AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  Everybody gets high sometimes, you know - Ft. Kai.Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité
Again and again. Toujours la même échappatoire quand je me sens à l'étroit : la fête sur New-York. Histoire d'échapper au "sommeil" mouvementé, c'était la solution par-fai-te. Je n'emmenais personne du camp Jupiter parce que.. C'était mon instant faiblesse à moi seule. Je buvais, dansais, draguais et personne ne pouvait critiquer ça.. A force je m'étais fait des contacts dans la ville aux mille lumières on peut dire. Et même des demis-dieux. A cet instant je pensais plus particulièrement à Kai, un grec fils de Nyx. On s'était connu il y a déjà un moment dans un bar. Ça tête me disait quelque chose et je voulais m'le faire mais.. Nos pouvoirs ont interféré. On a compris chacun qu'on était demi-dieux et on a parlé. On savait manipuler notre monde même un peu tout l'monde.. Et en jouer ça nous faisait rire mais.. Après la bataille contre Gaïa, ça s'est compliqué. On s'est revu peut-être une fois, quelques secondes et.. Rien, un silence. On s'était limite évité. Autant dire que je ne m'attendais pas à le revoir.

Et pourtant..

La soirée avait bien commencé de mon côté. Petit bar, grande boisson, bonne compagnie. Réellement j'étais aux anges.. C'était à dire réellement très très élevée spirituellement (merci la boisson). Une fois avoir fait le tour de la boîte et trouvé la compagnie d'un groupe de gars, on partait en direction d'une soirée très prisée dans un bar privatisé pour l'occasion. Et y'avait ce dilemme : Bobby était canon mais dégageait beaucoup moins de charme que Samuel.. Alors que faire ? J'allais devoir analyser leur déhancher et chacune de leurs manies.. Ou alors ne pas faire de choix et prendre les deux ? A voir. En tant que bonne fille de Cupidon, je savais quoi faire pour oublier mes soucis on va dire.
Arrivée au bar, on pouvait admirer une superbe cour arrière avec des pilasses et des guirlandes lumineuses, de toute beauté. Tout était chauffé, et ça s'était encore mieux. Je reprenais alors un énième cocktails et puis montait sur un podium pour aller danser. Entourer de mon harem de jour, je regardais au loin de l'agitation. C'était plus fort que moi, j'adorais ça les conflits. C'est malsain hein ? Je sais.

Descendant (avec difficulté) l'estrade, je fonçais vers la foule. Le slalom en robe moulante et talon aiguille, ça devrait être un sport olympique. Arrivée là-bas, je pouvais admirer un groupe de gars qui en chauffait un seul autre. Je me demandais qui était le plus con, le groupe de merdeux qui s'en prenait à un seul gars ou l'gars seul qui pensait vraiment avoir une chance. L'un des gars qui m'accompagnait me lâcha en riant : " Je paris un gros billet sur le groupe de gars.. Choix évident!". Je lui répondais alors ironiquement en regardant cette scène un peu floue pour moi : " Dit-donc tu devrais jouer en bourse tellement t'as l'air d'avoir du flair.. Attend ?!". L'homme seul venait de se retourner : Kai. Que faire ? Là face à ces mecs, lui aurait pu avoir une chance mais bon, ça restait inégal et .. C'était un ami, mais un ami qui méritait une bonne pêche après m'avoir snobé. Attendant le début des échanges des premiers coups, je voyais avec satisfaction un certain crochet du gauche heurté la mâchoire du fils de Nyx. Il fallait maintenant porter secours à ma belle demoiselle en détresse. J'attirais alors l'attention du groupe en brisant une bouteille de champagne sur la tête d'un des gars avant d'arriver près de Kai (me coupant même la main au passage.. L'alcool me blesse toujours), je lui glissais : " Tu l'as pas volé ton coup.." Et puis me relevant près des autres j'essayais de baratiner pour nous sortir de là : " Ecoutez.. La vie est belle, la soirée est bonne.. Tout ça c'est un mal-entendu.. Et euh.. On a gâché du champagne et ça.. C'est pas cool." Voyant le peu d'impact que j'avais.. Surtout après avoir bien amoché un gars, je murmurais à mon compère : " Mais pourquoi j'suis intervenue moi.. Qu'est-ce qu'on fait là ? " J'aimais beaucoup Kai, mais réellement il avait intérêt à nous sortir de là.. Ou alors j'allais être son pire cauchemar si on touchait à ma robe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A. Kai-Dewyn Higgins
+ messages : 172
+ face and credits : • Feat Lucas Bernardini // (c) Cosmic light
• Everybody gets high sometimes, you know •
Jaden & Kai
When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide

Fin Décembre 2015 - Quelques mois après la bataille.

