AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  someday soon, when the spring brings the sun, i'll finally sleep. (kai)Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Theodore A. Brennan
+ messages : 401
+ face and credits : tyler young, bazzart.

kai & theodore

someday soon, when the spring
brings the sun, i'll finally sleep


Il y a quelque chose de surnaturel dans la forêt de nuit. C'est dans l'air épais, dans le silence lourd, dans les bruissements irréguliers qui font rater des battements à son coeur, dans le froid qui est différent. Le moindre son est amplifié, même son souffle est assourdissant, et ça devrait être terrifiant mais ça ne l'est pas. Les ombres sont immenses et lui laissent croire qu'elles pourraient l'avaler, le brouillard suggère qu'il pourrait l'étouffer. Là où ça devrait être menaçant, il ne parvient qu'à voir la façon dont la lueur de la Lune transperce les nuages et dessine des motifs dans la brume. Il y a quelque chose de surnaturel et de paisible dans la forêt de nuit. Il y a quelque chose qui l'apaise, qui parvient à relâcher le noeud qui a élu domicile dans son estomac. Quelque chose qui le pousse à quitter son lit et à errer, malgré la fatigue qui se glisse dans ses os et lui brûle les yeux. Il n'arrivera pas à dormir, de toute façon. Kingsley est là, et Kingsley est une raison à lui tout seul de perdre le sommeil. Il s'efforce de ne pas y penser. Pas encore. Peut-être jamais.

Il a un écouteur vissé dans l'oreille, la musique se diffusant suffisamment bas pour qu'il reste conscient de son environnement. L'autre écouteur ne fonctionne plus, de toute façon. Il ne l'utilise jamais, mais ça l'ennuie tout autant. Il déteste quand les choses ne fonctionnent pas comme elles le devraient. Les écouteurs. La cafetière. Lui-même. Rien ne semble fonctionner, autour de lui. Du bout des lèvres, il forme les paroles de la musique, juste assez pour en absorber le sens, pas assez pour qu'un son ne sorte d'entre ses lèvres. La musique est douce, contribue à l'atmosphère spéciale qui l'entoure, et c'est le plus proche de paisible qu'il puisse se sentir. Il est installé sur la souche d'un arbre, recouverte de mousse à demi gelée par le froid, juste aux abords d'une minuscule clairière à l'arrière du camp. Il l'a trouvée quelques semaines auparavant, et en a fait son endroit. Il s'installe toujours au même endroit, parce que les clairières ont ce même effet d'espace vide que les grandes pièces emplies de monde et qu'il rase les murs qu'ils soient métaphoriques ou bien réels. Le froid n'est pas glaçant, il est juste dans l'air, dessine de minuscule nuages sous ses yeux, rend ses doigts difficiles à bouger, mais c'est supportable. Il a prévu le coup, avec sa veste un peu plus épaisse que d'ordinaire. Il est presque replié sur lui-même, le dos courbé dans la position de celui qui est seul - aucune obligation de se tenir droit ou correctement. Du bout des doigts, il joue avec l'écouteur défaillant, n'allumant l'écran de son portable que pour faire défiler les chansons, d'un geste automatique. Chaque fois, la luminosité de l'écran l'oblige à cligner des yeux pour s'adapter à nouveau à l'obscurité de la nuit.
C'est quand il lève les yeux de son écran une nouvelle fois qu'il laisse son regard s'habituer, lentement, jusqu'à poser les yeux sur la silhouette qui s'approche. Etrangement, il ne réagit pas, n'a aucun mouvement de recul. Il a apprit à reconnaître la silhouette de Kai, sa démarche et son attitude. Dans la lueur de la Lune, il retire son écouteur, lui offre un sourire en coin timide. "Hey." Il n'est apparemment pas le seul à avoir découvert le minuscule coin paisible si proche du camp. Il se décale légèrement, laisse suffisamment de place sur la souche pour que Kai s'installe. Une invitation informulée. Il enroule les écouteurs autour de sa main gauche, maladroitement. "Insomnie ?"

