AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  come and fade me (rose)Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité

rose suzuko ikanova
ft. courtney eaton
↘️ carte d'identité
nom : le nom que la jeune brune porte aujourd'hui est celui de la famille qui l'a recueillie dès son premier souffle. ikanova, la trace d'un idéal envolé, le vestige d'une chance brisée. + prénom(s) : la rose était la fleur préférée de la vengeresse, alors il décida de nommer leur fille ainsi. suzuko est d'ailleurs tout ce qu'il reste de lui, comme un ancien souvenir, une trace indélébile. + surnom(s) : personne n'a jamais osé donner de surnoms à la belle, personne n'a jamais dénié écorcher son héritage. + âge : vingt-et-un pétales. + date et lieu de naissance : la sang-mêlée est née un quatre octobre à novossibirsk, russie.+ orientation sexuelle : rose s'est très longtemps cherchée, ne savait pas vraiment quel chemin emprunter. homme, femme, elle ne fait pas de différence. en réalité, elle s'en fiche éperdument et n'y a jamais réfléchi plus que ça. elle n'a cependant jamais connu l'amour.  + statut civil : seule et sûrement pour encore très longtemps. + occupation : fraîchement "remise" de la guerre, elle essaye de chercher un moyen de s'occuper l'esprit, en vain. elle passe cependant beaucoup de temps à écrire ses rêves, ses pensées, ses songes, ses peurs dans un carnet qu'elle garde bien précieusement. écrire est sa délivrance, sa seule faon d'oublier. + groupe : freedom with no limits (seconde maison)

parent divin : elle est le glaive, la justice non-rendue, le cri qui délivre, la déesse némésis. + pouvoir(s) : rose peut manipuler et contrôler les désirs de vengeance qui n'ont jamais abouti, les faire grandir, exploser, les transformant en obsession pour la victime. son second don est de pouvoir traquer quiconque ayant commis une injustice ou crime. la jeune femme a alors des visions, des rêves, des sons et des sens qui lui permettent de retrouver le criminel pour lui accorder le châtiment qu'il mérite.   + arme de prédilection : contre toute attende, ce n'est pas un glaive dont la fille de némésis est munie, mais d'une lance possédant une lame à ses deux etrêmités. + particularité : rose peut ressentir la part d'ombre enfouie en chacun de nous, la noirceur qui se cache derrière les jolis sourires et les fausses promesses.

↘️ caractère
la première chose que l'on reproche toujours à la sang-mêlée, c'est d'être rancunière, et un peu trop. lorsqu'elle est déçue, blessée ou touchée, la rancoeur prend le dessus sur la raison. rose est dotée d'une hypersensibilité qui ne lui sert pas en avantage. en effet, la jolie brune en souffre terriblement et son voeu le plus cher serait de s'en débarrasser. pour certaines personnes, cette incroyable sensibilité leur permet d'accomplir des bonnes choses, différentes, que personne ne peut. mais pour rose, c'est l'effet inverse. elle fait parti de l'autre catégorie, celle qui subie, celle qui aimerait plus que tout se défaire ce cet ouragan d'émotions non voulues. la fille de némésis n'aime pas beaucoup de monde. en réalité, elle n'a pas beaucoup d'amis et elle se porte mieux de cette façon. ce qu'elle aime, la rose, c'est d'analyser les autres, découvrir ce qui est enfoui en chacun et jouer avec. ressortir le mauvais chez les autres, c'est un jeu pour la fille d'invidia, qui abuse sans modération de ses pouvoirs. cela fait d'elle une très bonne manipulatrice, virtuose de la psychologie inversée, elle adore faire tourner en bourrique. munie d'une épaisse carapace, de ronces qui défendent son coeur fragile, elle ne se laisse pas prendre par surprise. rose peut être très méchante lorsqu'elle se sent menacée. le temps à appris à la belle à ne pas faire confiance à n'importe qui. lorsque l'on apprend à la connaître, avant qu'elle ne sorte les griffes (rares sont ceux qui y sont parvenus) au fond, c'est juste une jeune fille naïve, brisée par les épreuves de la vie.

