AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  (I have loved the stars too fondly to be fearful of the night)Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité

Orion Wolstonecraft
ft. dominic sherwood
↘ carte d'identité
nom : wolstonecraft. réminiscence gothique d'une auteure dont la célébrité n'a de pareille que ses écrits. mary. celle dont les récits horrifiques ont su traverser les générations, pour glacer d'effroi petits et grands. une ancêtre qui a permis à orion de ne pouvoir se fondre dans l'anonymat, à son plus grand regret. + prénom(s) : orion, comme ces astres qui trônent dans la nuit noire, si chère à sa mère. comme ces étoiles qui ont bercé sa naissance. kealohilani, (à prononcer : kay-law-hi-LAH-nee), typique de l'île qui l'a vu naître. cieux étincelants. comme le bleu de ses yeux. + surnom(s) : il n'en accepte quasiment aucun, sous peine de décapitation imminente. le seul sobriquet qu'il soit en mesure de tolérer reste encore kay, diminutif de son second prénom. + âge : vingt-trois ans. l'âge adulte qui met un frein à ses sautes d'humeur encore bien trop puériles. + date et lieu de naissance : c'est à Haleiwa, à Hawaii, qu'il a vu le jour pour la première fois, un deux décembre, sous une chaleur des plus intoxicantes. + orientation sexuelle : polysexuel. une orientation si peu connu qu'il en viendrait presque à l'oublier lui-même, et à vouloir se définir comme bisexuel ou pansexuel, alors qu'il se trouve entre les deux. dédaignant cette dichotomie des sexes, il refuse de ne reconnaître que deux genres. il est attiré par plusieurs genres sexuels, mais pas tous, comme le sont les pansexuel, bien qu'on l'ait tendance à confondre les deux un peu trop souvent.  + statut civil : papillon solitaire, se contentant de butiner à droite à gauche, sans aucune attache. célibataire endurci, aucune fleur sauvage n'ayant réussi à attirer son attention. + occupation : instructeur d'équitation à pégase. il a toujours apprécié et grandement respecté ces chevaux ailés. toutefois, il aime changer d'air aussi souvent que possible, voilà pourquoi, en dehors de la colonie, il est également barista et étudiant en biologie. + groupe : ancien résident permanent, il n'y passe désormais plus que les week-ends et les vacances. Pensionnaire de la colonie des sang-mêlés, il ne saurait s'y détourner complètement.

parent divin : nyx, déesse de la nuit. + pouvoir(s) : téléportation par les ombres,  un don très utile qu'il maîtrise assez parfaitement. il lui suffit de se camoufler dans les ombres, et de se concentrer sur l'endroit où il souhaite aller. il doit connaître l'endroit pour se faire, sinon, il se retrouvera coincé dans le néant pendant un certain laps de temps. de plus, c'est un don très épuisant, qu'il ne peut utiliser plus de quelques fois par jours, et seulement sur de courtes distances. il lui est possible de se téléporter sur de plus longues distances, mais cela l'épuise tellement qu'il préfère éviter, de peur d'y laisser la peau. ; mimétisme ombre, rien de plus pratique histoire de se rendre invisible et d'espionner quelqu'un en toute tranquillité. orion est en effet capable de se transformer en ombre, et de se fondre dans cette dernière.  + arme de prédilection : une épée en bronze céleste, aóratos, rétractable en montre. il ne la quitte jamais.. + particularité : nyctalopie. il peut voir dans la nuit, ce qui demeure très utile, étant donné qu'il passe la majeure partie de son temps, dans le noir, à fuir le moindre rayon de lumière.

↘ caractère
Solitaire, bien que sociable et chaleureux s'il le désire | Protecteur | Possessif | Idéaliste | Curieux | Méfiant | Créatif | Débrouillard | Tolérant | Ouvert d'esprit | Impulsif | Spontané | Hyperactif | Impatient | Désordonné | A tendance à voir le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein | Bipolaire | Altruiste | Grand sens de l'humour | Moqueur | Cynique et sarcastique | Bienveillant | Anticonformiste | Lunatique | Tête-brûlée | Aventurier | Adepte de sensations fortes | Insomniaque

↘ Depuis combien de temps sais-tu que tu es un(e) sang-mêlé(e) ?
Quand à seulement onze ans, un satyre vient vous trouver en vous affirmant que votre vie est en danger et que vous devez le suivre sous peine de mort imminente, la réaction la plus logique serait d'avoir peur et de rebrousser chemin. Sauf que, en voyant un homme à moitié bouc lui faire la morale, et en constatant que, bien évidemment, une bestiole inhumaine jouait à la course poursuite avec eux. Il n'a pas cherché plus longtemps, et a tout de suite suivi le dit satyre. Et puis, à toujours se réfugier dans la nuit, il a bien fallu qu'il confronte la lumière du jour un jour. C'est ainsi qu'il a débarqué en pleine colonie, le soleil lui brûlant les rétines.