AVENGEDINCHAINS

_________________


how many yous have you been? how many, lined up inside, each killing the last? ☽ but on dark days he likes to walk, beside the heartsick sea. and as the waves begin to howl, he drops down to his knees, and cries for all he's lost and for all he used to be.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A. Kai-Dewyn Higgins
+ messages : 172
+ face and credits : • Feat Lucas Bernardini // (c) Cosmic light

Theo & Kai

someday soon, when the spring
brings the sun, i'll finally sleep



Tu marches tranquillement, les mains dans les poches de ton manteau, ton esprit étant bien loin de cette réalité absurde et écœurante. Tu envies alors à ce moment là les enfants d'Hypnos, capable de voyager dans leurs rêves et s'éloigner au possible de la réalité qui ne cesse de te frapper un peu plus chaque jour. Pas de la plus belle des façons et toujours au moment où tu t'y attends le moins, toi qui a commencé à renouer petit à petit avec ton entourage, qui a commencé un peu plus à te faire confiance, te faire pardonner et retrouver un semblant d'équilibre. Te voilà à nouveau trahi et fauché, d'apparence tu t'en fous royalement, comme si cela ne t’atteins pas mais au fond de toi les choses sont bien différentes de ce que tu laisses apparaître à la vue des autres. Cette protection que tu t'es construire autour de toi, tu l'as juste choisis pour qu'elle soit à cette place, à l'extérieur et non pas à l'intérieur, peut être pas le choix le plus judicieux de ta vie mais tu es ainsi et tu tentes de faire avec. Cela n'est pas non plus le malheur du monde, cela ne te coûte pas la vie non plus, ce sont des choses qui arrivent souvent mais pas à toi puisque pour que ce genre de choses puissent t'atteindre c'est que tu y as mis du tiens beaucoup plus que tu ne le fais d'habitude. Tu n'es pas le genre de personnes à avoir beaucoup d'amis ou de proches alors quand tu en as c'est qu'ils comptent réellement pour toi et que tu n'y mets pas de faux-semblant, au contraire tu y nourris de véritables sentiments, des liens solides qui t'aident à avancer et grandir alors lorsque tu perds ses liens là, c'est à nouveau perdu et déboussolé que tu te retrouves avec ce sentiment de trahison ou d'avoir été le jouet de quelqu'un. Et ça, tu détestes ressentir ce genre de chose. Mais tu sais que c'est un peu de ta faute, tu t'es tellement fermer à d'habitude à ce genre de choses, de sentiments, de liens que ça en devient unique et rare. Et que du coup, la chute n'en est que plus douloureuse vu que ce que tu y mets est accentué.

Bref, totalement perdu dans ta réflexion, essayant d'être à des années lumières de ce que tu ressens sur le moment, tu te balades tranquillement dans la forêt alors que la nuit approche. Mais cela ne te déranges nullement vu que la nuit, ça te représente totalement, tu n'es pas le fils de la Nuit, Nyx, pour rien. Et puis tu as la visions assez adéquate pour ne pas subir l'aveuglement des ténèbres quand la nuit survient, tout simplement et pour faire court, tu adores vivre la nuit, ça te va bien et tu t'y sens à ta place. Habillé plutôt chaudement, pour éviter que la nuit fraîche te fasse rentrer trop vite, tu parcours tranquillement la forêt laissant apparaître ton regard vert félin lorsque la nuit tombe. Et puis en marchant, tu observes une silhouette au loin, une apparence qui ne te laisse pas indifférent puisque tu la reconnais, ce côté fragile et qui se veut se protéger de tout. Théo, tu avances donc lentement vers lui en te demandant ce qui l'a poussé à venir dans cet endroit en pleine nuit même s'il n'y a pas besoin d'avoir une longue réflexion sur ça puisque ça doit être les mêmes raisons que les tiennes, enfin à quelques sujets prêts. Tu lui lances un petit sourire afin de le lui rendre avant de le saluer de la tête et de venir t'asseoir lorsque tu le vois se décaler. Toi qui partait un peu du principe que tu n'aurais jamais pu être aussi proche de quelqu'un comme lui qui a tendance à repousser plus que d'accepter, un peu comme toi à dire vrai à des différences prêts encore une fois mais deux similaires ne s'entendent pas forcément. Faut croire que cette fois ci cette rumeur est fausse car de ton ressentis, la seule personne qui finalement a toujours été là au sein du camp et qui a été honnête et sérieux avec toi, c'est bien lui. Une fois assis, en pensant que tu aurais pu amener Whisky avec toi, tu tournes la tête pour regarder Theo et répondre, " Oui ... comme d'habitude. Mais ça va, j'aime vivre la nuit. Et toi ? Insomnie aussi ? " , demandes-tu avant de fouiller dans ta poche pour en sortir une barre de chocolat et commencer à manger, en ce moment tu ne te nourris que de ça, histoire d'avoir un apport en sucre et tenir la journée. Encore quelque chose à changer et à améliorer mais chaque chose en son temps.