Tout est allé si vite, et quand j'y pense, alors que l'action devant moi se déroule au ralenti et que je me demande comment j'en suis arrivé à ce moment précis. Et bien, rien ne vient à l'esprit sur le coup, et petit à petit je remonte les événements en tête, le début de la soirée, moi encore présent à New York alors que j'aurai très bien pu repartir pour Sanford ... Non ça y est je l'ai ... Je me suis souviens maintenant, j'AURAI DU retourner à Sanford afin de rejoindre le troisième camp mais je n'en avais pas envie ... j'avais l'impression de ne plus être capable de rien, d'arriver à saturation. C'est ça, et comme dans ces moments là, alors que notre esprit et beaucoup trop occupé à faire le tri, à essayer justement de ne pas arriver à saturation, c'est là que nos vieux démons refont surface, profitant d'une simple petite faille afin de s'y immiscer et commencer à faire des ravages. Et c'est à ce moment précis que je me suis dis que d'aller dans un bar, prendre une petite cuite afin de me rebooter ainsi que mon cerveau, ça ne peut pas faire de mal. Mais c'était se voiler la face, trouver un simple petit prétexte afin de me laisser aller à ce que j'avais promis d'arrêter ... de devenir une loque humaine afin de supporter la réalité. Et c'est cela justement qui devient de plus en plus difficile, j'arrivais à y échapper lorsque je n'étais pas présent au sein du troisième camp, peut être pas de manière des plus correct mais quand même. Et là, alors que j'essaie de ne plus me laisser aller à l'alcool et la drogue, essayant de repartir de bon pied, j'ai l'impression de retomber dans ce piège dans laquelle je me suis laisser aller au sein de la Colonie. Rencontrer des demi dieux, discuter, s'y attacher, se rendre compte des choses ... et recommencer à avoir cette foutue peur ... cette peur malsain et qui nous bouffe l'intérieur ... cette peur qui nous rend à la fois fort et vulnérable, qui nous pousse à agir et à être tétaniser à la fois. Cette peur, oh combien présente, de perdre de nouveau un être cher, de ne pas être capable de faire quoi que ce soit, de se sentir si faible et impuissant face à d'autres choses qui nous dépassent complètement. ... C'est ça, ce à quoi je voulais m'échapper au moins le temps d'une nuit.

Mais ce fut sans compter les humains, les imprévus et autres choses dans ce genre. Je me suis pourtant bien apprêter, depuis que j'ai un minimum d'argent, peut être pas gagner à la dur, je me réserve le droit de m'acheter de beau vêtement d'être au moins propre sur moi. J'ai donc mis des vêtements convenables afin de sortir dans des bars fréquentables, un peu plus classe et cher que ceux dans lesquelles je vais d'habitude, en me disant peut être que ça ralentirait ma consommation mais également ça m'éviterait de faire de mauvaise rencontre mais pourtant ... Je me suis donc rendu dans un premier temps, un petit bar assez connu et fréquenté par de bonnes personnes, je passais une bonne soirée tranquille, posé, sans prise de tête en écoutant un peu de moderne jazz sur la petite scène. Quelque chose de sympa, un petit verre de whisky en main, pas le premier et pas le dernier mais avec tout ce que j'ai pu m'enfiler au niveau de l'alcool, j'arrive à gérer et tenir plus longtemps que d'habitude, le sang de divin y jouant également. Et ensuite, avec l'alcool qui commençait à grimper dans mon sang, mon coté fêtard s'est donc réveiller voulant quelque chose d'un peu plus pousser, d'un peu plus actif et énergique. Je me suis donc engagé sur une soirée avec un bar privatisé où j'ai été invité par une fille du bar moderne jazz qui a un peu trop de vue sur moi alors que je ne suis pas du tout intéresser. Au moins, elle me saura utile pour ça.