↘ As-tu pris part à la bataille de Manhattan/du mont Othrys ? Et celle contre Gaïa ? Si oui, à quel camp as-tu choisi d'être loyal(e) ?
Orion a participé aux deux batailles, que ce soit celle du mont Othrys ou celle contre contre Gaïa. Fervent rebelle et défenseur des plus faibles, il a été tout naturel pour lui de protéger en priorité les plus jeunes et les empêcher de périr sous les coups ennemis. Il peut comprendre ce qui pousse les dieux, et les titans, à agir ainsi : aussi égoïstement, mais il n'ira jamais les soutenir dans tout ce qu'ils font. Les dieux, aussi beaux et puissants soient-ils, ne savent parfois pas de quoi ils parlent, assis sur leur trône. Mais Orion demeure loyal aux siens, et à sa mère avant tout. Il soutiendra la colonie quoiqu'il advienne, et ce, même pour les prochains combats à venir.

↘ Et maintenant, que deviens-tu ?
Orion essaie tant bien que mal de se détacher de tout cela. Il fuit la colonie, aussi chaleureuse soit-elle. Etant passé de résident permanent à résident seulement passager, notamment lors des vacances, il ignore où il en est. Hanté par des cauchemars au même titre que tous les autres, il essaie d'oublier, tout en étant incapable de tout abandonner derrière lui.
derrière l'écran
spf | stéphanie
âge : 21 ans + présence : à peu près tous les jours + personnage inventé ou scénario/pv : inventé + un dernier mot ?  :kai:  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
dreams of sunset
Les yeux vairons. C'est ce que l'on remarque toujours en premier. Comme pour mieux l'identifier et souligner encore plus cette ambivalence qui le caractérise. Un oeil bleu, comme la clarté d'un ciel sans nuage, comme cette encre si propre à la nuit. Un oeil brun, comme les ténèbres qui l'entourent et dont il se drape ; mais tout de même semé d'une brillance légère. C'est un fils de la nuit. Il le sait depuis l'enfance, déjà, préférant observer les étoiles, plutôt que profiter d'un langoureux soleil éphémère. Hélios sur son chariot d'or, et Sélène de sa nébuleuse argenté, inconstante voilée et timorée.

Toujours la même rengaine, jour après jour. Ou, plutôt, nuit après nuit. Ce fils qui se moque des remontrances et des institutions. Ce fils rebelle et anticonformiste, qui se joue des regards interloqués et du status quo. Celui qui se faufile comme une ombre à travers les dédales de pierres, fuyant les rayons du soleil comme s'il lui brûlait les yeux et la peau. Ce fils qui passe ses soirées dehors, à errer dans les ténèbres, dissimulée par le sombre manteau de la nuit. Il se cache, préférant observer qu'intervenir, tel un spectateur, discret et sur le qui vive. Jamais visible, mais toujours présent. Tu ne peux vivre ainsi indéfiniment, Orion. Tôt ou tard, il te faudra confronter la dure lueur du jour. Impétueux astre qui finit sempiternellement par détrôner la nuit de son piédestal pour reprendre sa place dans ces cieux ancestraux. Son père ne s'est jamais vraiment soucié de lui, après tout, préférant le laisser vaquer à ses occupations. Tant qu'il ne s'attire pas d'ennuis, tout va pour le mieux. Une relation où l'affection n'a jamais été. Un enfant dont il n'a jamais voulu. Orion n'est que le souvenir d'une nuit extatique qui, au lever du jour, a vu s'envoler sa partenaire divine. Un souvenir qu'il préfère désormais renier, et oublier.