↘️ Depuis combien de temps sais-tu que tu es un(e) sang-mêlé(e) ?
dès mon plus jeune âge, on ne cessait de me répéter que j'étais spéciale, comme un cadeau venu des cieux. ma mère adoptive aimait renommer cette expression en "cadeau empoisonné". en effet, malgré tout les efforts qu'elle pouvait faire pour cacher son dégout envers sa fille, elle n'arrivait pas totalement à se contrôler. comment est-ce que j'ai découvert que j'étais une demi-déesse ? au gré d'insultes, de punitions et d'acharnement. le mauvais environnement dans lequel j'ai grandi à comme qui dirait favorisé l'apparition de mes pouvoirs ainsi que les effets secondaires de ma condition : les difficultés rencontrées à l'école ainsi que le début d'une malencontreuse hyper-activité. en somme, ma nature n'a pas été cachée longtemps ; je dirais même qu'elle s'est révélée prématurément.

↘️ As-tu pris part à la bataille de Manhattan/du mont Othrys ? Et celle contre Gaïa ? Si oui, à quel camp as-tu choisi d'être loyal(e) ?
je n'avais aucune envie de participer à la guerre. mais lorsque que votre sécurité est en danger, lorsque l'on vous menace vous et vos semblables, qu'on souhaite votre fin, je ne pouvais pas rester les bras croisés. c'est alors que j'ai pris les armes en compagnie du camp des demi-dieux, de percy. mon rôle était de défendre et garder sains et saufs les plus jeunes au départ, puis j'ai pris part au combat final en espérant protéger le peu de rêve et de liberté qu'il reste de nous tous. les batailles fut rudes et les pertes terribles. mais nous avons gagné et je pense que nous pouvons en tirer un peu de fierté.

↘️ Et maintenant, que deviens-tu ?
j'ai décidé de rejoindre le nouveau camp, qui n'a pas encore de nom et je trouve ça bien dommage, d'ailleurs. les idéaux qu'ils reflètent sont ce qui me permet de me lever encore chaque jour malgré tout ce que j'ai traversé. je souhaite un nouveau futur, un futur libre des fils du destin et des dieux. aujourd'hui, j'ai toujours ces cauchemars, cette terrible envie de me venger, de retourner en arrière. nombreuses ont été les blessures physiques, mais les plus mortelles sont psychologiques. il ne se passe pas une nuit sans que les cris résonnent, sans que ses cris ne résonnent... je suis toujours capable d'entendre la voix des traîtres qui ont survécu. je veux leur fin. je veux les anéantir.
derrière l'écran
trust no one. / thomas I love you
âge : dix-huit ans. + présence : je peux me connecter tout les soirs environ. + personnage inventé ou scénario/pv : inventé. +  avatar : courtney eaton. + un dernier mot ? jvous aimes déjà mes cornichons.  :lalala:  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
bring on the thorny crown