AVENGEDINCHAINS

_________________
I love the way you lie !
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Theodore A. Brennan
+ messages : 401
+ face and credits : tyler young, bazzart.

kai & theodore

someday soon, when the spring
brings the sun, i'll finally sleep


Kai s'installe à ses côtés, pas assez proche pour qu'ils se touchent - Theodore fait attention à ces choses-là, le contact, ça lui fait l'effet d'une brûlure. Il suffit qu'il effleure quelqu'un pour avoir conscience de ce contact en permanence. C'est stupide, sûrement. Source d'anxiété, aussi. Comme beaucoup de choses. Il joue du bout des doigts avec le fil de son écouteur, le regard posé sur la façon dont le plastique blanc ressort dans la lumière de la Lune. Et toi ? Insomnie aussi ? Theodore hausse une épaule. Il garde les yeux fixés sur les écouteurs, pensif. Insomnie, sûrement. Et sa chambre est trop vide, peut être. C'est con, après des mois à s'être plaint de toutes les manières possibles. C'est con, après l'avoir souhaité si longtemps. Il voulait la paix, il l'a eue. S'il avait su qu'il n'aurait eu qu'à tenir quelques semaines de plus, ceci dit... Les choses auraient été différentes, ce fameux jour de pluie. Il finit par tourner la tête vers Kai sans vraiment le regarder, le regard posé sur les arbres derrière lui, à la place. "Oui, sans doute." Il répond, et son temps de silence est sûrement étrange, mais il n'élabore pas. Il n'en a pas envie. N'en a pas besoin. Demain, il bossera sur n'importe quelle construction et en oubliera ce qui agite son esprit déjà mouvementé. Il n'y a rien que quelques heures de travail, puis de lecture ne peuvent lui faire oublier. Il évite juste sa chambre pour les quelques temps à venir. Le temps de penser à autre chose.

Ca le dégoûte, au fond. De s'être fait voler son premier baiser (entre autres) comme ça, sous pression. Il l'a voulu, il ne le nie pas, mais c'était quand même du vol, quelque part. L'impression - non, la certitude - de s'être fait avoir. Il le savait à l'instant où c'est arrivé. Il le savait même avant. Ca ne change pas qu'il se sente stupide. Dégoûté. Un peu de lui-même, un peu de l'autre. Il se redresse légèrement, laisse échapper un petit soupir pour se reprendre en main, et glisse les écouteurs dans sa poche. Le bout de ses doigts gelés peine à bouger, et il déplie et replie les mains lentement pour faire circuler le sang. Le silence n'a rien de pesant, il fait juste partie du décor. Ca l'apaise, quelque part. Il le brise quand même. "Il y avait trop de mouvement à la maison un pour pouvoir rester au chaud ?" Il a un sourire fantôme sur les lèvres, l'image de l'ambiance qui peut animer la maison un de temps à autres. Elle déborde de pensionnaires trop énergiques à son goût. Ce serait comme d'avoir Keith cloné. Edelweiss a au moins le mérite d'être calme de temps à autres. De ce qu'il entend de quelques autres pensionnaires lorsqu'il travaille, ce n'est clairement pas le cas de ceux qui vivent à la maison un. C'est même plutôt l'inverse. Trouver la paix là-bas semble compliqué - et dans ces moments-là, Theodore est fier d'avoir au moins su choisir sa maison.