Enfant prodigue, mais désintéressé, les études rapidement abandonnées et délaissées, A seulement onze ans, on le considère déjà comme un cas désespéré. Plusieurs écoles en seulement quelques mois, son père lui aussi, a capitulé. Pourquoi s'entêter pour ce fils qui ne fait aucun effort. Pour un fils dont il n'a jamais voulu. Cadeau empoisonné, qu'il aurait préféré que sa mère garde pour elle.




Un satyre. Bestiole hybride à moitié bouc. Ou quelque chose dans le genre. Orion a cessé de chercher à comprendre le moment où des montres ont essayé de le bouffer alors qu'il sortait du cinéma. Des monstres. Pas le genre de trucs que l'on voit dans les contes de fées pour gosses. Mais de véritables créatures sanguinaires et cannibales, tout droit sorties de la mythologie. Ha ! Si sa vie n'était pas aussi étrange, il pourrait certainement se dire que tout ça n'est qu'une vidéo cachée. Mais il n'en est rien. Et son satyre "attitré" - dont il n'a toujours pas retenu le nom, bien évidemment - s'improvise coach sportif, alors que tous deux piquent un sprint à travers tout Hawaï. Une île entière, s'il vous plaît. Le but ? Se rendre à New York. Comme si c'était aussi simple ! Sauf que, bien étrangement, ça l'est.

Il ignore encore comment il a réussi. Première utilisation de son don, premier effort surhumain. Les voilà à New York, après des jours de marche et de fuite. Hier encore, ils étaient à Kansas City. Et aujourd'hui, ils se trouvent devant un champ de fraises.  L'absurdité de la chose ne lui échappe pas, et il préférerait un instant retourner chez lui, au crochet d'un père qui ne se préoccupe même pas de lui. Mais, à quoi bon, au fond ? Ici, ou là-bas, la nuit demeure la même, et le confort qu'elle lui apporte ne saurait l'effrayer, peu importe l'endroit ou la compagnie à ses côtés. Là où les ténèbres n'apportent que frayeur et malaise chez le commun des mortels, Orion, lui, a trouvé su y trouver une amie et une confidente. Des nuits à observer les étoiles et à contempler les cieux, là où le reste de l'humanité dormait à poings fermés, aux bras de Morphée.

Et cette colonie, pour les enfants comme lui, les sang-mêlés comme on les surnomme. Là où la nuit se dépose, Orion s'y soustrait, comme un enfant suivrait sa mère. Et Orion suit la sienne, suivant le silence apaisant qui l'accompagne à chacune de ses visites.




Le bungalow des Hermès n'a jamais été son lieu préféré. Trop peuplé, trop bruyant. Il regrette le silence apaisant de sa ville d'enfance, là où les vagues venait échouer leurs secrets en osmose dés lors que le soleil tirait sa révérence. Alors, il fuit dés qu'il le peut, et vient se ressourcer auprès du lac, ou de la forêt. Là où les étoiles sont les plus visibles.

Que sa mère le reconnaisse n'a pas plus été une surprise que cela. Il savait déjà qu'il ne pouvait être l'enfant de ces Olympiens trop imbus d'eux-mêmes, et trop égoïstes pour même offrir un bungalow propre aux divinités mineures. Nyx. Personnification de la nuit. C'était écrit dans ses gênes. Toutes ses nuits à passer dehors, à se camoufler dans les ombres. Il y avait enfin une explication rationnelle. Mais pas des plus surprenantes, en fin de compte.




Deux guerres. Et à peine deux décennies au compteur. Il a l'impression de porter le poids du monde sur ses épaules, bien qu'il n'échangerait sa place avec Atlas pour rien au monde. Ses yeux ne portent plus autant d'éclats et d'insouciance qu'auparavant. Il a vieilli de plusieurs années en seulement quelques mois, comme tous les siens autour de lui. Cronos, Gaia. Deux noms qui apportent encore leur somme d'horreur et de cauchemars dans son sommeil. Il a combattu fièrement auprès des grecs et des romains, se moquant éperdument du clan de chacun. Un ennemi commun ne vaut pas de se faire des ennemis aussi semblables.