Une fois dans à la soirée privée, tout ce passait bien au début, assis sur un tabouret au bar, j'enchaînais tranquillement les verres, ne me sentant pas si bourré que ça pour le moment. La fille, une brune aux yeux clairs qui s'amusait à se trémousser contre moi, qui ne cessait d'être de plus en plus tactile avec moi alors que je ne répondais à aucun geste, peut être que j'aurai dû. Et elle ne fut que plus fasciné par moi à cause de mes yeux de félins de couleur verte qui ressortent la nuit tombé. Puis un groupe de quatre garçon s'est approché, l'un d'eux grimpant l'avant bras de la brune, " Qu'est que tu fous ici ? Je t'ai dis d'arrêter de venir ici non ? ... " , fis t'il énervé alors que la brune se débattait en clamant mon aide, " Je fais ce que je veux, nous ne sommes plus ensemble à ce que je sache, Kevin alors lâche moi et va voir ailleurs, je suis avec quelqu'un ce soir. " , je pense que ce n'état pas quelque chose à dire surtout que cela s'avère assez faux, surtout de mon coté. Mais demander à quelqu'un qui a bu d'être raisonnable, c'est demander l'impossible. " Quoi ? Ce connard fini là ? Ce mec chelou qui se balade avec lentille comme une tapette ? Tu as pas pu trouver mieux franchement ... Je vais m'en occuper moi, de ton mec. EH TOI ! ... "

Voilà, inutile de vous en raconter plus, je pense que le reste de ce qui suit se passe naturellement dans votre tête, c'est donc comme ça que ma soirée s'est passé, jusque ce moment précis alors que le poing gauche de l'ex de la brune s'apprête à me frapper le visage de plein fouet, n'ayant rien demander d'autre qu'on me laisse tranquille. Après cette gauche, je me suis affalé contre le rebord du bar, sentant le sang couler à l'intérieur de ma bouche et un peu à l'extérieur. Après avoir déjà échanger quelques coups avec les quatre garçons en face de moi. Je me suis mis à sourire, en sentant une rage noir, sombre mais puissante m'envahir petit à petit ... Puis je reçu de l'aide inattendu, d'une superbe belle femme que je n'avais pas revu depuis un bon moment ... Jaden, romaine, fille de Cupidon, même caractère et curiosité que moi, presque les mêmes dons et envies de tout savoir sur les gens qui nous entourent. Très belle et manipulatrice, bref nous faisions un duo d'enfer, elle explosa le crane de l'un des mecs du groupe alors qu'elle s'approcha de moi, je me suis mis à grogner, " Je ne t'ai rien demandé tu sais, je peux m'en sortir tout seul ... Ce ne sont que des humains et ils sont à moi ... " , affirmais-je d'un ton qui ne me ressemblait pas et d'un sourire carnassier. Et sans attendre plus longtemps, je me suis jeté sur les mecs, à bras le corps, usant de mes entraînements en tant que demi dieux pour leur faire goûter la poussière du sol, prenant à malin plaisir à éclater la tronche du mec qui m'a mis la gauche. Jetant un regard à la brune à l'air horrifier maintenant, satisfait de cette nouvelle vision qu'elle a de moi, car oui je ne suis pas quelqu'un à qui on peut s'attacher. Il faut plutôt me fuir, me haïr et s'éloigner de moi comme si j'étais la peste incarné, comme le démontre son nouveau regard sur moi. Je me tourne ensuite vers ma partenaire de crime qui m'a aidé pendant le combat, on la jouer subtile tout de même faisant croire à de la légitime défense puis le groupe de garçon n'ayant pas bonne réputation dans ce bar. Ils se sont donc fait traîner jusque dehors alors que j'annonçais d'un geste de la main que la prochaine tournée et pour moi, je me touche un peu les cotés et la mâchoire ayant quand même pris de sacré coup, commandant une vodka bien fraîche avec du jus. Réclamant la même chose pour la belle rousse, je me laissais aller dans un silence au début avant de dire, entre deux grimaces à cause de ma lèvre fêlé, " Qu'est ce que tu fais si loin de ton camp ? " , demandais-je simplement bien qu'en réalité pas du tout étonné de la voir à une telle fête...
Made by Neon Demon

_________________
I love the way you lie !
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ses premières paroles me plaisaient encore plus. En venant l'aider, j'avais en plus froissé son ego surdimensionné de mâle. Vraiment cette soirée permettait me vider totalement l'esprit et en plus le karma se permettait de me rendre justice avec le jolie crochet qu'il s'était pris.. Que demande le peuple ? Je m'le demande. Alors qu'il grognait j'en rajoutais une couche : " J'adore intervenir et encore plus quand on n'le demande pas. Un peu comme l'amour, un trait génétique je pense. Allez.. Règle leur compte, je m'occupe de notre défense auprès des videurs." Bien sûr pas besoin de se faire prier qu'il sautait sur ces pauvres âmes en peines. Bien sûr ça avait alerté les videurs et ça, j'en faisais mon affaire. Le rôle de ma vie devait se jouer maintenant.. Scène 1, acte premier : la demoiselle en détresse. L'air affolé, le regard flou (naturel vue ce que j'avais bu), la larme au quoi de l’œil, j'interceptais les videurs : " Les.. les quatre mecs, ils s'en sont pris à mon ami! Il.. Il voulait simplement nous protéger moi et l'autre fille et.. Allez-y vite!" Suivant les hommes baraqués, je montrais du doigt les quatre gars qui étaient plutôt en mauvaise posture. " C'est eux! Faites quelque chose j'vous en prie!" mon ton dramatique me donnait moi-même envie de gerber mais au moins ça avait le mérite de fonctionner. Aussitôt ils étaient jeté dehors sous mon regard qui se transformait de plus en plus en plissement machiavélique.

