, ils sont compétitifs. Ils sont l'avenir de la colonie, et j'suis fier d'eux comme si c'était mes bébés. Sans vouloir me vanter, c'est un peu grâce à moi s'ils sont aussi doués! Attendez, je leur ai quand même enseigné toutes les techniques d'arts martiaux que je connais! Ce sont de bons élèves! Bon, des fois faut leur ré expliquer plusieurs fois certaines choses, mais quand ça touche à la castagne ils assimilent plutôt vite! De vraies tornades! Heureusement qu'on les a avec nous, parce que je vous assure que ce camp ne tiendrait pas s'ils n'étaient pas là pour tirer les pensionnaires vers le haut! Parce que bon, quand la guerre approche, on est content de pouvoir se cacher derrière ces bulldozers. Y a qu'à voir comment Clarisse fonce dans le tas, une vraie sauvage! Je l'adore! Mais lui dites pas, j'voudrais pas qu'elle se fasse des idées ou que Mellie vienne me prendre les cornes.
Du coup ouais, ma matinée, j'l'ai passée avec les Arès aux arènes. Dès six heure et demie, ils étaient déjà à fond - "quelle hargne, quelle détermination", vous me direz, "un exemple de conduite!" que je vous répondrais. J'ai presque plus rien à apprendre aux plus vieux d'entre eux - mais heureusement, y a de la chaire fraîche qui arrive de plus en plus souvent, alors j'ai toujours des petits derniers à qui prêcher la sainte parole de Jackie Chan.

Au beau milieu de la séance, vous savez qui j'vois de l'autre côté du terrain en train de sauter partout et d'agiter les bras? Mon p'tit Aramis! J'l'aime bien ce p'tit, même s'il est un peu trop collant - mais comment lui en vouloir, j'suis génial. J'lui fait un signe de la tête, et j'détourne le regard pour retourner vers les Arès - mais deux secondes plus tard, y a un poids qui sort de nulle part et apparaît sur mon dos. Je sais déjà qui c'est. « Mais ça va pas de me sauter dessus comme ça! J'aurai pu t'embrocher grand malade! » Il m'a fait super peur le sale môme! Y a quelques Arès qui rigolent face à la scène, pendant que les autres s'entraînent entre eux - mais j'vois leurs sourires entre deux coups de lames. Ils en perdent pas une pour se foutre de ma gueule, ceux-la. « Arrête de m'prendre par les sentiments, tu sais que j'fais pas dans la guimauve! » Je secoue le dos pour essayer de le chasse puis, quand j'me rends compte qu'il lâchera pas tant qu'il voudra pas, j'soupire. J'ai passé l'âge pour ce genre de conneries.
Autant continuer l'entraînement, que les Arès pensent pas qu'ils s'en sortiront comme ça. J'leur fais signe de continuer, de former de nouveaux groupes - puis en même temps, j'réponds à Aramis. « J'entraîne les Arès. Ce sont les seuls valeureux guerriers dans les parages - et en plus, ils sont endurants! Tu devrais prendre exemple, c'est pas avec tes petits bras que tu va me ramener des trophées! » J'pensais que la scène était assez parlante pour lui, mais faut croire qu'il a toujours besoin de détails sur tout. Il est comme ça, le p'tit gars. « Et toi, qu'est-ce que t'as fait de ta matinée? T'as emmerdé ton monde, j'suis sûr. Me dis pas que ta soeur t'as encore embarqué dans des conneries pas possibles! » J'sais que Lyha et lui ont tendance à faire des farces aux gens ensembles, du coup j'me tiens informé, au cas où il se soit passé des trucs intéressants ces derniers temps.


_________________
what about a compromise? i’ll kill them first, and if it turns out they were friendly, i’ll apologize.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ohana means family. Family means nobody gets left behind.
Gleeson & Aramis


━ Dans son esprit, Aramis se demandait comment Papa Glee aurait pu l'embrocher comme ça et puis à quoi ressemblerait une brochette d'Aramis à la sauce soja. Peut-être que ça serait bon? Aucune idée, il n'avait jamais testé et il ne comptait pas nécessairement tester dans les prochaines années à venir. Voir jamais à vrai dire. Le satyre avait beau crié, cela ne faisait ni chaud ni froid au demi-dieu, bien trop habitué à entendre les cris de celui auprès duquel il avait grandis. Il ne l'appelait pas Papa par hasard. Mais, il était toujours difficile de savoir à quel degrés de sérieusité il fallait le prendre. Mais son affection pour cet animal bougon était réelle. Il le connaissait bien. Il savait quand ses intonations dans ses cris signifiait qu'il était en réalité content. Et il était content de le voir. Pas besoin de chercher midi à quatorze heure, le fils d'Hermès le savait. En l'écoutant discuter des Arès, et à continuer à lui faire des remarques à propos du fait qu'Aramis séchait tous les entraînements et n'avait pas reposer la main sur une épée depuis la fin de la guerre, cela lui fit faire la moue. Ils n'en avaient pas besoin non? Et puis depuis le temps qu'il était à la colonie, c'était comme si ces mouvements étaient ancrés en lui. Des formes d'automatismes qu'il n'appréciait pas. Il n'aimait pas se battre, il n'aimait pas le sang, il n'aimait pas la trahison et surtout il n'aimait pas y penser. C'était peut-être une tare pour une demi-dieu mais, il ne comptait pas changer. Quoi qu'en penser les autres, quoi qu'il arrive. Même s'il ne le disait pas à haute voix. Même s'il n'osait pas se l'avouer, même s'il n'osait pas le dire. Plus jamais il ne pourrait supporter de voir ces gens se déchirer les uns avec les autres, les voir mourir les un derrières les autres, comme des dominos que l'on abats d'un seul coup de doigt.

-"Papa. Me battre, j'ai pas besoin. Je prends la fuite c'est plus simple. Comme l'apprentie sorcière. Je secoue le bout de mon nez et pouf, je suis déjà loin. Pas besoin, pas besoin."

Et il rajouta en faisant la moue.

-"J'ai rien fait ce matin. J'ai dormi et je m'ennuie. C'est pour ça que je viens t'embêter. Je sais pas quoi faire, y a rien de bien, y a rien d'amusant."

Il serait bien sortit de la colonie mais, personne ne semblait tenter pour l'instant. Alors quoi faire, quoi dire.

-"J'ai plus d'idée de farces. C'est juste horrible. Il faudrait que je me renouvelle mais j'ai plus d'imagination."

Il s'assit sur le sol en secouant les jambes comme un enfant capricieux. Enfant qu'il était sans doute quelque part dans son fort intérieur.

-"DEEESS IDEEESSS S'il te plait."

Des grands battements de cils. Il savait bien qu'il était entrain de l'ennuyer. Alors, il se tenait prêt à éviter le coup ou ce qui risquait de voler. On ne sait jamais, mieux valait être prudent après tout. Pour être un bon emmerdeur, il fallait toujours avoir une porte de sortie.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Ohana means family. Family means nobody gets left behind. [Pv Gleeson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» family means nobody gets left behind or forgotten
» Famille Owston (5 / 5) Ohana means family
» If It Means A Lot To You ►► 02/03/12 à 23.58
» Family First : II
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: (rps)-