Encore une fois, la fillette comptait les étoiles imaginaires qui dansaient au plafond. Plus il faisait noir, plus elles devaient briller. Oui, c'est ce que Rose chantonnait dans sa tête. Encore une fois, elle était punie, enfermée dans la cave de la maison. « Pourquoi le coeur de maman est-il si noir ? » se posait sans cesse la prisonnière. « Pourquoi est-elle si fâchée contre moi ? » elle se mit à sangloter. Les étoiles disparurent, et le vide s'installait de nouveau. Elle avait le sentiment de suffoquer, le sentiment de ne plus appartenir à aucun endroit, à aucun monde. A travers le sol de la grande salle, juste au dessus de la fillette, on pouvait entendre des cris de colère. C'était sans doutes les parents qui se disputaient pour la énième fois au sujet de leur fille. Il y a neuf ans, un homme désespéré gisait sur leur pallier. Pâle, et semblant avoir perdu tout sens, il tenait quelque chose dans ses bras. Il l'empoignait comme si c'était la - dernière - chose qui le tenait en vie, qu'il lui donnait espoir. Cette chose c'était son enfant, la prunelle de ses yeux. C'était la perle la plus précieuse du monde qui était dans ses bras, le dernier souvenir qu'il avait d'Elle. Madame Ikanova ouvrit la porte, vit l'homme et referma immédiatement, pensant qu'il s'agissait d'un pauvre venant mendier. L'homme bloqua la porte de sa frêle main, qui manqua de se briser. La femme au tempérament impulsif donna un coup de pied pour se dégager de l'intrus et à cet instant, vit ce qu'il tenait en son sein. Un magnifique bébé, d'une innocence si pure qu'elle adoucit la femme instantanément. Aujourd'hui, ce nourrisson est sa fille. Madame Ikanova et son mari ont pris en charge l'enfant et l'on chéri comme leur propre fille. Malheureusement, tout ne se passa pas comme prévu. L'illusion d'une vie rose et sans difficulté se déconstruisait au fur du temps. La mère de Rose semblait accroitre une certaine haine envers cette dernière, au grand dam de son père. D'origine, c'était de la peur. Elle s'était confiée à son mari, effrayée à l'idée d'élever un enfant si spécial et cet enfant n'était pas de n'importe qui. C'était l'enfant de la vengeresse, et c'est l'homme de ce soir-là qu'il l'avait affirmé. Comment pouvaient-ils garder cette créature sous leur toi et garder le secret ? Pour Madame Ikanova, s'en était trop. Plus le temps passait, plus elle avait de mal à cacher ses peurs et sa haine grandissante. Du côté du père, plutôt effacé, il essayait de calmer sa femme en vain car au fond de lui il partageait ses craintes. Rose était enfermée dans la cave, humide et glaciale, et cela engendrait une nouvelle fois un conflit. La mère qui aimerait se débarrasser d'elle, et le père pris de remords qui voudrait faire sortir leur fille de cet lugubre endroit. « elle n'est pas comme nous et tu le sais, Viktor. je n'en peux de cette situation. je.. je n'arrive même plus à la regarder dans les yeux, te rends-tu seulement compte ? » s'écriait-elle. « l'important c'est que c'est notre fille.. nous devons nous occuper d'elle. C'est notre devoir et cela depuis plus de neuf ans. tu es trop cruelle. et si Elle revenait ? si Elle apprenait ce qu'on lui fait subir ? » sa voix montait. « Voilà ! C'est exactement ça dont je te parlais. Nous vivons dans la peur depuis bien trop longtemps il faut que ça cesse.. » elle devenait hystérique. D'en bas, Rose ne pouvait entendre que des bourdonnements, parfois un peu plus fort que d'autres. Elle chantonnait, la Rose, faisant tout ce qui était en son pouvoir pour ne plus pouvoir entendre ces bruits. Elle savait qu'ils parlaient d'elle. La jeune fleur avait froid et commençait à avoir peur. Quand cela cessera-t-il ? Se roulant en boule, la fillette senti un sentiment de rage monter. Ce jour allait arriver bien plus vite qu'elle l'eut crû.

Cela fait presque six ans que Rose est placée en famille d'accueil. La fleur a échangé sa tige lisse et fragile pour d'imposantes ronces munie d'épines noires. Intouchable était la belle. Encore aujourd'hui en Russie, on parle de l'effroyable meurtre des Ikanova. Retrouvés au pied du lit conjugal, ils étaient recouvert de sang. On remerciera jamais assez le ciel pour avoir épargné leur fille qui a été elle, retrouvée dans la cave.
Rose scruta le fameux journal qu'elle garde depuis cette nuit là. Comme pour s'infliger une souffrance, un tourment infini que jamais elle n'effacera de sa mémoire. Ils le méritaient. Ces mots, elle n'osait pas les prononcer à voix haute mais en secret, elle les hurlait dans sa tête. Rose n'était pas restée tout la soirée dans la cave. Elle avait réussi a sortir, et elle eu le temps de prendre un couteau dans la cuisine pour pouvoir faire un carnage. Malgré son jeune âge, elle n'eut aucune hésitation, aucune pitié pour ses parents. Voir leur visages se remplirent d'effroi et de douleur fut si délicieux qu'elle ne put s'arrêter. Lorsqu'elle se remit de sa frénésie, elle a appela la police et regagna la morbide cave tout en souriant. Rose mit ses écouteurs pour essayer d'échapper aux voix qui crient dans sa tête. « meurtrière » qu'elles hurlent.