Meurs, saloperie de ... Orion marmonne, sérieusement désabusé et au bout de sa patience. Des années qu'il combat des monstres et autres titans à l'ego démesuré, et il ne cesse d'être impressionné par leur obstination. Las, certes, il n'en demeure pas moins toujours aussi vaillant. Surtout quand ces saloperies viennent l'importuner alors qu'il rentre du travail. Après la guerre contre Gaïa, le demi-dieu a décidé de prendre du recul, et de s'éloigner quelque peu de la colonie. De résident à plein temps, il n'y passe plus que ses vacances. A vingt-trois ans, il ne désire pas passer sa vie à fuir ce que la vie a à lui offrir sous prétexte qu'un pléthore de monstres risque de venir toquer à sa porte. Les deux guerres lui auront appris que la vie est courte, et spécialement lorsque l'on est le rejeton d'une divinité. Alors, sans fuir le foyer qui a su le recueillir et le protéger au cours des douze dernières années, il se dit que c'est mieux ainsi. A vivre sa vie comme un jeune adulte normalement constitué - combattant des monstres dans son temps libre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
:bave: :bave: :bave: OMG LES YEUX VAIRONS :nya: :nya: :nya: Je connaissais pas du tout cet avatar, mais il est trop beau ** Et Nyx, elle est badass :zad:

Bref, bienvenue :whoo: :whoo: :whoo: :whoo: Bonne chance pour ta fiche, j'ai vraiment hâte de la lire une fois qu'elle sera fini **

EDIT : enfin, je viens de voir qu'ils ne sont pas totalement vairons, mais ces yeux ont la classe :cute:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Theodore A. Brennan
+ messages : 401
+ face and credits : tyler young, bazzart.
je suis sous le charme de ce début de fiche. :faints:
le pseudo, la capacité, le parent divin, les pouvoirs, je suis CHARMEE. :zad:
j'ai hâte d'en lire plus. :aw:

bienvenue parmi nous, en tous cas, et n'hésite pas si tu as besoin d'aide. :cute: :keur:

_________________


how many yous have you been? how many, lined up inside, each killing the last? ☽ but on dark days he likes to walk, beside the heartsick sea. and as the waves begin to howl, he drops down to his knees, and cries for all he's lost and for all he used to be.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
edelweiss j'adore ton pseudo :cute: et oui, je suis sous le charme de ses yeux moi aussi :lov: et ma môman c'est la meilleure et la plus badass de toute manière :miguel:

theodore aaaaah tyler young :wa: :N: j'aime tellement ce mec :amen: heureuse que le début t e plaise en tout cas I love you

merci à tous les deux :leche:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Luca M. Carnstairs
+ messages : 237
+ face and credits : odeya rush (moony.) + astra (signa)
stylés les pouvoirs, comme la maman j'ai envie de dire :héé: et puis ce fc je le connaissais pas mais comme les gens avant moi je m'incline :amen:

_________________

   
Who will fix me now?
what doesn't destroy you, leaves you broken instead. got a hole in my soul growing deeper and deeper. and i can't take one more moment of this silence. the loneliness is haunting me and the weight of the world's getting harder to hold up.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
dominic comme fils de nyx je ne peux qu'approuver!  :pepito:
tu as une très belle plume. :zad: garde moi un lien à l'occasion. :héé:
bienvenue, et bonne rédaction. :rabbit:  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Warsmond
Admin
+ messages : 452
+ face and credits : jeremy allen white, (c) dark dreams.
olalala ces choix I love you
dominic + nyx + les pouvoirs + la capacité :nya:
manquerait plus que tu sois à la colo et tu seras vraiment parfait
j'aime beaucoup ton style et il me tarde de pouvoir lire la suite, je suis curieuse de découvrir le caractère d'orion. :zad:
bienvenue sur aw et bon courage pour la suite! :pepito:

_________________
hold on darling
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous :)
Il nous faudra un lien bel Orion :zad:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Charlie J. Keystone
+ messages : 343
+ face and credits : Ira Chernova - Psychotic Kid
Nyx :bave:

Bienvenue dans l'coin blondinet (arf, dans la série, j'ai le souvenir qu'il était blond), et dommage pour toi, mais les surnoms sont une grande spécialité du forum :zad: Il va a-do-rer.

Bon courage pour le reste de ta fiche, le début est prometteur. :hin:

_________________


The giants of the world crashing down. The end is near I hear the trumpets sound
(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
 
(I have loved the stars too fondly to be fearful of the night)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dallas' Stars
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Dallas Stars
» We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: (fiches)-