AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  wesley // taken away to the dark sideVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité

wesley powell
ft. cole sprouse
↘ carte d'identité
nom : Powell est son nom de baptême, celui hérité de sa mère, infirmière en soins palliatifs dans une clinique de Portland, Oregon. + prénom(s) : Wesley Jr., comme le grand-père qu'il ne connut jamais. Donner le nom d'un mort à un enfant, voilà bien une pratique qu'il ne comprend toujours pas. + surnom(s) : Quand on l'appelle "Wesley" c'est souvent annonciateur d'un déluge d'emmerdes. La plupart du temps, on se contente de l'appeler Wes. + âge : Vingt-deux anniversaires, donc quelques uns en solitaire. + nationalité et origines: Américain moyen, il aurait des ancêtres gallois et italiens. + date et lieu de naissance : Venu au monde par une fin d'été pluvieuse dans une petite ville à côté de Newport, un 13 mars 1994. + orientation sexuelle : Peut-être est-ce une forme d'orgueil, mais il ne s'est jamais épris que de reflets masculins. Avec eux, il a parfois tenté d'oublier ses stigmates le temps d'une étreinte, ou à défaut de libérer sa parole. Ne pouvant réellement construire de relation de confiance, ce furent quelques vaines tentatives. + statut civil : Il n'aurait cesse de répéter que ces derniers temps ne lui laissèrent pas vraiment le temps de développer une idylle. La vérité tient sans doute davantage dans le fait qu'il n'avait pas trop la tête à ça. + occupation : Les guerres l'ont rendu inapte à la société mortelle : comment peut-on s'asseoir à un bureau quand un an plus tôt, on risquait sa vie contre une entité plus vieille que le monde ? Alors il met ses compétences au profit des siens, le plus souvent en patrouillant aux abords du camp, en glanant quelques trouvailles. + groupe : C'est le dégoût du déni qui l'a poussé à quitter les rangs de sa cohorte au camp Jupiter. Il a longtemps erré, seul et exposé à toutes les menaces qui planent au-dessus des demi-dieux imprudents. Installé depuis peu, il pense pouvoir se considérer comme faisant partie du Troisième Camp.

parent divin : On lui a donné de nombreux noms à la Nouvelle-Rome. Second du gardien des richesses souterraines et des champs d'Asphodèle, son père fauche les vies quand sonne la dernière heure. Mors ou Letus sont parmi ses appellations latines, mais les romains préfèrent l'appeler "Thanatos", comme si lui donner une qualité de grec l'éloignerait du camp comme un oiseau de mauvaise augure. Si seulement. + pouvoir(s) : Drain vital : Apparu comme une malédiction, ce premier pouvoir permet à Wes d'absorber l'énergie vitale d'une cible, lui donnant accès à une forme régénération. Les quantités prélevées et les signes physiologiques varient en fonction de l'effort et de l'état général du demi-dieu (allant du coup de fatigue à une forme de léthargie), même si certains accidents regrettables sont déjà arrivés par le passé.
Voyage ombragé : Comme son père se faufile, invisible, jusqu'aux derniers soupirs précédant le Grand Voyage, Wes peut se frayer un chemin à couvert. Une téléportation par les ombres pour parvenir à souffler l'effroi sur des nuques découvertes.  + arme de prédilection : Depuis que sa faux fétiche a été perdue au cours des événements du 1er août, il doit se contenter d'une dague en or impérial. Courte mais tranchante, elle permet de dévier les lames et de porter quelques coups bien placés à n'importe quel monstre trop imprudent. Pour un romain, Wesley a toujours eu des préférences très particulières en armement, à l'image de son style de combat.+ particularité : Le silence porté comme une cape, on tend à l'oublier quand on ne le regarde et ne l'écoute pas. Les pas légers, il s'efface volontiers lorsqu'il n'est pas d'humeur à plaisanter.