Les gars qui me suivait alors depuis le début arrivait pour me reprendre à leur côté, inquiet pour moi. Je leur faisais signe que j'allais arriver, j'avais des comptes à régler. Assise à côté du demi-dieu, je n'avais même pas eu un regard pour lui quand le verre qu'il m'avait commandé était arrivé. Rancunière comme j'avais, ce silence aurait pu durer pendant des heures.. Mais non. Finalement il s'était décider à me poser la question la plus imbécile de la terre. Levant les yeux au ciel, je répondais ironiquement :" Qu'est-ce que je fais ? Oh, on m'avait parlé d'un concours de tricot mais finalement j'ai dû me perdre. T'es sérieux ?!" Je ne pouvais pas cacher mon côté assez.. Impulsif. Pas avec lui et pas après avoir autant bu. Il avait fait partie de ses personnes avec qui je sentais que je pouvais tout dire. D'ailleurs dès notre première rencontre, il avait su me faire avouer ma pire honte.. Celle de ne pas avoir oser combattre Krios et d'avoir préféré le laisser aux autres par peur de mourir, comme beaucoup. Et lui de son côté m'avait révéler son fantasme ultime.. Alors, on peut dire ce qu'on veut.. Ça rapproche. Des soirées entière à rire, se confier et surtout boire.

Alors oui j'étais remontée. Et après une gorgée, je sentais que tout allait être fluide et qu'il allait m'entendre : " Tu.. Tu peux pas te casser de ma vie en embarquant la moitié de mes secrets! La seule raison acceptable à ta disparition serait que je te liquide en main propre, et je commence à y penser sérieusement! T'es qu'un con. Un con qui.. Fait comme si c'était normal de m'reparler comme ça après avoir tabasser quatre mecs dans un bar! Et bien que je n'ai rien contre cette virilité je.. je.." Je me taisais parce que je me rendais compte. Putain mais il allait peut-être aussi mal que moi. C'est ça l'empathie ? Émotion à chier, parce que je commençais à culpabiliser de l'avoir engueuler. Perdant mon regard dans ce dernier verre, je me calmais en finissais : " J'te comprends mais fais gaffe.. Le monde des humains c'est juste un échappatoire à ce qui nous bouffe.. Profite bien de ta soirée." Je laissais un billet sur le comptoir pour payer mon verre par fierté et je me levais. Parce que je venais de me prendre une sacré claque déprimante dans la gueule.. Et que je ne savais jamais si je pouvais compter sur Kai dans ces cas là. Alors que les deux mecs du début, je savais qu'ils seraient là pour au moins toute la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
A. Kai-Dewyn Higgins
+ messages : 172
+ face and credits : • Feat Lucas Bernardini // (c) Cosmic light
• Everybody gets high sometimes, you know •
Jaden & Kai
When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide

Fin Décembre 2015 - Quelques mois après la bataille.

Je me suis mis à rouler des yeux en l'écoutant, totalement énerver pour le coup et notamment à cause de ces mecs qui sont venu chercher la merde alors que je n'ai strictement rien fait. A dire vrai, et avec mon passé avec Jaden, je n'aurai certaines pas réagit de la sorte envers elle, quoi que tout dépend du contexte mais il est vrai que pour des retrouvailles, cela aurait pu se passer autrement. Mais soit, je hausse des épaules après ces paroles avant de la laisser faire ce qu'elle veut pour m'occuper des mecs comme je l'entends en déchargeant toute ma rage et ma colère sur eux. Cela me fait un bien fou à vrai dire, je pense avoir trop encaisser, trop enfouie des émotions en moi ce qui ne m'a pas forcément aider. Mais là au moins, je peux m'en libérer, dû moins une partie d'entre elle, pas entièrement certes mais c'est un bon début. Je me battais donc comme un fauve, qu'on a enfermé en cage pendant trop longtemps et qui décharge toute sa fureur lorsqu'une personne ose rentrer ou s'approcher de trop près de sa cage. D'habitude je ne fais pas état ainsi de ma colère, surtout pas sous forme physique et aussi violente mais c'est une image de moi qui existe pourtant. Une part sombre et mystérieuse que j'ai mise de coté depuis beaucoup trop longtemps et qui s'extasie de pouvoir enfin refaire surface. Après une bagarre intense, et mon succès d'avoir remis à leur place les quatre mecs non sans recevoir des coups également. Jaden réussit à revenir avec des videurs afin d'éjecter les mecs de la soirée, il est clair et je dois l'avouer que Jaden sait très bien jouer de ces charmes et surtout être très convaincante.