AVENGEDINCHAINS

_________________


how many yous have you been? how many, lined up inside, each killing the last? ☽ but on dark days he likes to walk, beside the heartsick sea. and as the waves begin to howl, he drops down to his knees, and cries for all he's lost and for all he used to be.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A. Kai-Dewyn Higgins
+ messages : 172
+ face and credits : • Feat Lucas Bernardini // (c) Cosmic light

Theo & Kai

someday soon, when the spring
brings the sun, i'll finally sleep



Ce silence volontaire entre vous est presque le signe d'une certaine amitié émanant de chacun d'entre vous. Car en sa présence, tu ne te sens pas forcer de parler, de dire quoi que ce soit, d'essayer de combler le vide entre vous à travers un échange verbale inutile et totalement perdu de sens. Non, le silence te va parfaitement surtout à ces côtés parce que tu ne ressens aucune gêne, au contraire c'est un silence commun, qui se veut respecté sans aucun jugement de part et d'autre. Tu laisses tes yeux émeraudes se perdre dans l'horizon de la vue qu'il y a en face de toi alors que tu entends la réponse courte de Theo à ta question. Tu ne cherches pas à en savoir plus, peut être que ta curiosité te demande de le faire mais avec Theo c'est différent et ça tu le sais bien, tu as appris à le connaître, dans son fonctionnement, dans sa manière d'être. Et là où a d'autres personnes tu te serais permis d'aller plus loin, de fouiner, de jouer l'intéresse alors que tu ne l'es pas. Tu ne le fais pas envers Theo qui a tes yeux semble être la personne dont tu es le plus proche en réalité au sein du troisième camp mais est-ce aussi peut être du au fait que tu te sentes plus à l'aise à ces côtés plutôt qu'à ceux des autres. Tu hausses légèrement les épaules comme pour te répondre à toi même parce que pour te contre dire, ton esprit t'as malheureusement envoyé l'image de King, une personne qui a beaucoup compter pour toi et qui était présent au troisième camp mais qui a finalement disparu comme un lâche en t'abandonnant comme toi tu l'as fais à d'autres. C'est à ce moment là que tu as compris finalement tout le mal que tu as pu faire aux autres comme à Kenna par exemple, un seul exemple parmi tant d'autres. Toi qui pensait en avoir fini à te morfondre sur ce genre d'idée, d'avoir réussi à franchis une étape, à commencer à aller voir, à entrevoir autre chose que cette morosité dans laquelle tu t'étais lancé. Mais voilà que le karma revient à la charge comme si tu n'avais aucun espoir de rédemption, à enchaîner les épreuves difficiles et horribles depuis cette fameuse bataille.

Tu rejoins finalement le soupire de Theo presque au même moment, surement une coïncidence dû à votre état d'esprit qui n'est autrement que présent sur ce qui se passe actuellement autour de vous ou même entre vous. Tu l'observes un instant en voyant qu'il bouge de façon répétitives le bout de ses doigts afin surement de les réchauffer, ce qui n'est pas ton cas puis tes mains n'ont de cesse été dans tes poches et sont donc chaudes. Sans réfléchir, sans parler, tu tends tes mains pour les glisser dans ceux de Theo pour tenter de le réchauffer, un geste purement sympathique alors que tu te mets naturellement à répondre à sa question. " Oui, je ne suis pas le genre de personne à apprécier l'ambiance que sont capables de mettre ceux de la maison un, je ne leurs en veux pas pour autant. J'aime juste être dans ma bulle de tranquillité. " , déclares-tu avant de relâcher doucement les mains de Theo en espérant l'avoir aidé un minuit bien loin d'imaginer quand te laissant aller de la sorte, en étant aussi détendu mais surtout en ayant créer ce contact physique, tu as sans le vouloir imbibé de ton influence au point de vue de ton pouvoir de confessions nocturnes sur Theo alors que tu lèves les yeux sur lui pour lui retourner la question, " Et toi alors ? Tu as du mal à supporter l’excentrique de service qui vous sert de chef de maison ? Ou tu fuis le troisième camp pour autre chose ? " , tu te replaces tranquillement pour fixer à nouveau l'horizon n'attendant pas tellement à ce que Theo s'étale sur le sujet en le connaissant mais c'était sans compter ce degré de ton pouvoir qui lentement mais surement fait surface dans l'atmosphère qui vous entoure.

AVENGEDINCHAINS

_________________
I love the way you lie !
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
someday soon, when the spring brings the sun, i'll finally sleep. (kai)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES CITYZENS : Triumph without peril brings no glory.
» { APPLE SPRING } • ressources avatars & codes
» Apple Spring
» fiche : marple spring
» Love, only love can break down the wall someday [Christopher]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: 
this place you call home.
 :: (troisième camp.) :: forêt.
-