↘ caractère
Wes n'a pas toujours été tel qu'il peut l'être aujourd'hui. Les nuages ont terni la radiance d'un caractère fort, plein de joie et de malice. Bout-en-train et d'une bonne humeur communicative, le demi-dieu n'eut aucun mal à s'intégrer au sein de sa cohorte (la troisième), balayant les clichés macabres entourant les enfants de Letus. Ne dit-on pas que l'émissaire de Pluton est si semblable à Cupidon ? Espiègle, il se portait souvent volontaire pour détendre l'atmosphère après la rigueur de l'entraînement et le régulière cruauté du camp Jupiter à grand coup de farces et autres blagues douteuses. Des initiatives qui firent néanmoins quelques étincelles avec les romains les plus rigoristes, et ce malgré ses sourires charmants. Mais Wes a toujours su retrouver son sérieux quand la situation l'exigeait... comme lors du jeu de Siège, aux Champs de Mars. Loyal, il l'est profondément, même s'il tend inexorablement à jouer solo ce qui n'est pas non plus du goût de tout le monde. Dans l'arène comme dans la vie, Wesley n'est pas du genre à foncer dans le tas tête la première, préférant contourner pour frapper minutieusement (dans le dos si possible). De ce fait, on l'a souvent qualifié de fourbe, de mesquin. "Indiscipliné..." ajouta-même Lupa - et ce n'était pas franchement le plus grand compliment que l'on puisse faire à un probatio dans sa lettre de recommandation - "...malgré des qualités indéniables." Déterminé et persévérant, Wes a fait de son mieux pendant des années pour rester dans les clous du parfait petit légionnaire, même si ce fut souvent assez infructueux. La faute sans doute à une jeunesse aussi impétueuse que maladroite.
Mais tout cela appartient au passé.
Vraiment ?

(cf. suite "Que deviens-tu ?")

↘ Depuis combien de temps sais-tu que tu es un(e) sang-mêlé(e) ?
Combien de fois s'était-il répété par un de ces réveils trop matinaux au camp que ça vie aurait été bien plus facile si son père n'avait été qu'un salaud de plus ? Il aurait pu promettre les étoiles à sa mère et disparaître en allant acheter des cigarettes, comme bon nombre de ces salauds qui condamnent de pauvres mamans à solitude.
Wes a passé les douze premières années de sa vie dans l'ignorance et les derniers mois de sa vie de mortel en pleine souffrance. L'arrivée du bus scolaire était le signe ponctuel d'une journée d'incarcération à laquelle il ne pouvait pas décemment se soustraire. Il aurait aimé partir, fuir en courant, suivre ce frisson qui l'appelait à l'aventure loin de toute salle de classe. Le demi-dieu n'était pas vraiment cancre, il avait fait de son mieux pour dompter les chiffres dansants de l'algèbre ou les concepts farfelus de la trigonométrie. Et quant à la littérature, elle semblait vouée à lui infliger de terribles maux de crânes quand bien même il cessait de trépiner sur sa chaise. Hyperactif et TDAH avait dit les médecins. Wes plaignait sa mère, et quelque part, il se sentait honteux de ne pas être aussi brillant qu'elle. Depuis son pupitre du troisième rang, le jeune homme se perdait dans l'observation d'une cours de récréation dont il avait fini de connaître les moindres recoins : du graffiti au-dessus de la sixième porte des toilettes aux dessins craquelés dans le goudron vieilli.
Le soir, il rentrait souvent en premier, sa mère cumulant les heures supplémentaires à l'hôpital pour mettre un peu d'argent de côté, pour payer des études qu'il n'aimerait jamais faire. Wes se sentait piteux et à chaque fois que son bulletin scolaire parvenait à la maison, il priait pour que les appréciations ne soient pas trop mauvaises. Malgré ses craintes, sa génétrice faisait souvent preuve de compassion. Elle savait, au fond d'elle, que ça ne pouvait être que ça. Impuissante, elle assistait aux départs nocturnes de son fils lorsque l'insomnie le frappait. Inutile de le suivre - elle l'avait déjà fait - il marchait seulement le long de la plage en attendant que la brise marine ne le berce. Elle n'était pas dupe, elle savait que la crise lattente ne passerait pas. Elle ne put retarder davantage l'inévitable, elle l'avait jadis promis à son amant chimérique. Mors lui avait fait promettre de lever la nappe de brouillard le soir de son onzième anniversaire, mais craignant perdre son enfant, elle avait tenu un an de plus. Une prise de risque inconsidéree sachant l'appât que représente un jeune demi-dieu à l'entrée de l'adolescence.
Quand le temps fut venu, elle finit par le déposer devant le manoir aux loups comme cela était convenu. Et avant de regretter, elle partit sans regarder dans le rétroviseur. Wes était inquiet, la nouvelle n'avait pas été très facilé à digérer. Un parent divin ? Un dieu de la mort ? Carrément. De là, les choses prirent de la vitesse. S'entraîner auprès de l'impitoyable Lupa, faire fi du confort métropolitain pour la rigueur d'une vie bien loin des étoiles des tous puissants, accepter un destin hors-norme. Malgré les enjeux - un échec signifierait une mort pure et simple, Wesley jurait ne jamais s'être autant épanoui.
Et c'était avant de faire son entrée dans le camp de Jupiter.