C'est donc tout naturellement, borné comme je suis et surtout pas en état de faire le moindre débat ou me laisser aller à des excuses, que je suis retourner m'asseoir sur mon tabouret afin de récupérer mon verre d'alcool et me remettre à le siroter tranquillement. Je suis resté silencieux un moment, ne sachant pas tellement quoi faire ou comment réagir bien que dans le fond en réalité, je m'en fichais et je ne voulais pas me prendre la tête avec ça, surtout pas ce soir. Mais j'ai tout de même briser ce silence, certes de manière totalement débile mais quand même car que je le veuille ou non au fond de moi, je suis quand même rassurer et content de revoir le visage de la belle rousse. Elle me répondit donc avec son tact légendaire, une voix rempli de rancune et de colère, ce que je peux comprendre et que j'ai entièrement mérité. Je hausse de nouveau des épaules, ne sachant pas quoi répondre à cela, gardant de nouveau le silence. Silence qui n'est pas rare entre nous car on se connait très bien en réalité et nous avons pas forcément besoin de parler sans s'arrêter pour se comprendre ou apprécier un moment l'un avec l'autre mais les choses sont différentes ... depuis la bataille contre Gaïa, tout à changer, tout est devenu ... paisible en apparence mais en apparence seulement.

Notre première rencontre avec Jaden a été assez mouvementé et rempli de folie, on ne s'attendait pas à tomber sur quelqu'un qui nous ressemble autant, que ce soit au niveau du caractère, de l'ambition, de la curiosité et des pouvoirs aussi. Elle a lu en moi comme j'ai lu en elle, se promettant de ne rien révéler de nos confessions, car j'ai su des choses sur elle qui ne lui plaisait pas forcément tout comme moi d'ailleurs. Sur le fait que au fond de moi, j'avais le fantasme de me taper mon meilleur ami et ceux alors que j'étais en couple avec Ines, un fantasme dont je ne suis pas très fier, enfin pas maintenant mais plutôt au moment où il a été dévoilé. Puis elle s'est finalement lâché, ça devait arriver, j'attendais que ça en réalité, d'en prendre plein la tête après ce que je lui ai fais, le fait de l'avoir abandonner comme je l'ai fais avec tant d'autres personnes. Je fixais mon verre en écoutant les reproches, buvant quelques gorgées avant de secouer la tête en baissant un peu le regard alors que celui ci n'en devient que plus triste et ... vide. Puis elle s'arrêta en plein milieu de ça tirade avant de boire, de dire de faire attention à moi et de se barrer; je haussais un sourcil, surpris car je m'attendais à beaucoup plus que ça ... Je tournais la tête pour la voir rejoindre deux mecs qui me lançait également. Moi je ne gardais mes yeux que sur elle et son charisme naturel qui m'avait tant manqué. Je restais donc là à la fixer pendant un bon moment en la voyant échanger presque gaiement avec les autres gars ... Je sentais mon cœur se serrer et mes anciens démons revenir me hanter. Je me levais de mon tabouret pour sortir à l'extérieur lançant un dernier regard presque de ... détresse à Jaden avant de me poser contre un muret près de l'entrée et sortir une cigarette pour commencer à fumer avant de déclarer au bout d'un moment, " T'es qu'un sale con Kai , tu gâche tout ce que tu touche ... " , m'observant sur une flaque d'eau pas très loin de là, totalement blasé et énerver contre moi même.
Made by Neon Demon

_________________
I love the way you lie !
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Everybody gets high sometimes, you know - Ft. Kai.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Jeu de pirates : Legend of the high seas ?
» A cold sweat high-headed believer ∞ 01/02 - 08:43
» M.I.High agents spéciaux
» HAWKEYE ; danger, high voltage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: (rps)-