Il faisait sombre. La jeune fille titubait au milieu des bois, cherchant à échapper à ces présences. Ces ombres, ces démons qui la suivent depuis qu'elle avait goûté à l'enfer. La guerre avait tout détruit, tout emporté sans oublier de déchirer tout ceux qui avait pris les armes. Comment retrouver une vie normale après ça ? Comment réapprendre à aimer lorsque l'on a tout perdu ? Tobias est mort et ça, Rose ne pouvait le supporter. Il était son confident, son pilier, son grand frère. Des nuits durant, elle pouvait entendre résonner ses dernières paroles. Ce soir était la pire. C'est comme si l'ont lui avait arraché sa moitié, sa seule raison d'avancer. Rose s'écroule sur le sol mousseux et humide. Elle hurle. « laissez-moi. LAISSEZ-MOI. » elle manqua de réveiller le camp tout entier. Frénétiquement, elle se mit à griffer le sol jusqu'au sang, le tabasser jusqu'à s'en broyer les cheville. Sentant l'énergie qui se vidait en elle, elle se recroquevilla en position foetale en attendant la délivrance. A cet instant, Rose pensa à sa mère. Qu'aurait-elle fait, ce soir-là ? Aurait-elle laisser les parents adoptifs de sa fille continuer de la briser au fil du temps ? Sur le champ de bataille, aurait-elle venger les assassins de Tobias ? La lune éclairait faiblement le ciel recouvert de son plus beau manteau noir. Un léger brouillard dansait dans le sous-bois, comme pour métaphoriquement représenter le poids que porte tout ces enfants brisés par la guerre. Ils ne sont plus que coquille vide, qui se laisse porter par la brise du soir à un point de non-retour. Rose tenta d'essuyer ses larmes, le sang s'accrochant à ses joues. « trouve la force, rose. » était-elle en train de rêver ? La jeune femme n'avait jamais entendu cette voix auparavant. C'était une voix féminine, ferme avec une pointe de sagesse. Cette voix était certes inconnue, mais la brune savait à qui elle appartenait. « némésis.. » chuchota-t-telle. « relève toi. » Rose n'en fit rien. Elle ne sentait plus jambes et ses mains trop douloureuses pour l'aider à faire quoi que ce soit. Elle eut un rire nerveux, trouvant ironique d'entendre la voix de sa mère à cet instant. Elle qui n'a jamais daigné se montrer, aider sa fille durant les épreuves difficiles auxquelles elle a pu être exposée. Elle ne lui a jamais parlé, jamais dans un rêve, ne lui a jamais souhaité bonne nuit. « va-t-en. » chuchota Rose. Elle ne voulait pas d'elle, plus maintenant. Utilisant le peu de force qu'il lui restait, la jeune fille essaya d'attraper une vulgaire pierre allongée près d'elle. Avec beaucoup de difficultés, elle la jeta dans la direction où la voix résonnait. « je ne veux plus t'entendre.. ». La tristesse n'était que trop grande, l'ouragan d'émotion ravageait encore la brune, qui retomba en larmes de nouveau. Le silence de la forêt refit surface, laissant place qu'au hululement des chouettes et au chant de l'air léger. La peur et le chagrin s'entre-mêlèrent pour laisser place au vide. Orphée rendit visite à la fleur, qui s'endormit, sanglots et sang qui perlaient sur ses joues délicates.

A l'horizon, les oiseaux se battaient pour garder une proie. Coups de bec et d'ailes, seul le plus fort pourra prétendre dominer les autres. Dans son carnet, Rose tentait de dessiner la scène - violente - qu'elle trouvait d'une grâce sans pareille. Le vent dansait dans ses cheveux noirs comme la nuit et léchaient les pages du carnet d'une façon insistante. Rose posa son crayon. Elle fixa les oiseaux, analysa celui qui se démarquait, celui qui avait vaincu tout les autres. « sois le roi des cieux, le plus apte a voler dans le plus orageux des ciels, celui qui guide, celui qui délivre la sentence. » elle comprit. La jeune fille se leva, rangea son carnet, essuya la larme qui avait coulé sans qu'elle n'y prête attention. Sur le chemin du retour, elle fit en sorte que personne ne la croise dans le camp. Ne voulant parler à personne, ne voulant pas voir d'autres âmes esseulées. Dans sa chambre, Rose ouvrit le tiroir en dessous de son lit. Elle y prit la dague qui se cachait dans un tissu pourpre. D'un geste, l'arme blanche sa changea en une lance imposante et dangereuse. Rose caressa le métal, glissa son regard sur la lam argentée. Elle souffla. Ferma les yeux un instant et les rouvrit. Son regard était allumé d'une nouvelle lueur, un feu nouveau et déterminé.