↘ As-tu pris part à la bataille du mont Othrys ? Et celle contre Gaïa ? Si oui, à quel camp as-tu choisi d'être loyal ?
Les années et les aventures filants, Wesley avait décidé de poser ses valises au camp à l'année. Il vivait parmi eux, embrassait sa pleine nature et tout ce qu'elle comportait. Les journées étaient éreintantes et ce serait mentir que d'affirmer que quelques fois, il n'a pas souhaité tout abandonner pour profiter de sa couette un peu plus longtemps. Là, il avait trouvé une nouvelle famille - bien qu'il restait néanmoins en contact avec sa mère chez qui il passait les fêtes, mais aussi un but, une raison d'avancer. Tel en témoignait son tatouage, gagnant une ligne supplémentaire par année passée à devenir le meilleur légionnaire possible pour sa cohorte.
Quand la guerre menaça le monde, il fit ce que tout soldat entraîné se doit de faire : prendre les armes. Il avait été éduqué de cette manière, pendant près de huit ans. Des créatures, il en avait déjà pourfendues par dizaines et il était prêt à recommencer si ce que l'on attendait de lui. La force armée romaine se portait garante du salut de l'humanité face aux fléaux échappés du Tartare. Enivrés par l'appel de l'étendard pourpre et des quatre lettres gravés sur le bras de ses frères et sœurs d'armes, ils se mirent en route vers le mont Othrys où la seconde titanomachie allait prendre place. Le camp répondait aux ordres des divins et ceux-ci s'était prononcé pour l'extermination pure et simple des rangs ennemis.
Au son des tambours de guerre, les lames s'entrechoquèrent, opposant parfois jeunes probatii à des légions de stryges. Beaucoup de sang coula, notamment celui de bon nombre demi-dieux, tous camps confondus. Wesley n'avait pas réalisé une seule seconde qu'il pourrait infliger la mort à d'autres frères et soeurs perdus. Mais l'action l'exaltait et à chaque coup donné, à chaque fois que son tranchant léchait la chair, il éprouvait une jouissance moralement inacceptable mais ô combien agréable. Né pour semer la mort, pour servir les dieux aveuglément comme son père, geôlier de Pluton l'avait toujours fait. Wes n'avait pas à réfléchir, seulement à agir. Sa conscience finit par disparaître, quelque part, tandis que l'éclat des chocs métalliques battait la mesure. Quand Jason mit fin au carnage en renvoyant Krios aux Enfers - qu'il n'aurait jamais du quitter, il fut sûrement consterné par le spectacle d'horreur auxquels des milliers d'adolescents s'étaient livrés. Une de ces horreurs que l'on croît ne jamais pouvoir oublier.
Et pourtant. De retour au camp, on célébra la victoire comme il se dut, avec une pauvre minute de silences pour tous ceux dont la vie a été fauchée - vite oubliée par un large buffet. Perte négligeable, dommage collatéral de la volonté divine assumé comme un impératif non-négociable. Parce que Jupiter et les autres l'avaient décrété, ils s'étaient jetés corps et âmes. Wesley ne savait alors quoi trop en penser, beaucoup trop exhalé par le mouvement de groupe et le besoin certain de refouler tout sentiment destructeur au plus profond de sa carcasse. Au bord de la dissonance, il était alors bien plus facile de nier le choix de chacun, de se déclarer pur instrument d'une volonté supérieure.
On cacha les cadavres sous la colline, jusqu'à ce que cette dernière finisse par se réveiller. Quand Gaïa se releva, les rangs étaient déjà davantage divisés. Certains demi-dieux étaient partis, d'autres manifestaient déjà un empressement moindre quand ils n'étaient pas, à leur tour, partis rejoindre les rangs ennemis. Unis aux grecques dans une guerre à l'ampleur sans précédent. Encore une fois, le monde allait être sauvé par deux colonies de vacances. Comme si des adolescents encore boutonneux - aussi expérimentés et clairvoyants soient-ils - étaient les plus disposés pour faire face à une telle menace. Mais Wes aimait son père, mettant la loyauté au firmament des valeurs héroïques. Pas même les affres la guerre précédente ne pouvait faire oindre la moindre dissidence. Toutes ses émotions contradictoires avaient été avalée par un aveuglement volontaire. Alors quand il fallut s'armer à nouveau, il le fit. Jusqu'à se blesser.

↘ Et maintenant, que deviens-tu ?
Parle un peu de l'après guerre, des effets sur ton personnage (physiques comme psychologiques), ce qui l'a changé ou non, comment il a évolué. Tu peux aussi parler de son camp actuel (s'il vit à la nouvelle rome/colonie ou s'il vit dans New York, dans le troisième camp, et pourquoi).
derrière l'écran
gasmask | alan

âge : 20. + présence : régulière. + personnage inventé ou scénario/pv : inventé. + un dernier mot ? SPQR.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
valse avec la faucheuse
Comme pour le caractère, la forme est entièrement libre : rp, lettre, journal, fais comme tu le sens et comme ça t'inspire.
Pense à mentionner chaque évènement important du contexte (si ton personnage était présent durant ces évènements, bien sûr), et à donner suffisamment d'informations sur ton personnage. Un minimum de 600 mots est demandé.


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ceren-Nevh Lynch
+ messages : 261
+ face and credits : tim borrmann. (faust)
je suis sous le charme :faints:

déjà, la version de moi qui a 15 ou 16 ans est actuellement en train de fangirler dans un coin. :urg: (au fond, mon moi de maintenant aussi mais passons) et le parent divin, les pouvoirs et le bout de fiche rempli... je suis dans ma curiosité, là. :zad:

bienvenue parmi nous, et bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de lire tout ça. :cute: et n'hésite pas si tu as des questions :keur:

_________________
t'as pas vu ? c'est imprimé partout, dans les journaux, sur les écrans, dans le regard des gens. c'est même écrit en grand sur les immeubles, la nuit, quand les gens biens comme toi sont endormis, c'est marqué en rouge: tu nais comme ça, tu vis comme ça, tu canes comme ça, seul à poil face à ton reflet, avec ton dégoût de toi-même, ta culpabilité et ton désespoir comme seuls témoins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Warsmond
Admin
+ messages : 452
+ face and credits : jeremy allen white, (c) dark dreams.
wah comme madame au-dessus j'suis en pleine situation de fangirlisme :mdr: :mdr: (on a toutes nos petits faibles, hein Arrow ).
alors déjà le combo cole + mors comment j'APPROUVE. :nya: (il aurait juste fallu que tu sois chez les romains pour que ça fasse le golden trio mais on peut pas tout avoir dans la vie What a Face ).
en tout cas, j'aime TOUT. les pouvoirs, ton style, et puis damn la particularité quoi. I love you
bienvenue sur aw, et bon courage pour la suite de ta fiche. :keur2:

_________________
hold on darling
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Merci à vous deux ! :keur2:  Pour être honnête, je ne connaissais pas Cole avant Riverdale et tout le toutim (je connaissais Zack et Cody mais c'était pas vraiment ma tasse de thé à l'époque Arrow) Mais j'ai vu ses derniers shoots et j'me suis dit "waw, j'aime trop" donc j'vois rejoins à moitié dans le fingirlisme. What a Face Dans tous les cas, Wes devrait être assez différent de Cole, mais bon, si on peut mater au passage pourquoi pas. :zad:
En tout cas, je suis content de voir que mes choix vous ont convaincues. J'espère que la suite de la fiche vous plaira tout autant ! :cute:

Ceren-Nevh (je suis curieux de voir comment tu le prononces) + Si j'en ai, je n'hésiterai pas ! Cookie pour toi, le premier venu ici malgré l'heure tardive. :nova:

Noah +Zut, j'ai loupé le "777" ? Je suis pas passé loin puisque Wesley est un ancien romain. Tu imagines, ça se joue à quelques semaines près. Rha, c'est dommage. :emo:

Encore merci les Dionysos' bros ! :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Warsmond
Admin
+ messages : 452
+ face and credits : jeremy allen white, (c) dark dreams.
rivedale I love you I love you
jsuis vraiment trooop curieuse de voir le caractère de wes!

_________________
hold on darling
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A. Kai-Dewyn Higgins
+ messages : 168
+ face and credits : • Feat Lucas Bernardini // (c) Cosmic light
COUCOUUUUU :nya:
Bienvenue parmi nous :wa: :leche: :whoo: :love: :kiss:

Alors je ne connais pas encore Cole également :zad: (oui Riverdale est sur ma liste, comme beaucoup d'autres séries mais je regarderai ça bientôt What a Face )

En tout cas, j'ai beaucoup le début de fiche, ça envoie du lourd, Thanatos est hyper stylé, et je trouve que tu as très bien jouer avec sa signification divine et ses attributs. L'ensemble des pouvoirs, de la particularité et ID du personnage me donne envie d'en apprendre plus :robin:

Bon courage pour la suite, ça promet en tout cas, hâte de lire ça, je repasserai surement pour stalké (je veux en savoir plus héhé :cutie: :cool: )

_________________
I love the way you lie !
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Kai + Ooh, merci ! :style: :yeah: :666: :yaa:
Déjà, bienvenue dans le non-fanclub-yet de Cole. :lapin: Content de voir que tu es en adéquation avec mes choix : Thanatos est une divinité mineure avec beaucoup de nuances et de complexité, je trouve, alors j'essaye de lui donner un enfant qui partage quelques unes de ses complexités sans pour autant en être la copie conforme. Arrow Mais si ça marche, tant mieux !

Tu peux venir stalker auuutant que tu veux. De toute, j'espère qu'on se retrouvera très vite à Sanford. :keur2: :danse:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
bon sang que ce mec a changé, et en bien d'ailleurs quoi. :faints: il est devenu tellement beau. :leche: puis ce pseudo quoi, non mais j'adore, tu vends du rêve. :wa: et encore, je ne te parle pas de ton choix de pouvoirs et de parent divin. :mdr: par contre le seul truc que j'aime pas c'est ton choix de groupe, t'aurais dû rester chez les romains. :fight:
BIENVENUE sur le forum et bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Voir que je suis pas passé par ici :pepito:

Je suis impardonnable :pepito:

Bon déjà, je kiffe ton avatar, Riverdale :lalala:

Tu sembles avoir fait de très bon choix, hâte d'en savoir plus :cute:

Couraaaaaage :keur:
Revenir en haut Aller en bas
 
wesley // taken away to the dark side
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» London's Dark Side [+18 ans] - RPG Surnaturel / City
» walk you through the dark side of the morning (farokh)
» CHICAGO - Forum RPG
» Version 11 : Spéciale Carnaval !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: (fiches)-