« sois celle qui délivre, sois la chasseresse invisible, sois la vengeance. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Je comprends le Thommy, maintenant ! Je pensais que Teagan t'appelait comme de la mayonnaise :hmmm:

Non sérieusement, bienvenue officiellement, il nous faudra un lien ! :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
non non robert, c'est juste que je l'appelle tout le temps comme ça. :mdr:
bon tu sais déjà ce que je pense de ton perso mon bichon. I love you I love you I love you
j'ai trop hâte de rp avec toi, ça fait longtemps. :pepito: je m'égare. :lalala:
officiellement (quoique j'te l'ai même pas dit) bienvenue, et bon courage pour ta fiche. :lalala: :lalala:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Theodore A. Brennan
+ messages : 401
+ face and credits : tyler young, bazzart.
waaaaaah rien que le début de fiche :faints:
SECONDE MAISON EN PLUS JTM. :nya:

bienvenue officiellement, n'hésite pas si tu as des questions :keur:

_________________


how many yous have you been? how many, lined up inside, each killing the last? ☽ but on dark days he likes to walk, beside the heartsick sea. and as the waves begin to howl, he drops down to his knees, and cries for all he's lost and for all he used to be.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah S. Warsmond
Admin
+ messages : 458
+ face and credits : jeremy allen white, (c) dark dreams.
wah ton avatar, elle est juste sublime pourquoi je ne l'ai pas connue avant. :nya:
(c'est bien, remplissez-nous la deuxième maison theo en a marrre d'être tout seul il arrête pas de râler partout Arrow ).
j'aime trop les pouvoirs, la capacité, en bref tout ce que tu nous as pondu jusque là! et j'ai hâte de voir la suite! :pepito:
bienvenue sur aw, et bon courage pour ta fiche. I love you

_________________
hold on darling
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
vous êtes adorables. I love you I love you I love you
merci à vous trois, j'espère que ma fiche vous décevra pas. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Theodore A. Brennan
+ messages : 401
+ face and credits : tyler young, bazzart.
BRAVO
bienvenue, demi-dieu!

"un peu caca", je me demande comment c'est quand c'est pas du tout caca, parce que j'ai adoré lire ta fiche. ton histoire, particulièrement, j'ai trouvé ça très fluide et damn, cette Rose, j'ai hâte de la voir en rp. :faints: je me prépare déjà à sauter sur ta fiche de lien telle une sauvage, je t'aurais prévenu
en tous cas, j'ai beaucoup aimé ta fiche et j'aime énormément ton personnage :keur:


En tout cas, bienvenue parmi nous dans le monde mythologique! On espère que tu te plairas ici, parce que tu peux plus nous quitter! Il y a quelques points importants que tu dois effectuer avant d'être membre à part entière :keur2: :

- tu peux commencer par venir te recenser par > là < histoire d'être bien dans les règles comme il faut. :radis:
- tu peux ensuite créer ta fiche de liens > par là <, parce qu'entre nous, c'est toujours mieux d'avoir des potes. Pour organiser tes rps, parler de ta vie dans un journal c'est > ici < que ça se passe.

Ensuite, pense à aller voir les animations ainsi que ce qu'il se passe du côté de ton groupe > ici < et > là < pour ne pas être à la ramasse! Pour finir sur une note un peu fofolle, on a aussi une catégorie de flood > ici < donc dès que t'as un peu de temps libre, n'hésite pas à passer nous faire coucou! :N:


_________________


how many yous have you been? how many, lined up inside, each killing the last? ☽ but on dark days he likes to walk, beside the heartsick sea. and as the waves begin to howl, he drops down to his knees, and cries for all he's lost and for all he used to be.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
come and fade me (rose)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Le labyrinthe de la Panthère Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after war. :: (fiches)-